Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

All - J10

Berlin seul leader, Melsungen et Flensburg placés

, par Lanfillo

A l'heure de la trêve, le leader du championnat allemand s'appelle Berlin, qui a concédé le nul dans le choc contre Kiel (25-25). Melsungen a pris le dessus sur Magdebourg, Flensburg a aussi gagné. Lemgo et Göppingen signent de bonnes opérations.

Kiel réagit et accroche Berlin

Kiel paraissait en forme ces dernières semaines, avant de tomber mercredi en Coupe à Hanovre. On parlait à peine de retour de crise que le THW se déplaçait samedi après-midi chez le co-leader du championnat, Berlin, qui a éliminé Flensburg. Les Renards pouvaient donc, en quelque sorte, être qualifiés de favoris pour ce choc. Mais on a eu droit à un match serré, comme espéré. De grande qualité, aussi. « C'était une publicité pour le handball », n'hésitait pas à dire Alfred Gislason, le coach des Zèbres, après le match. Berlin, souvent devant au score, est en effet au rendez-vous, mais n'arrive pas à prendre plus de deux buts d'avance sur son adversaire, qui présente une défense 3-2-1 intéressante. Le jeune ailier berlinois Kevin Struck marque juste avant la sirène pour permettre aux siens de mener à la pause (15-14), mais au retour des vestiaires, grâce à un grand Niklas Landin (17 arrêts), le THW prend trois buts d'avance sur un but de son gardien dans le but vide (15-18, 36'). Silvio Heinevetter, qui fêtait ses 33 ans samedi, répond illico avec trois arrêts (17 parades également au total) et relance les Füchse (18-18, 42'). Le thriller se poursuit jusqu'à la fin du match. Struck marque à une dizaine de secondes de la fin, mais Kiel arrive à se procurer une dernière occasion. Steffen Fäth, encore l'atout majeur de Berlin en attaque (8 buts), fait faute et Niclas Ekberg transforme le 7 mètres qui permet à Kiel de sauver un point (25-25). Le THW passera la pause internationale à une peu flatteuse neuvième place, et devra trouver les ressources pour rebondir les deux prochains mois. Berlin, de son côté, passe seul leader du championnat pour la trêve.

Melsungen plus fort que Magdebourg

Crédit photo : MT Melsungen

Rhein-Neckar Löwen et Hanovre s'étaient déjà affrontés au début du mois en match avancé de cette journée (35-23 pour RNL). Le podium a donc évolué sans eux cette semaine. Pour sa constitution, il fallait suivre l'opposition entre Melsungen et Magdebourg, deux membres du top 6 que l'on avait dessiné la semaine dernière. La première mi-temps est très serrée entre les deux équipes, qui retournent aux vestiaires avec le même nombre de buts marqués sur des défenses 6-0 compactes (13-13). Melsungen, bien poussé par son si bon public de la Rothenbach-Halle, fait le trou en début de deuxième mi-temps en bloquant des tirs du SCM et en profitant, aussi, du déchet de son adversaire pour prendre quatre buts d'avance (19-15, 40'). Le droitier Lasse Mikkelsen, en position d'ailier droit, conforte l'avance des siens avant d'entrer dans le money-time. Mais le bras des Rouges se met à trembler, et le SCM parvient à revenir dans le match. À 26 secondes de la fin, Lukas Mertens ramène les visiteurs à une longueur (28-27) mais un dernier but de Mikkelsen assure la victoire aux hommes de Michael Roth (29-27). Succès important pour les coéquipiers de Tobias Reichmann (9 buts) qui stoppent la série de Magdebourg, qui restait sur quatre victoires.

Melsungen passe troisième ex-æquo avec Flensburg. Le SG s'est consolé de sa défaite en Coupe en allant gagner chez le relégable Gummersbach (25-29). Maik Machulla avait décidé de jouer à fond la carte du jeu à sept joueurs de champ dans ce match, avec succès puisque cette tactique a été bien utilisée. Matthias Andersson encore très fort dans les buts (14 arrêts), Kentin Mahé solide dans le jeu et meilleur buteur du match (7 buts dont 2/3 pen.), Flensburg a bien géré son match face à une équipe de Gummersbach qui n'a pas démérité, notamment en revenant à trois buts en milieu de deuxième période (14-22, 39' ; 21-24, 49'), sans pour autant inquiéter son adversaire au score.

Göppingen a retrouvé confiance

L'effet Rolf Brack ? Depuis que l'entraîneur allemand a remplacé Magnus Andersson, Göppingen va mieux. Deux sorties convaincantes contre Flensburg et Kiel, une qualification en quarts de la Coupe et désormais une victoire sur Wetzlar, une équipe dans la même zone du classement (28-25). Dans un match où 20 jets de sept mètres ont été sifflés (10/11 pour Marcel Schiller à Göppingen, 6/8 pour Maximilian Holst à Wetzlar), Göppingen a pris de vitesse une équipe de Wetzlar qui jouait son troisième match en cinq jours (15-11, 30'). Plus intéressante en deuxième période, l'équipe du HSG n'a pas pu revenir sur Frisch Auf! qui avait son match bien en mains. Göppingen signe une victoire vraiment convaincante, et revient sur Wetzlar dans le ventre mou du classement (8 points).

Lemgo poursuit sa marche en avant, Erlangen explose

Le TBV Lemgo arrive à la pause internationale en figurant dans la première partie de tableau. Une jolie performance pour un club sauvé à la dernière journée la saison dernière... Le TBV recevait le promu Hüttenberg, une équipe qui accroche tous ses adversaires depuis le début de la saison. Malgré un très bon départ (9-3, 12'), Lemgo a bien souffert puisque Hüttenberg est revenu au score (15-14, 30'). Le but de Tim Hornke (9 au total) à douze secondes de la fin délivre le public de la Lipperland-Halle, malgré un dernier but de Moritz Zörb pour Hüttenberg (31-30). Surtout, Lemgo peut remercier son gardien suédois Peter Johannesson, auteur d'une grande partie (18 arrêts) qui a réussi à maintenir le TVH à distance au score. Hüttenberg perd pour la quatrième fois d'un but d'écart en dix journées.

Avant d'aller chiper Adalsteinn Eyjolfsson à Hüttenberg, Erlangen a eu le temps de concéder sa cinquième défaite à suivre, toujours avec plus de six buts d'écart. Du côté de Leipzig, le club franconien a livré une copie honnête en première mi-temps avant de prendre l'eau en deuxième. Les hommes de Tobias Wannenmacher ont commis trop d'erreurs et s'inclinent au final logiquement face à une équipe leipzigoise qui réussit totalement sa semaine après sa victoire en Coupe à Melsungen. Leipzig gagne de dix buts (34-24) et met fin à une série de trois matchs sans victoire en championnat. Eyjolfsson aura fort à faire avec une équipe d'Erlangen première non-relégable.

Bonnes opérations pour Stuttgart et Lübbecke

Johannes Bitter fait partie de ces gardiens précieux qui font gagner des points à leurs équipes. L'ancien de Hambourg, annoncé proche de Kiel, a réalisé 19 arrêts dimanche après-midi pour son équipe de Stuttgart face à Minden. Malgré ses six blessés (Kraus, Baumgartner, Kretzschmer et Orlowski se sont ajoutés aux absents de longue date Lobedank et M'Bengue), Stuttgart a fait jeu égal avec Minden qui n'a pas réussi à larguer son adversaire au score. La faute donc en partie à Bitter, qui assène le coup de grâce à la fin de la rencontre. Luka Zvizej bute sur le gardien du TVB pour le dernier jet de sept mètres du match et voit ainsi le GWD obligé de concéder le nul à Stuttgart (27-27).

Lübbecke a glané son second point avant la trêve. Le TuS, lanterne rouge du championnat, jouait du côté de Ludwigshafen pour un duel entre promus. Les deux équipes ont pris tour à tour l'avantage, sans pouvoir faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre. C'est Lübbecke qui marque le dernier but du match par son ailier Tim Remer, meilleur buteur du match (8 buts), pour accrocher le point du nul face à son concurrent direct (23-23). Un résultat finalement logique et qui contentera tout le monde : Ludwigshafen accroît son avance sur Hüttenberg, Erlangen et Gummersbach tandis que Lübbecke accroît petit à petit son pécule encore bien mince.

Retrouvez le classement et le programme à venir sur notre site.

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

France

16:40

Ven. 19 Juil.

Croatie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pseudo
Pseudo
6 années il y a

Berlin seul leader ok, mais ils ont seulement un point d’avance sur les RNL qui ont un match en moins, qu’ils devraient gagner sans trop de surprise (match à domicile face à Stuttgart). Avec une seule défaite là où Berlin a une défaite et un nul, les leaders officieux sont les RNL. Le choc entre ces deux équipes est attendu !

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x