Euro 2018 (M)

La presse espagnole entre espoir et prudence

A quelques heures de la demi-finale contre la France, la presse espagnole veut croire à l’effet positif de l’arrivée d’Arpad Sterbik dans le groupe espagnol mais rappelle aussi la domination quasi implacable des Bleus depuis plusieurs années.

« Sterbik élève le moral des espagnols » titre le quotidien sportif « As » sur son site internet. Si le journal sportif madrilène consacre sa Une au football et à Cristiano Ronaldo, il revient dans ses pages intérieures sur l’espoir incarné par l’arrivée d’Arpad Sterbik. Le portier du Vardar, qui était à Zagreb huit heures seulement après avoir reçu un appel du staff espagnol, connaît parfaitement les joueurs français rappelle « As ». « Il a été coéquipier du sélectionneur français Dinart, d’Abalo ou encore de Nikola Karabatic, rappelle-t-il. Il a également débuté avec l’Espagne à Madrid contre la France ». Le gardien espagnol est « ce que les américains appelle un moneyplayer, ajoute « As ». C’est quelqu’un qui aime les grands duels comme celui de ce soir. Il a la capacité d’intimider les tireurs adverses. »

L’autre quotidien sportif madrilène, « Marca », consacre lui aussi sa Une au football et à l’intérêt supposé du Real Madrid pour Neymar. « La France, un mur avant la finale » peut-on lire en bas de la première page du journal, qui développe ensuite dans ses pages intérieures cet « enfer et ce paradis » qu’est le handball français pour les ibériques. « Je crois qu’ils n’ont pas la même qualité qu’avant, juge Alberto Entrerrios en parlant des Bleus. Mais ils sont très solides. En tant qu’équipe, ils restent les meilleurs. » « La France est la sélection qui domine le plus le handball moderne, note le journaliste espagnol. Malgré l’absence de plusieurs joueurs, la sélection française maintient une fiabilité compétitive. »

Le troisième grand journal sportif de l’autre côté des Pyrénées, « Mundo Deportivo », n’échappe pas à la règle qui veut que le football soit ultra dominant, de sa Une à ses pages intérieures. Le quotidien catalan rappelle la domination française face aux espagnols depuis l’Euro 2008 avec seulement une victoire en huit matches des Hispanos lors des grandes compétitions. Avec un « moral renforcé » suite au succès contre l’Allemagne, l’Espagne aborde avec sérénité sa demi-finale selon « Mundo Deportivo même si la « France est une équipe sans fissures. Elle a été capable d’imposer son physique en défense et de répartir le danger en attaque. S’il y a un signe de faiblesse des français dans cet Euro, l’Espagne doit la chercher dans le dernier match contre la Croatie. Les français se sont déconnectés en seconde période et ont perdu huit ballons en attaque. »  Entre prudence et espoir, la presse espagnole attend elle aussi avec impatience la demi-finale entre les Bleus et la Roja.

Olivier Poignard

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 26 janvier 2018 à 12h22

    "S’il y a un signe de faiblesse des français dans cet Euro, l’Espagne doit la chercher dans le dernier match contre la Croatie. Les français se sont déconnectés en seconde période et ont perdu huit ballons en attaque"
    Si la seule faiblesse trouvée pour l'équipe de france c'est un petit passage à vide avec des jeunes joueurs dans un match sans importance, alors ça va 🙂

  2. Aquitaine 64 - le 26 janvier 2018 à 13h01

    Lol ,total d’accord .

  3. Pseudo - le 26 janvier 2018 à 13h35

    Haha j’allais commenter la même chose jpf_hb, si notre seule faille apparaît lorsqu’on fait jouer uniquement nos remplaçants pendant une mi-temps entière on est tranquilles !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).