Starligue – J1

La surprise Saran à Saint-Raphaël

da-silva-saint-raphael-5

On attendait sûrement pas le promu Saran à pareil fête lors de la première journée de Starligue, à l’extérieur dans le palais des sports de Saint-Raphaël deuxième de l’exercice précédent. Pourtant les Saranais ramènent un point (30-30), le premier de leur histoire et malgré un début de match compliqué.

caucheteux-saint-raphael-2C’est Tomi Vozab qui restera le premier buteur de la nouvelle Starligue. Un tir peu évident sur son aile qui trompe Popescu (0-1, 1e). Le début de rencontre se joue sur un faux-rythme, un premier round d’observation où Saint-Raphaël prend la mesure de son adversaire, que ce soit en découvrant le bras Jean-Jacques Acquevillo ou les duels de Evaris Muyembo. Ce qui va gâcher le début de match du promu, ce sont ses pertes de balles, signe d’une nervosité logique après une préparation peu rassurante. Les dix contres-attaques en première période des Varois menés par l’inévitable Raphaël Caucheteux (8 buts en 1er mi-temps – photo) vont creuser le score (10-6 ; 15-8). Même si Matthieu Drouhin ramène de l’espoir par ses contres, le chabala du néophyte Alexian Trottet fait comprendre que Saint-Raphaël se sent bien et qu’il sera complexe de revenir (19-14, MT).

Un retour manqué

Mais cela ne se passe jamais comme prévu avec Saran. Revenu en imposant son rythme par l’intermédiaire des buts d’Alexis Jallamion, les joueurs du Loiret vont profiter de la méforme de l’attaque Raphaëlloise symbolisée par Alexander Simicu (1/6) hors-match. Rajoutez que Aurélien Abily est sorti rapidement sur blessure, tandis que ni Daniel Sarmiento (1/5), ni Adrien Di Panda (4/9), ne prirent le dessus sur Alexis Poirier

Acquevillo SaranLa base arrière en difficulté et la défense ne récupérant plus les ballons d’une attaque Saranaise devenue précise et efficace, tout les ingrédients étaient réunis pour l’égalisation de Evaris Muyembo (22-22, 41e). Même l’exclusion de Jean-Jacques Acquevillo est sans conséquence (24-23, 46e). Les champions de Pro D2 ne passent pas encore devant, la faute à Slavisa Djukanovic qui réalise deux double parades et ferme la boutique durant de longues minutes. Une domination qui finit par se concrétiser au score (27-28, 57e). Trois buts consécutifs de Acquevillo (photo ci-contre) vont permettre à Saran de garder l’avantage et d’y croire jusque dans la dernière minute. Contre toute attente, c’est bien Saint-Raphaël qui arrache le nul – et non l’inverse – avec une énième réalisation de Raphaël Caucheteux,  à l’importance inestimable aux jets de sept mètres (6/6). Le dernier tir du match finira sur la barre, on en restera à ce match nul qui fera bien un heureux (30-30, SF).

Les réactions à chaud (BeIn)

Da Silva (entraîneur Saint-Raphaël) : “C’est la confiance et l’audace de l’équipe adverse qui leur permet de revenir pendant que nous on se crispe. On a le ballon en deuxième mi-temps pour prendre un peu plus le large mais on se précipite. Le gardien en face fait plus d’arrêts aussi. On a la chance d’avoir Micha (Djukanovic) qui nous sauve parce qu’il fait des arrêts tout seul. Après, la confiance n’est pas là… Est-ce que ce nul payera le courage qu’on a eu sur la deuxième période ? Aujourd’hui, on doit digérer beaucoup, beaucoup de choses et on va se remettre au travail et trouver les solutions pour sortir de cette spirale qui n’est pas positive. On aurait pu ne rien avoir, à la fin on n’a qu’un point. C’est vrai qu’avec notre statut c’est un peu difficile à digérer mais c’est comme ça. C’est important qu’on reste unis” .

Matthieu Drouhin (Saran) :Le scénario a été plutôt étrange. Tout le monde nous voyait perdant donc on n’avait aucune pression, si ce n’est que de faire un bon match pour préparer la suite. On a été en difficulté en première mi-temps, notamment en attaque où on a perdu beaucoup de ballons et où on s’est fait punir en montée de balle. Sur la deuxième, on a beaucoup mieux joué. On est super heureux du résultat parce qu’au début c’était un peu inespéré. Mais il y a des regrets car je crois qu’on peut vraiment l’emporter. Tout le monde nous pronostique dernier, mais on va essayer de tout donner pour prendre le maximum de points” .

Maxime Thomas, avec Kévin Domas

HandNews & CasalHand

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jpf - le 22 septembre 2016 à 00h49

    Bravo à eux !
    Au moins ils ne feront pas “une billere” (que des défaites dans la saison) comme il expliquait dans un reportage sur France TV hier (disponible sur le compte YouTube France tv sport)

  2. Rv 37 - le 22 septembre 2016 à 07h34

    Bravo aux sarannais.
    C’est bon pour la confiance, malgré un départ fébrile, belle réaction et belle attitude. Courage.

  3. Bgg - le 22 septembre 2016 à 10h03

    Les incroyables sont de retour.
    L envie le coeur et le coaching de Fabien permettent au petit poucet de prendre ce point.
    Allez les saranais, faites vous et faites nous plaisir et l essentiel sera préservé.
    Prouvez leur a tous que le pognon ne fait pas tout.
    Soyez fier d être SARANAIS

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).