LNH – J18

Aix, trois mois après

Tobie Aix

Près de trois mois après avoir remporté son dernier match de championnat face à…Chartres, Aix s’est imposé dans l’Eure et Loir ce soir (28-20). Et ont fait un bond de géant vers le maintien.

Après avoir chahuté quasiment tout le monde dans leur antre de Cochet depuis le début de saison, on pensait bien que les Chartrains alaient faire passer un sale quart d’heure à une équipe d’Aix en besoin urgent de points pour se maintenir. Malheureusement, on n’a pas reconnu le collectif de Jérémy Roussel, exception faite d’un quart d’heure en deuxième période. “C’est facile de bien jouer contre les grosses équipes, mais ce soir il fallait gagner, pas seulement bien jouer” regrettait le coach chartrain. “Je nous ai trouvé lourds, sans créativité, incapables de nous transcender”. L’analyse est peut-être un poil dur, mais rarement on avait vu une équipe à ce point étouffée en attaque. C’est comme si Jérôme Fernandez et ses coéquipiers avaient toujours un coup d’avance sur leurs adversaires. Grâce à sa défense béton armé et aux montées de balle éclairs d’Yvan Gérard, Aix passait un 6-1 à Chartres avant la pause, pour creuser un trou qui allait devenir irrémédiable (6-12, 27′), d’autant plus que Sylvain Kieffer était expulsé pour avoir envoyé son pénalty au visage d’Ole Erevik. “On a mis beaucoup de mobilité, beaucoup d’agressivité et je pense même qu’on aurait du se mettre à l’abri plus tôt” analysait le capitaine aixois Jérôme Fernandez. “On rate trop de choses offensivement en première période, et on leur a permis de rester dans le match”.

Chartres incapable de trouver des solutions

Fernandez Aix 2Car au retour des vestiaires, Chartres allait retrouver de son lustre et secouer une équipe d’Aix encore un peu assoupie. Quelques arrêts de Grahovac, deux ou trois sagaies de la paire Celebi-Molinié et les locaux ne pointaient plus qu’à deux longueurs (15-17, 41′). Malheureusement pour eux, leur série allait s’arrêter là et ils allaient même laisser filer la fin de match, de nouveau en échec face à une défense aixoise retrouvée. “Quand on tourne autour d’une défense sans trouver de solution, on se fatigue, physiquement et psychologiquement. Aix nous a mis la pression avec sa défense, et nous, sans créativité, avons été incapables de trouver les solutions” pestait Jérémy Roussel, reconnaissant que la défaite était logique. D’autant plus que le PAUC, pour une fois à la fête appuyait sur le champignon pour creuser définitivement l’écart avec les gauchers Loesch et Tobie en fers de lance (20-28, FM). Cette victoire face à la lanterne rouge met presque Aix à l’abri dans la course au maintien. “Oui, presque seulement” conclut Luc Tobie. “Il nous fallait absolument des points, au moins pour se rassurer, et ce match contre un concurrent direct a été bien négocié. Il faudra finir le travail la semaine prochaine à la maison face à Cesson”.

CHARTRES MHB 28 – PAYS D’AIX UC 20:28 (7:12)

Chartres : Grahovac (4/15), Ploquin (5/22 dont 1/1 pén), Arvin-Berod (4/4 dont 2/2 pén), N’Diaye (2/2), Foucault (1/1), Molinié (4/8), Kieffer (1/2 dont 0/1 pén), Kudinov (0/5), Paillasson, Cutura (0/1), Oslak (0/5), Celebi (7/8), Roche (1/1), Pyshkin

Aix : Cappelle (2/9), Erevik (7/20 dont 1/1 pén); Goni Leoz (1/1), Loesch (5/6), Fernandez (3/4), Marche (3/5), Konan, Tobie (7/12), Guillard (1/2), Audreu (1/1), Saubich (3/3), Kasal, Minne (0/1), Gérard (4/7 dont 0/1 pén)

Kevin Domas

HandNews & CasalHand

1 CommentairePoster un commentaire

  1. flhamsburger - le 17 mars 2016 à 09h01

    A noter le 5/6 du jeune Gaby Loesch.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).