LFH – J17

L’ogre messin a encore frappé

Dans un duel au sommet dans ce championnat de LFH, Metz est parvenu à vaincre Brest pour asseoir sa domination sur le championnat (28-29, FM). Ainsi, le long déplacement n’aura pas fait peur aux filles de Manu Mayonnade qui prennent 4 points d’avance sur les Bretonnes. 

Un duel pour la première place dans la Brest aréna. Metz qui avait annoncé un nombre important de joueuses blessées est finalement venu au complet et a aligné son sept majeur. Un sept majeur qui a fait mal pendant 24 minutes avant de connaître un coup de moins bien. En défense, les Messines sont sérieuses et récupèrent des ballons pour les monter. En face le secteur défensif brestois qui a pour habitude d’être impérial a du mal à rester en place face aux Mosellanes. Mais au moment où Metz avait l’occasion de prendre cinq longueurs d’avance (10-14, 24′), Brest fait des rotations qui font du bien. C’est le cas pour Amandine Tissier et Mélinda Geiger qui mettent les leurs sur des bons rails. En face de l’arrière-droite roumaine, Orlane Kanor ne parvient pas à maintenir l’efficacité de Xénia Smits face à une Cléopatre Darleux qui rentre au vestiaire avec 41% d’arrêts. Des arrêts qui paient et qui permettent  à Brest de retrouver son jeu en montée de balle et en défense. C’est ce qui fait qu’au moment où Metz est moins bien, Brest accélère et trouve un second souffle pour infliger un 5-0 à son adversaire pour mener et finalement rentrer au vestiaire à égalité avec son opposant du soir (15-15, MT). 

Metz une machine bien rodée

Si la 1-5 bretonne avait bien fonctionné en fin de première période, Laurent Bezeau repasse en 0-6. Un choix qui semble faire les affaires de Metz qui retrouve des couleurs et de l’efficacité face au but de Cléopatre Darleux. La base arrière se fait plaisir à l’image de Xénia Smits et d’Ana Gros qui n’hésitent pas à lâcher leur bras. Quand ça ne fonctionne pas, Grace Zaadi trouve Sladjana Pop-Lazic qui fait un énorme travail en pivot. En défense les Messines posent aussi beaucoup de problèmes aux coéquipières d’Allison Pineau qui buttent sur une Marina Rajcic qui fait une bonne entrée. Elle répond à son homologue brestoise qui fait aussi le travail. Mais encore une fois, au moment où Metz aurait pu faire le trou, le BBH retrouve un second souffle et inflige un 4-0 aux Messines avec trois buts de Marie Prouvensier (20-25, 47′ puis 24-25, 51′). Quand ça ne marche pas, on s’en remet aux fondamentaux côté lorrain avec Sladjana Pop-Lazic qui continue son travail en arrachant les pénaltys et en marquant des buts mais surtout en resserrant les rangs en défense. Du pain béni pour Jurswailly Luciano qui prend tout le monde de vitesse sur le jeu sur grand espace (25-28, 55′).  Dans le money-time, il est toujours plus simple de mener que de courir après le score. Malgré une exclusion de deux minutes, les protégées de Manu Manyonnade font parler leur expérience pour ne pas donner les cartouches aux Brestoises. Un dernier pénalty d’Allison Pineau qui ne changera rien au cours du match, Metz s’impose et assoit sa domination sur ce championnat de LFH (28-29, FM) en prenant quatre longueurs d’avance sur Brest qui aura un autre gros rendez-vous dans la semaine, au vélodrome de Saint-Quentin, face à Issy-Paris.

Maxime Cohen

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 23 mars 2017 à 11h38

    Flute….
    Comme disait Sasori, les françaises ne savent pas marquer, il y a un net manque de lucidité face à la gardienne, dommage….
    Beau match et belle ambiance à la Brest Arena, vivement les play offs 🙂

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).