LNH – J19

 Nîmes solide sur ses terres

Si les matchs au Parnasse sont toujours compliqués, Saint-Raphaël est tombé dans le piège gardois. Après leur défaite face à Dunkerque lors de la journée précédente, les hommes de Franck Maurice sont sortis vainqueurs de ce duel, et sont se positionnent pour assurer leur maintien (30-28, score final).

Crédit Photo : Laurent Théophile

Crédit Photo : Laurent Théophile

En première période, on a vu une équipe de Saint-Raphaël assez dominatrice. Grâce à trois réalisations de Raphaël Caucheteux, les visiteurs prennent le dessus sur une équipe nîmoise qui a du mal à rentrer dans son match (2-4 7e minute). Pas en reste, les Nîmois vont retrouver un Guillaume Saurina des grands soirs (7/10 en première période), qui va leur permettre de rester au contact des Varois. Malgré une bonne défense ils se heurtent à un Slavisa Djukanovic des grands soirs (12 arrêts en première période), qui permet au SRVHB de mener d’une longueur à la pause (13-14).

La Green Team se révolte

En seconde période, les Gardois sont revenus sur le parquet remontés comme des pendules. Les hommes de Franck Maurice passent devant au tableau d’affichage pour la première fois de la rencontre à la 38e minute. Grâce à Saurina et Weaghe qui ont retrouvé des couleurs, le Parnasse s’enflamme et porte les siens vers une victoire amplement méritée. La défense haute imposée par les Gardois a porté ses fruits et leur permet de rester en course pour le maintien. Les victoires de Toulouse et de Sélestat laisse présager une fin de saison à suspense en bas du classement. En ce qui concerne la course à l’Europe, Dunkerque tombeur d’Istres revient à égalité de points avec Saint-Raphaël. Le sprint final est lancé !

Les réactions :

Rémi Desbonnet (gardien de Nîmes) : C’est exactement le même match que contre Dunkerque surtout dans le money-time. Au même chrono on retrouve un score identique, et enfin ça tourne en notre faveur. Je pense qu’il y a eu une grosse prise de conscience dans l’approche des matchs et dans la cohésion collective. On a su tous se remobiliser en équipe. Je pense qu’on recommence à faire peur aux gros. »

Florent Ferreiro (pivot de Nîmes) : « Elle fait plaisir ! Ça prouve qu’on est sur la bonne voie, on est en constante progression. Depuis la préparation de janvier il y a un truc qui s’est passé, je pense qu’il y a eu une prise de conscience du potentiel de l’équipe. Maintenant il faut être humble et ne pas trop s’enflammer. Ce qu’on a fait ce soir est bien mais il va falloir penser à s’exporter, parce qu’on sait qu’on va avoir des matchs difficiles à l’extérieur. C’est de bon augure pour la suite et il faut rester humble. Il nous reste beaucoup de grosses équipes à jouer, on va y aller avec humilité avec beaucoup d’envie et beaucoup de préparation. Qui sait… On a fait tomber Nantes l’année dernière pourquoi pas refaire un coup ?… »

Arnor Atlason (arrière gauche de Saint-Raphaël) : Tout le monde pouvait venir dans les sept mètres et tirer à travers. C’était évident que Nîmes marque. On avait trois semaines pour préparer ce match et on n’était pas bien. Ils ont bien joué, on a marqué seulement 28 buts et on sait que nous pour gagner il nous faut minimum 30 buts depuis le début de la saison. Aujourd’hui on n’a pas réussi, pourtant sur la fin de match on avait des possibilités, mais on a mal joué. Nîmes est une belle équipe, qui évolue dans une belle salle difficile à jouer. Ca va être difficile pour accrocher les places européennes. On n’a pas encore montré qu’on était une grosse équipe. Si on joue comme ça on ne mérite pas d’être européen. »

Raphaël Caucheteux (ailier gauche de Saint-Raphaël) : « Je pense qu’on a mal attaqué cette défense 1-5 très haute. Dans le money-time on a mal géré les ballons chauds. Il manque quelques arrêts de gardiens à la fin, mais dans l’ensemble ils méritent la victoire parce qu’ils ont mis beaucoup plus d’engagement que nous. Il faut continuer à travailler, mais ce soir on a vu qu’il y avait une équipe qui avait plus envie que l’autre. On espère se rattraper la semaine prochaine parce qu’on sait que les places pour l’Europe vont être chères. On a encore grillé un joker ce soir j’espère qu’on va vite se rattraper. »

Statistiques :

Nîmes : Idrissi (23’ 5 arrêts), Desbonnet (37’ 6 arrêts). Mourioux (3/5), Haon (3/4), Gallego (1/1), Rebichon(2/2), Hallgrimssion (1/4), Saurina (8/13 dt 2/3 pen.), Scaccianoce, Waeghe (7/11), Dupuy, Ferreiro, Tesorière, Aguirrezabalaga (5/11 dt 2/3 pen.).

Saint-Raphaël : Djukanovic (54’ 16 dt 1 pen.), Demaille (6’ 2 arrêts dt 2 pen.). Atlason (3/5 dt 2/2 pen.), Abily (2/8), Boschi, Lynggaard (1/2), Jurka (2/3), Caucheteux (7/8 dt 1/2 pen.), Garain (5/5), Krakowski, Di Panda (5/6), Olsen (1/4 dt 1/1 pen.), Hmam (2/3).

De notre correspondant sur place, Maxime Cohen. 

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).