Starligue

Busselier nommé adjoint à Chambéry

 

Crédit : JP Riboli

Après la défaite de Chambéry contre Toulouse (23-27) dans une ambiance très particulière, le président du Chambéry SMBH a fait une déclaration à la presse. Un événement rare à la hauteur de la crise qui secoue l’intérieur du phare.

“Je reste dans ce que j’ai dit depuis le début de saison : on a un début de saison où on savait que ça allait être compliqué. On a eu des défaites jusqu’à présent, mais ce soir c’est une contre-performance, incontestablement. J’ai nommé cet après midi Laurent Busselier entraîneur adjoint de l’équipe première. Il garde malgré tout la main sur le centre de formation, dès demain il sera auprès d’Ivica Obrvan. Cette décision a été faîte avec le directeur général, avec le directeur sportif et avec Ivica pour apporter ce qu’il nous manque aujourd’hui et apporter un certain nombre de choses. “Bubu” est un garçon qui connaît le club et pour qui nous avons une totale confiance. Vous pouvez constater que plus de la moitié de l’équipe a été formée ici, des garçons qui sont bien connus. On a considéré, comme on l’a dit ces dernières semaines : on est dans notre schéma, on travaille ! On va jusqu’au bout de cette démarche, c’est pourquoi nous avons pris cette décision. L’objectif reste, pour nous, d’être européen à la fin de saison. Le premier objectif sera de reprendre de la confiance et d’avancer. On est en mode combat, nous sommes des lions enragés, et on va se les faire !” .

Laurent Busselier reçoit donc une promotion imprévue. Rencontré à l’occasion de la rencontre de N1 face à Torcy, celui-ci soulignait l’urgence dans laquelle il était déjà. Comme un certains nombre de ses joueurs – Edgar Dentz, Fabien Chazallet, Nori Benhalima, Clément Damiani pour exemples – le voilà à son tour poussé vers la une. Laurent Busselier reste l’ailier gauche mythique du club, surnommé “cap’tain bubu” dans sa fin de carrière. Champion de France en 2000 avec Montpellier et en 2001 avec Chambéry, il a terminé sa carrière en 2013 pour prendre la main sur le centre de formation. Un nouveau défi s’offre à lui : redynamiser l’attaque en plein doute de Chambéry. Le programme (Europe, Aix-en-Provence dans sa nouvelle salle, Nantes, Paris et Istres en coupe de la ligue) ne permettra pas une longue période de travail. Laurent Busselier sera sur le banc savoyard dès ce week-end pour les débuts du club en coupe EHF.

Maxime Thomas

HandNews nouvelle application

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. Dadadzo 69 - le 4 octobre 2017 à 22h26

    Bubu Entraineur de la 1

  2. seb - le 4 octobre 2017 à 22h30

    Chambéry n’a plus de sous pour lvirer Obrvan, ça valait le “coût” de l’avoir prolongé jusqu’en 2019 ! PathétiC !
    Heureusement que les prochaines journées sont à l’Arena d’Aix, face au PSG à domicile, à Nantes et enfin une journée déjà décisive pour le maintien à Massy !
    A ce rythme, Chambéry pourra bientôt retourner dans son ancien gymnase..
    La lumière du Phare est entrain de s’éteindre.
    Merci, bonsoir !

  3. seb - le 4 octobre 2017 à 22h37

    ça passera tellement pas entre Obrvan et Busselier adjoint, c’est pas possible ! D’ailleurs, ça ne devait pas bien marcher avec J.Richardson vu la rapidité avec laquelle il est parti apres l’arrivée d’Obrvan et ça ne devait guère mieux marcher l’an passé avec son adjoint (parti ou licencié hâtivement cet été) ni même avec Bertrand Gille qui n’a pas fait long feu sur le banc cette saison..

    Bref !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).