EHF Cup (M)

Chambéry, pour le spectacle

Chambéry s’est imposé facilement face à Wacker Thun lors de la dernière journée de la phase de groupe (27-22). Un match sans enjeu, mais pas sans objectif. Chambéry devait confirmer et peut-être aussi se tester.

La victoire de Grannolers du côté de Pulawy (30-37) rendait ce dernier match de coupe d’Europe sans enjeu pour les deux équipes. D’une part, Wacker Thun se savait sans aucune chance depuis longtemps quand d’autre part Chambéry voyait filer la première place. Les sept de départ sont, de fait, assez étrange. Ni le grand espoir Lenny Rubin, ni le massif pivot Reto Friedli, ni le poison de l’aller Lukas Von Deschwanden ne débutent côté suisse. À Chambéry, on envoie Sandro Obranovic, Benjamin Gille, Baptiste Malfondet et Amine Bannour retrouver le terrain d’entrée.

Mention bien

Le match devenait ainsi une évaluation. Sandro Obranovic fait parti des satisfactions. Investi en défense, le croate a – enfin – lâché son bras devant (7/10). Benjamin Gille et Baptiste Malfondet ont, eux, répondu présent comme toujours, semblant profiter du temps qu’on leur offre pour se jeter dans l’arène même s’il ne s’agit que d’un match sans enjeu. Si Fahrudin Melic (3/4) s’en est donné à cœur joie dans le quart d’heure qu’on lui a attribué, jouant aussi bien avec le public qu’avec ce pauvre Mark Winkler, Yann Genty n’a lui pas voulu partager le gâteau pour signer une nouvelle bonne performance (17 arrêts). À l’instar de son centre de formation, les jaunes et noirs ont eu leur passage à vide, mais sans conséquence (27-22, SF).

La satisfaction Brouzet

Son match en lever de rideau n’est pas passé inaperçu. Son entrée à la 41e non plus, entre applaudissements des supporters et but dès son arrivée (2/2). Tout comme Ezra Ackah et Clément Damiani, le pivot international junior aura vu le terrain deux fois en trois heures. “C’est déjà arrivé de jouer deux fois d’affilées et ça ne c’était pas terminé comme ça ! Je suis content d’avoir pu aider les deux équipes. Le mot d’ordre était de tout donner. Même si sur ce deuxième match il n’y avait pas d’enjeu, on devait montrer qu’on était chez nous et battre ces suisse.” La présence de Laurent Busselier sur le banc a aussi désamorcé les difficultés que pouvaient avoir certains à franchir le pas : “Il y a un pont qui est très bien fait avec “Bubu” et on s’entraîne régulièrement avec les pro. La passerelle est plus facile à faire.” Même quand celle-ci permet de passer de la Nationale 1 à la coupe d’Europe.

La feuille de match

Chambéry – 27

Exclusions : Bannour (16’41) ; Benjamin Gille (47’42) ; Tritta (51’54) ; Obranovic (58’29)

Julien Meyer (GB) ; Yann Genty (GB – 17 arrêts) – Queido Traoré ; Alexandre Tritta ; Clement Damiani (1/1) ; Ezra Ackah (1/1) ; Benjamin Gille ; Sandro Obranovic (7/10) ; Romain Briffe ; Hugo Brouzet (2/2) ; Johannes Marescot (4/5) ; Pierre Paturel (Cap – 0/1) ; Baptiste Malfondet (5/9 dt 0/1 à 7m) ; Fahrudin Melic (3/4 dt 1/1 à 7m) ; Niko Mindegia (2/4) ; Amine Bannour (2/7).

Wacker Thun – 22

Exclusions : Giovanelli (7’00) ; Dahler (38’15) ; Glatthard (58’29)

Mark Winkler (GB – 8 arrêts) ;Flavio Wick (GB – 3 arrêts, 1/1 au tir) – Luca Linder (1/3) ; Lenny Rubin (7/8 dt 1/1 à 7m) ; Nicolas Raemy (1/3) ; Jonas Dahler ; Nicolas Suter (2/7) ; Marco Giovanelli (2/7) ; Viktor Glatthard (2/3) ; Thomas Lanz (0/1) ; Roman Caspar (Cap – 2/6) ; Rito Friedli ; Lukas Von Deschwanden ; Damien Guignet (2/6) ; Sven Krainer (2/2) ; Janick Sorgen (0/1).

Maxime Thomas

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. leFnake - le 1 avril 2018 à 09h59

    Waouh, quel est le secret de Chambéry pour que Brouzet puisse jouer deux matchs en 2-3 heures alors que Nantes est incapable de jouer 10 minutes entre 2 matchs espacés de 5 jours ?

  2. tybodano - le 1 avril 2018 à 10h43

    En quarts, ce sera donc pour Chambéry soit Berlin, soit Goppingen et a priori pour St Raph (s’ils finissent 2e) soit Goppingen soit Granollers…

    • Ncsh - le 1 avril 2018 à 19h27

      Pour St Raph BMG cela leur laisse une vrai chance de passer et pour Chambéry n’importe lequel des deux teutons pour un exploit historique…ensuite on tape ST Raph en demi puis on grille Magdebourg en final 4tab à 3….trop facile…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).