Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

ALL

Rhein-Neckar rugit encore, Berlin fonce vers l'Europe

, par Lanfillo

Crédit photo : Rhein-Neckar Löwen
Crédit photo : Rhein-Neckar Löwen

De retour aux affaires après la trêve, Rhein-Neckar a écrasé Gummersbach (21-33) et continue son chemin vers un premier titre de Bundesliga. Ses concurrents, Flensburg et Kiel, ont aussi gagné. Berlin remporte un match important contre l'Europe face à Wetzlar (23-20). Statu quo derrière, où tout le monde a perdu.

Le match de la semaine : Gummersbach – Rhein-Neckar Löwen

Nikolaj Jacobsen, le coach des Rhein-Neckar Löwen, n'a eu son groupe au complet que deux entraînements avant le match contre Gummersbach mercredi, plusieurs de ses internationaux étant revenus de tournois de qualification olympique lundi. Mais le VfL, moins touché par les départs de joueurs lors de la trêve, n'a pas réussi à profiter d'un possible coup de moins bien du leader. Car Rhein-Neckar a tout simplement bien répondu présent. Doucement mais sûrement, les Lions créent un premier écart après onze minutes de jeu (3-6) et stabilisent cet avantage (9-12, 25'), notamment grâce à un Uwe Gensheimer en feu. Le futur Parisien score sept fois en première période (10 buts au total, dont 3 pen.), avec notamment une superbe roucoulette. Un 3-0 avant la pause permet de creuser davantage l'écart pour les Löwen (9-15).

Rhein-Neckar maîtrise le match et reste sérieux jusqu'au bout. Dans un championnat extrêmement serré pour le titre, le goal-average peut avoir son importance pour se départager en fin de saison avec Kiel et Flensburg. Alors après que Gummersbach soit revenu à cinq buts (15-20, 40'), RNL accélère de nouveau et prend dix buts d'avance (18-28, 54') et l'emporte finalement de douze buts d'écart (21-33). La course pour le titre est donc bien partie pour le leader, qui a au passage pu compter sur Alexander Petersson qui retrouve ses moyens après avoir longtemps souffert de l'épaule. Kiel et Flensburg devraient avoir du mal à déloger les Lions du trône...

Pas de faux-pas pour Kiel et Flensburg

Toujours est-il que les deux équipes du Nord de l'Allemagne ne ménagent pas leurs efforts pour refaire leur retard. Kiel et Flensburg se sont tous les deux imposés cette semaine à domicile. Pour Flensburg, la réception de la lanterne rouge Lübbecke laissait peu de place au doute quant à l'issue de la rencontre. Succès tranquille pour le SG Fle-Ha avec notamment quatre buts de Kentin Mahé et dix de Lasse Svan, meilleur buteur du match (34-27).

On attendait peut-être plus de difficulté pour Kiel face à Göppingen, candidat à une place européenne. Mais Frisch Auf a manqué d'agressivité face au champion en titre, qui ne s'est pas gêné pour créer un écart conséquent dès le début du match (6-2, 12'). La troisième meilleure défense du championnat ex-aequo avec celle de Kiel avant ce match prend l'eau, avec 20 buts encaissés dès la mi-temps (20-12). Avec notamment trois buts du Français Igor Anic, Kiel s'impose finalement 38-29 et reste à trois points de Rhein-Neckar Löwen et avec un match de plus à jouer.

Berlin ne veut pas quitter l'Europe

Le match avec le plus d'enjeu lors de cette journée était sans conteste l'opposition entre Berlin et Wetzlar. Les deux équipes comptaient le même nombre de points (31 pts) avant le coup d'envoi, Berlin étant devant à la différence de buts. Ce match à quatre points était un match pour la cinquième place, occupée par Berlin et qualificative pour la Coupe EHF. Privé de Kent Robin Tönnessen, Hans Lindberg et Ignacio Jiménez, blessés, Berlin débute plutôt bien la rencontre, Drago Vukovic concluant un 3-0 d'entrée de jeu (3-0, 4'). L'arrière gauche, auteur de six buts, a été déterminant lors de ce match, tout comme son pendant à droite, Fabian Wiede (6 buts également). Wiede donne justement cinq buts d'avance aux Füchse dans un début de match bien maîtrisé (8-3, 15'). Wetzlar parvient à revenir à un but de son adversaire par l'intermédiaire de Steffen Fäth, berlinois la saison prochaine (14-13, 40'). Mais les Renards ne se démontent pas et reprennent cinq buts d'avance (20-15, 53') pour s'assurer une victoire très précieuse (23-20) pour espérer une sixième campagne européenne de rang. Wetzlar (où Guillaume Joli a fait sa première apparition de 2016, marquant un but) a désormais deux points de retard sur Berlin, et Göppingen (battu à Kiel) en compte quatre.

Melsungen se fait peur, mais gagne

Le dimanche aurait même pu être parfait pour Berlin. Le MT Melsungen, après un mois sans jouer (le club était exempté pour la dernière journée avant la trêve), retrouvait son public pour la réception de Balingen, le club d'Olivier Nyokas. Le HBW, en lutte pour le maintien, n'a pas rendu l'affaire facile au quatrième du championnat, qui compte quatre points d'avance sur Berlin au classement. Après un bon départ (5-1, 7' ; 10-5, 12'), Melsungen voit son adversaire revenir sur lui. Nyokas, auteur de six buts au total, égalise (15-15, 27'), et les deux équipes retournent aux vestiaires sur un score de parité (16-16). Balingen impose le rythme face à des joueurs du MT qui peinent à trouver des solutions et se retrouvent menés de trois buts (21-24, 47'). Le moment choisi pour les locaux, portés par Timm Schneider à la mène, pour reprendre le contrôle et l'avantage (27-25, 54'). La fin de match est folle mais Melsungen parvient à sauver la victoire (29-28), et ses quatre points d'avance sur Berlin.

Bas de classement : un pour tous, tous battus

S'il y a un statu quo en tête du championnat, c'est parce que tout le monde gagne. A contrario, le statu quo en queue de classement s'explique parce que les cinq derniers se sont inclinés alors que Lemgo était exempté de match. Stuttgart est pourtant passé très près de battre Hanovre, qui avait accroché Kiel lors de la journée précédente (30-30). Les Wild Boys démarrent la partie tambour battant : avec cinq arrêts de Johannes Bitter dans les dix premières minutes, Hanovre vit un cauchemar offensif (7-2, 14'). La grosse défense du TVB garde son niveau de performance jusqu'à la pause, n'encaissant que sept buts en 30 minutes (11-7). Mais Hanovre se reprend en deuxième période, avec une défense également efficace qui n'encaisse que quatre buts dans les vingt dernières minutes. Après un 3-0, le TSV revient au score pour la première fois de la partie (17-17, 46'). Stuttgart ne désarme pas, mais se retrouve déstabilisé défensivement après le rouge pris par le solide Roumain Viorel Fotache (20-18, 51' ; 20-22, 56'). Enfin devant au score, Hanovre ne lâche plus l'avantage (21-23 score final). Stuttgart peut avoir des regrets.

Le TVB garde néanmoins trois points d'avance sur la zone rouge. Si Lübbecke a été battu à Flensburg, Eisenach s'est incliné à domicile contre Magdebourg dans un derby d'ex-Allemagne de l'Est (23-29). Avec le retour de blessure de Matthias Musche et un Dario Quenstedt impeccable dans les buts (16 arrêts), le SCM a pris son temps contre son voisin mais a signé un succès plein d'autorité. Largué dans la course à l'Europe (sept points de retard sur Berlin), Magdebourg prépare bien ses derniers gros rendez-vous de la saison – le Final4 de Coupe d'Allemagne et le quart de finale de Coupe EHF contre Göppingen.

Bergischer avait une opposition plus simple sur le papier avec la réception de Leipzig, le promu déjà sauvé mais qui n'a plus rien à jouer cette saison. Ce qui n'entame pas la motivation des Saxons, qui prennent l'avantage à la pause face aux Lions de Wuppertal (14-17). Le DHfK prend même quatre buts d'avance à quinze minutes du terme (19-23), mais les locaux reviennent dans le match après un 3-0 (24-27, 51' ; 27-27, 54'). Mais Leipzig est plus solide nerveusement et gère la fin de rencontre en patron, marquant à son tour trois buts de rang et laissant Bergischer à un point de la zone rouge (28-31).

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

Orlen Wisla Plock

20:45

Mer. 21 Fév.

Montpellier HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Kieler
Kieler
7 années il y a

Et Steffen Weinhold est de retour.

Nos derniers articles

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x