SEHA

“Nous ne jouerons pas la ligue SEHA cette année”

Photo : SEHA/Zsolt Melczer

C’est dans un communiqué commençant par cette phrase que le TELEKOM Veszprém annonce qu’il ne s’inscrira pas à la ligue SEHA pour la saison 2017-2018. Le club ne s’interdit pas de rejouer pour la ligue dans le futur.

Crédit photo : SEHA League

Serais-ce une volonté de son nouveau staff mené par Ljubomir Vranjes ? Le communiqué parle en tout cas d’un choix discuté entre le bureau directeur du club et le nouveau staff sportif. Il faut dire que la saison passée, Veszprém a joué au total 70 matchs entre le championnat hongrois – qu’il a réintégré lors de cette saison – la ligue SEHA et la ligue des champions. Il fallait choisir une compétition à éliminer, et c’est la ligue SEHA qui en fait les frais. Toutefois, le club souhaite garder le contact avec la SEHA et avoir la possibilité de la réintégrer dans le futur.

Il s’agit en revanche d’un premier coup dur pour la South-East Handball Association, qui perd un de ces plus grands clubs – double-champion 2015, 2016 et médaillé d’argent en 2017. Jusque là, la ligue n’avait cessée d’étendre son influence, comme en témoigne l’entrée des clubs slovènes cette saison. Cette sortie est en revanche une bonne nouvelle pour la Serbie, qui revient dans la compétition et installe même deux clubs.

Les 10 participants à la SEHA league 2017-2018
HC Celje Pivovarna Lasko (Slovénie)
HC Dinamo Pancevo (Serbie)
HC Gorenje Velenje (Slovénie)
HC Meshkov Brest (Biélorussie)
HC Metalurg (Macédoine)
HC Nexe (Croatie)
HC Tatran Presov (Slovaquie)
HC Vardar  (Macédoine)
HC Vojvodina (Serbie)
HC PPD Zagreb (Croatie)

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. nick - le 8 juillet 2017 à 23h57

    Un moyen pour eux de gagner la ldc ? à choisir, j’aurais éliminé le championnat hongrois…

    • Kieler - le 9 juillet 2017 à 02h50

      Ils font comme Barcelone, jouer dans un championnat sans grosses équipes (à part Szeged tout du moins) pour préparer les rencontres européennes. Bonne idée je trouve, on verra ce que ça donne.

  2. Laurent Beys - le 9 juillet 2017 à 10h58

    Ils avaient un effectif pléthorique de 24 joueurs pour jouer sur tous les tableaux. Certains postes étaient triplés voir quadruplés.
    Du coup, avec beaucoup moins de matchs, il y a beaucoup de joueurs qui risquent de s’ennuyer.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves