EHF Cup

Ici, c’est Chambéry

Face au Füchse Berlin, champion en titre de l’EHF Cup, Chambéry aura réussi la performance d’accrocher le nul 31 à 31 dans un match de haute volée.

Berlin Chambéry EHF Cup

Il y avait des raisons d’y croire avant le match, du moins pour limiter la casse avant le match retour. Déjà, Berlin ne jouait pas dans sa salle habituelle, la Max-Schmeling-Halle étant prise, le club devait se replier sur la plus modeste Grosse Halle im Sportforum (1800 places). Ensuite les Berlinois allaient devoir batailler contre des joueurs poussés par une centaine d’irréductibles savoyards, qui vont chanter et danser une heure durant.

La carte jeune

D’ailleurs, Paty ouvre le score en contre après une bonne séquence défensive savoyarde. Cependant, c’est Berlin qui prend le meilleur départ grâce à un excellent Stochl dans les buts (7-3, 15e). Un écart vite creusé qui ne témoigne pas assez de l’intensité mis sur le terrain et de la tension déjà visible, à l’image de l’échange entre Gojun et Basic : le pivot Berlinois va toucher Basic durant son jet de 7m, se plaignant – quelle surprise pour lui – que Basic avait un pied hors des 9 mètres.

Ivica ObrvanLe temps-mort d’Ivica Obrvan est salvateur. Il recadre ses troupes et remplace Basic et Panic, trop empruntés, par Richardson et Da Silva. Il laisse tout de même N’Guessan sur le terrain, ne prenant pas le risque de lancer Bicanic, touché il y a deux jours à Dunkerque. Une bonne intuition : l’arrière gauche savoyard casse enfin le mur Stochl et Chambéry refait son retard (10-9 ; 21e). Si Petar Nenadic, le demi-centre de Berlin, réalise à ce moment-là un festival, marquant 5 des 6 derniers buts de Berlin en première période, Chambéry se maintient à distance grâce au culot de ses deux jeunes, Traoré et Richardson (16-15, MT).

Genty au bout du suspens

Même si Berlin démarrait mieux (18-15, 33e), Chambéry ne lâchait rien au bonheur de la colonne jaune et noire en tribune. N’Guessan continue d’être impérial (10 buts au final), tandis que Panic marquait ses premiers points pour égaliser (21-21 ; 40e), puis pour passer le premier écart de Chambéry sur un tir puissant qui éteint le public Berlinois (21-23, 42e).

Une situation qui met vert de rage le banc berlinois, au plaisir des Fondus et Frega, devenus seuls à assurerDéfense Chambéry Berlin l’ambiance. Une accalmie, avant qu’un chaud mano-a-mano s’engage (23-23 ; 24-24 ; 25-25). Les Füchse pensent mettre une distance définitive derrière Fabian Wiede (30-26 ; 54e), l’arrière droit prend la responsabilité sur les derniers ballons chaud avec 4 buts dans le dernier quart d’heure.
C’est le moment que choisit Yann Genty pour sortir de son, relatif, silence. Cantoné dans un rôle de relanceur jusque là, le portier réalise 4 parades consécutives (11 arrêts au total) et une relance, et Chambéry réalise un impensable 5-1 qui permet de recoller au tableau d’affichage (31-31 ; 59e). Son dernier arrêt sur Wiede va même donner la balle de match à Basic, mais Heinevetter s’interposera d’un arrêt réflexe. Il restera maintenant à jouer le match retour, où tout sera possible pour Chambéry (31-31, SF).

Le voyage des irréductibles savoyards

Ils étaient 97 à être présent le vendredi soir 20h à Chambéry. Longtemps le voyage fut remis en cause, par les conditions de sécurités et les nouvelles, beaucoup ont d’ailleurs décommandés. Pas de quoi déprimer les fondus et frega dont beaucoup chanteront durant les 30h du voyage, en plus de toute la durée de l’échauffement et du match ! Mission accomplie avec ce superbe match nul, qui vaut une victoire pour beaucoup dans les bus même si Benjamin calmera les ardeurs des supporters : “Face à une équipe comme ça, domicile ou extérieur c’est pareil pour eux. Mais on sera chez nous et là…”.
Une initiative heureuse de la part du CSH qui, on le rappelle, a pris seul la charge des transports et des places. Ce qui inspirera au président Poncet ces mots : “Vous avez fait les 30 heures, nous avons pris les frais : là aussi match nul !”. En espérant que cette première européenne, de mémoire de supporters, soit renouvelé cette saison en Europe… Maintenant, c’est au terrain de le décider.

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 22 novembre 2015 à 15h19

    C'est bien ! un beau match. Dommage qu'il n'y a pas de retransmission sur ehftv.
    Et il faut finir le travail au Phare !!!

  2. jltriple - le 22 novembre 2015 à 19h42

    Match retour sur Bein 12

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).