Hon

Petar Nenadic à Veszprém en 2018 ?

Petar Nenadic est en fin de contrat à Berlin. Cette simple phrase suffit à alarmer le Berliner Zeitung, qui s’interrogeait ouvertement la semaine dernière : “Quand le Renard le plus important prolongera-t-il enfin son contrat ?” La réponse pourrait bien être “jamais”. Le demi-centre serbe de 31 ans – qui déclarait au journal berlinois ne pas vouloir prendre de décision pour son avenir avant fin octobre – serait proche de rejoindre Veszprém, toujours d’après le BZ. Bob Hanning, le manager des Füchse, a confirmé au journal l’intérêt du multiple champion de Hongrie pour son demi-centre : “C’est vrai. Il y a déjà eu une demande de renseignements avant cette saison, que nous avons refusé. Quand quelqu’un est encore sous contrat, il n’est pas à vendre. (…) Les Hongrois ont subitement eu besoin d’un meneur de jeu, parce qu’ils n’avaient pas Aron Palmarsson sous la main”, a-t-il déclaré. Le club coaché par Ljubomir Vranjes n’a depuis pas abandonné l’idée d’embaucher le génie serbe sur une base arrière déjà bien peuplée, avant, en plus, l’arrivée déjà actée de Kentin Mahé en 2018.

Hanning, comme Nenadic, joue la montre en déclarant que le staff travaillera sur le cas Nenadic en novembre, avant une prise de décision en décembre. “Ce serait dommage qu’il parte, mais si Petar veut partir, il partira”, a ajouté Hanning, qui ne mettra pas le paquet financièrement pour le retenir. “Je crois que, pour lui, l’argent n’a pas trop d’importance, souligne le manager. Mais pour nous, ça compte. Le club est plus important qu’un joueur.” Nenadic, lui, ne cache pas deux choses. D’une part, “ce n’est pas un secret que je me sens très bien à Berlin, et que j’ai une super équipe”. De l’autre, “ce ne serait pas mal de jouer la Ligue des champions”. Arrivé en 2014 comme joker médical après la blessure de Bartlomiej Jaszka, Nenadic est devenu l’un des meilleurs joueurs de Bundesliga. Cette saison, il compte jouer le podium avec Berlin, ce qui serait synonyme de Ligue des champions. Son départ est encore loin d’être acté, mais Veszprém est à l’affût…

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. seb - le 3 octobre 2017 à 18h05

    On assiste à une fuite des costauds du côté de l’Allemagne !

    • Sasori9 - le 3 octobre 2017 à 18h20

      Ouai j'ai l'impression, après la fuite des meilleurs joueurs étranger et Espagnols puis coach en Espagne. Et maintenant, c'est au tour d'Allemagne.

      • SMV27 - le 3 octobre 2017 à 19h47

        Du coup il y aura plus de place pour les joueurs Allemands quand leur championnat avec une conséquence à moyen terme une équipe national encore plus forte.
        Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves