Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Starligue - J14

Toulouse ne se fait pas surprendre par Saran

, par Dalibor

Solé Sala Toulouse

Après avoir mené tout le match, Toulouse l'a emporté à Saran sur la plus petite des marges. Non sans s'être fait quelques frayeurs (29-28).

A quelques minutes de la fin de la rencontre entre Saran et Toulouse, on était prêt à penser que les Haut-Garonnais n'avaient pas retenus la leçon du match aller et qu'ils allaient, encore une fois, laisser échapper des points qui leur tendaient les bras. Confortablement installés en tête à la pause (15-11), ils ont laissé leurs adversaires revenir et même posséder le ballon du match nul dans la dernière minute. "L'écart de quatre buts à la pause était presque un peu heureux. On a manqué de rythme en première période, même sur le jeu à sept" déplorait Fabien Courtial, le coach saranais. Philippe Gardent, lui, avait parfaitement mis au point son plan. "On a bossé pendant quinze jours sur Saran" rigolait-il, pas peu fier d'avoir été un des premiers à trouver la solution face au jeu en supériorité numérique de son adversaire. Coupant toutes les trajectoires de passe et envoyant le ballon quatre fois dans le but dans les trente premières minutes, les Toulousains s'étaient constitué un sympathique petit coussin au repos...

Idrissi décisif sur la fin

Idrissi Toulouse 2...Qui allait se réduire comme peau de chagrin la deuxième mi-temps avançant. La faute à un Idrissi moins efficace, à une défense laissant faire ce qu'il voulait à Tomi Vozab, le demi-centre de Saran, qui enchainait buts et passes décisives avec une facilité déconcertante. Saran revenait, revenait, au point d'égaliser à sept minutes du terme (23-23, 53'). Encore au coude à coude à trois minutes du gong, les deux équipes allaient être départagées par les arrêts de leurs gardiens, puisque Yassine Idrissi fermait parfaitement la boutique sur les deux derniers tirs saranais, et par celle de leurs gauchers, Ferran Solé réalisant une partie impeccable sur un poste d'arrière droit pourtant pas le sien. "On a montré plus de caractère, même si on aurait bien aimé se mettre à l'abri avant" analysait le gardien toulousain, dont les onze arrêts ont pesé lourd dans la balance. Le dernier, face à Vozab, permettra même aux siens de repartir avec les deux points de la victoire. "On est frustrés, mais c'est logique. J'ai parfois eu du mal à ressentir mon groupe ce soir, sur certaines périodes défensives, on était loin des valeurs attendues" concluait Courtial tandis que Philippe Gardent ne boudait pas son plaisir de l'emporter dans les dernières minutes. "L'an passé, on perdait ces matchs là. Ce soir, ça a été un combat tactique passionnant et on a beaucoup de plaisir à concrétiser le boulot fait pendant quinze jours. on aurait aimé se mettre à l'abri avant, mais on a l'habitude de ça maintenant".

Statistiques

SARAN - TOULOUSE 28:29 (11:15) Arbitres : C. Bader, L. Weber

Saran : Poirier, Kocic (11 arrêts / 31 tirs dont 3/4 pén); A. Guillaume (3/3), Drouhin (2/6 dont 1/2 pén), Lamazaa-Parry (3/3), Vozab (7/13 dont 1/1 pén), Anic (3/4), Guillaume, Perrin, Gheysen (2/4), Acquevillo (2/5), Kollé (1/2), Jallamion, M'Bemba, Bordier (5/5)

Toulouse : Idrissi (11 arrêts / 31 tirs dont 1/1 pén), Pardin (0 arrêt / 7 tirs dont 0/2 pén); Sevaljevic (6/8 dont 0/1 pén), Chelle (3/3), Perez, Gilbert (1/2), Ruiz Sanchez (4/9), Solé (8/11 dont 0/1 pén), Ternel, Pettersson (0/1), Ilic (4/7 dont 1/2 pén), Morency, Calvel, Bonilauri, Linhart (1/2)

A Saran, Kevin Domas

Prochain match TV

Slovénie

09:00

Jeu. 25 Juil.

Danemark

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
emilcostarica
emilcostarica
7 années il y a

Toulouse et Gardent peuvent surtout remercié le duo laurel et hardy au sifflet…a quand la retraite?

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x