Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

All

Kiel ne sera pas au Final Four de la coupe

, par Dalibor

Glandorf Flensburg Pour la troisième saison consécutive, le THW Kiel ne sera pas au Final Four de la coupe d'Allemagne, après sa lourde élimination à domicile par Flensburg (27-34).

Sur les 18 dernières confrontations entre les voisins Kiel et Flensburg à la Sparkassen Arena de Kiel, les Zebras en avaient emporté 17, mais cela ne les a pas empêché d'être balayés hier soir par les virevoltants Flensburgers. Lâché par ses gardiens, le THW a subi la loi des hommes de Ljubomir Vranjes, qui comptaient déjà trois buts d'avance à la pause (18-15). Glandorf et Svan Hansen innarêtables (9 buts chacun), Kiel s'en est remis à Domagoj Duvnjak pour rester dans le match. Insuffisant pour ennuyer Flensburg, qui a remis les gaz dans les dix dernières minutes pour s'assurer la victoire (34-27). Plus ennuyeux pour Alfred Gislason, Dominik Klein n'a pas fini la partie, touché au genou en tout début de seconde mi-temps. Anders Eggert venait de transformer un jet de 7m quand l'ailier gauche allemand, qui a déjà signé au HBC Nantes pour la saison prochaine, s'est mis à boitiller, avant de tenter un saut et de sortir en se tenant le genou gauche, celui-là même qui avait souffert d'une rupture des ligaments croisés en mars dernier. Mais plus de peur que de mal pour le champion du monde 2007 qui ne souffre que d'une entorse du ligament croisé antérieur et qui ne manquera "que" les trois derniers matchs du THW en 2015.

Magdeburg prend sa revanche

Kiel absent, trois des quatre protagonistes du Final Four seront les mêmes que la saison passée, qui avait vu Flensburg battre Magdeburg en finale. Le SCM sera de nouveau présent à Hambourg, après sa victoire à domicile face à Göppingen pour son premier match sans Geir Sveinsson sur le banc. Si le technicien islandais avait du plier bagage après la défaite dans la salle de ce même adversaire samedi soir, ses joueurs ont pris leur revanche sur le terrain. Cela n'a certes pas été simple, mais les Magdeburgers se sont accrochés avant de faire le trou en début de seconde période, grâce à une grosse partie de leur gardien Dario Quenstedt. L'écart creusé (20-16, 38'), plus jamais Göppingen n'est revenu dans la partie, malgré tous les efforts de Michaël Kraus (10 buts). En l'emportant 29 à 25, Magdeburg s'offre donc un deuxième ticket consécutif pour le Final Four.

La polémique à Rhein-Neckar

Le dernier duel entre clubs de l'élite a fini dans la confusion la plus totale. Rhein-Neckar Löwen a pourtant fait la course en tête devant Melsungen une bonne partie du match, comptant jusqu'à cinq buts d'avance en seconde période (17-12, 38'). Et puis, à l'heure de tuer le match, plus rien, au point d'encaisser un 2-6 dans le dernier quart d'heure et de voir Melsungen en position de l'emporter (21-21, 58'). Johan Sjöstrand et Mikael Appelgren se répondaient à coup d'arrêts et Melsungen avait la balle pour s'imposer, qu'Appelgren détournait.

Roth MelsungenEt là, le chaos total. Timm Schneider prend le ballon en main pour empêcher le gardien de Rhein-Neckar de relancer alors qu'il ne reste que cinq secondes. Si le carton rouge direct est d'une logique imparable, le sept mètres qui l'accompagne est lui complétement incompréhensible, d'autant plus qu'il restait un gardien dans le but de Melsungen. Toujours est-il qu'Uwe Gensheimer a transformé le pénalty, malgré les provocations des frères Müller, et que Rhein-Neckar est pour l'instant qualifié. "Pour l'instant"? Oui car Melsungen a déposé réclamation et ne désespère pas de faire rejouer le match, alors que Michael Roth, le coach du MT fulminait après le match : "Quand un match aussi disputé doit se jouer sur un sept mètres et un carton rouge, après une telle action, alors on s'est trompés quelque part...Ca me fait de la peine pour les téléspectateurs qui auraient mérité de voir une prolongation et le match se décider sur le terrain. Cette décision est une aberration. Si Timm Schneider avait démonté un joueur dans notre moitié de terrain, j'aurais compris, mais prendre un 7m alors qu'on ne pose pas le ballon au bon endroit...Les arbitres ont été bons mais leur décision finale a été un désastre".

Bergischer, petit poucet du Final Four

Pas tant de polémiques du côté de Solingen, où Bergischer a éliminé Minden, le seul club de 2. Bundesliga encore en course (24-23). Là encore, la décision s'est faite dans les dernières secondes puisque Christian Hosse a inscrit le but vainqueur à deux secondes du terme. Après un bon début de match, Minden s'était fait rejoindre puis dépasser sans jamais compter plus de deux buts de retard (18-16, 40'). Mais au final, c'est bien le Bergischer HC qui décroche sa première participation au Final Four de la coupe d'Allemagne, qui aura lieu début mai.

Kevin Domas

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x