Mondial 2017 (F) – Finale

Les Pays-Bas décrochent le bronze

Les Pays-Bas ont décroché une très belle médaille de bronze après avoir battu la Suède (24-21) en petite finale du championnat du monde. Au bord de la rupture en deuxième période, les Oranjes ont trouvé les ressources nécessaires pour finalement l’emporter. Pour la troisième fois en quatre compétitions, les Pays-Bas décrochent une médaille. La Suède, elle, court toujours après une breloque depuis 2014.

Fébriles en début de match, laissant trop jouer la base arrière suédoise, les Néerlandaises ont finalement attendu d’écoper de deux exclusions temporaires pour se mettre en route (4-2, 8′). En effet, de retour à 7 contre 7, les Oranjes verrouillent leur secteur central, restant systématiquement collées à leur zone. Derrière, Tess Wester fait le show. Si les Suédoises n’arrivent pas à passer par dessus la défense adverse, les Néerlandaises, elles, trouvent de multiples solutions de tir avec Yvette Broch au pivot ou Estevana Polman et Lois Abbingh à l’arrière (6-11, 24′). “On a fait une très mauvaise première période, regrette Henrik Signell, l’entraîneur suédois. On a joué trop lentement en attaque sans attaquer le but.” A la mi-temps et après un troisième éclat de suite (4-0, 4-0 puis 3-0), les Pays-Bas mènent largement (8-14, MT).

Mais la donne change totalement en deuxième période. Sans idée et sans carburant, les Pays-Bas encaissent un 9-0 délirant en quinze minutes. Si l’attaque néerlandaise n’avance plus, sa défense prend l’eau de toutes part. Hanna Blomstrand et Isabelle Gullden allument de loin tandis qu’Anna Lagerquist déménage dans la défense oranje (18-16, 49′). Mais, au bord du précipice, les Pays-Bas finissent par se relever. Tess Wester fait des arrêts et les montées de balle rapides font la différence. Le retour d’Estevana Polman dans la base arrière néerlandaise fait également beaucoup de bien. Après avoir énormément tiré sur la corde pour revenir, la Suède finit par lâcher dans les dernières minutes (21-24, FT).

“On n’a probablement pas joué à notre niveau sur cette finale mais je m’en fous, sourit Yvette Broch. On s’est battu de la même manière qu’on l’a fait durant toute cette compétition. On s’est fait peur car elles sont revenues très fort mais on s’est très bien relevé. Je suis très heureuse et très fière de cette équipe !”

Suède – Pays-Bas 21-24 (8-14)
Suède. Gardiennes : Bundsen (5 arrêts/19), Idehn (6/16). Joueuses de champ : Toft-Hansen, Mellegard (3 buts/7), Ekenman-Fernis, Strömberg (1/2), Roberts (2/6), Sand (1/2), Gustin, Sand, Gustin, Westberg (1/4), Lagerquist (3/3), Gullden (7/12), Blomstrand (3/7), Hagman (0/4), Jacobsen, Alm.
Pays-Bas. Gardiennes : Jankovic, Wester (10 arrêts/31). Joueuses de champ : Kramer, van der Heijden (0 but/1), Bont, Abbingh (8/16), Snelder, Knippenborg, Broch (4/4), Groot (0/1), Dulfer, Smeets (3/3), Rozemalen, Malestein (4/6), van der Wissel, Polman (5/11).

A Hambourg, Clément Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EDF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).