LdC (F) – Finale 3/4

Le CSM Bucarest reste bronzé

En battant Rostov-Don (31-30), le CSM Bucarest s’est octroyé la troisième place de la Ligue des Champions. Comme l’année passée, les Roumaines ont su se remobiliser après la désillusion de la veille. Les Russes, pour leur première participation au Final Four, repartent avec la médaille en chocolat.

Malgré deux effectifs remaniés dès le coup d’envoi, le spectacle proposé par les deux formations fut vraiment plaisant à Budapest. Joueuses et volontaires, les Roumaines ont d’abord démarré très fort, profitant d’une défense russe trop souvent dépassée. Sur attaque placée avec Isabelle Gullden ou sur jeu rapide avec Aneta Udristoiu, l’écart se creusait rapidement (7-2, 8′). Un début de match tonitruant qui aurait même pu être plus délicat pour Rostov si Mayssa Pessoa n’était pas dans un bon jour. “J’avais décidé de démarrer avec une équipe composée de joueuses ayant moins jouées hier, explique Fred Bougeant, l’entraîneur de la formation russe. C’était un vrai risque mais on sortait aussi de quatre matchs très compliqués pour remporter le dernier championnat de Russie et on a en ligne de mire le prochain Final Four de Coupe nationale, très important pour nous. Préserver un peu nos cadres était essentiel.”

Un temps-mort posé par le staff de Rostov plus tard (12-5, 17′), la rentrée d’Alexandrina Cabral Barbosa mit un peu de folie dans l’attaque russe sans pour autant leur permettre de recoller au score (15-8, 21′). Après un dernier but d’Anna Jörgensen au buzzer, vivement contesté par le banc russe, le CSM Bucarest rentrait aux vestiaires avec une avance intéressante (19-14, MT).

De retour des vestiaires, Rostov s’est employé à revenir avec beaucoup d’énergie. Profitant des nombreux ratés de l’attaque roumaine et des arrêts de Galina Mekhdieva, les Russes ont rattrapé leur retard en sept minutes (25-20, 40′ puis 25-25, 47′). Mais jamais elles ne passeront devant. Après un temps-mort posé par Per Johannson, Cristina Neagu lâchait une mine au moment opportun puis les Roumaines parvenaient à ré-exploiter leurs montées de balle rapides. “L’avantage, c’est qu’en étant pas toujours performant ces dernières semaines, il nous est arrivé régulièrement de voir nos adversaires grapiller leur retard au cours de la seconde période, explique Camille Ayglon-Saurina. Donc on savait déjà gérer ça ! Per nous a dit de ne pas paniquer, qu’on arriverait à gérer ce temps faible.” A raison. Repassé à +3 grâce à Gullden, le CSM n’allait plus se faire rejoindre (31-30, FT).

Troisièmes l’année passée, les joueuses de Per Johannson conservent cette année leur médaille de bronze. “Il y avait tellement de frustration après le match d’hier, avance Ayglon-Saurina. Dans l’intensité, dans nos mouvements, ça n’avait pas été ça. Là, le mot d’ordre c’était “Run ! Run !” C’est ce qu’on a fait dès le départ et ça nous a une nouvelle fois prouvé qu’en jouant comme ça, on aurait davantage pu embêter Györ hier même si Rostov a fait tourner son effectif sur ce match.”

“Je suis hyper content de l’état d’esprit affiché aujourd’hui par mon équipe, explique Fred Bougeant. On a démarré le match en regardant nos chaussures et on a terminé en regardant les Roumaines dans les yeux. L’aventure qu’on a vécu ensemble a été très très belle, ça c’est sûr.”

CSM Bucarest – Rostov 31-30
Bucarest. Gardiennes : Ungureanu 2 arrêts/8, Grubisic 10/34. Joueuses : Udristoiu 3 buts/5, Frafjord 0/3, Gullden 4/7, Curea 3/5, Neagu 2/4, Jacobsen 1/1, Jörgensen 3/9, Ayglon-Saurina, Bazaliu, Manea 0/2, Kurtovic 0/1, Niombla 2/3, Hagman, Mehmedovic 1/5.
Rostov. Gardiennes : Mekhdieva 10 arrêts/22, Pessoa 8/27. Joueuses : Slivinskaya, Managarova 1 but/1, Petrova 1/1, Sen 1/3, Vyakhireva, Sudakova 5/6, Makeeva 2/3, Kalinichenko 4/6, Dembélé 2/3, Bulatovic 4/8, Ilina 3/9, Stepanova, Barbosa 2/5, Borschenko 5/6.

A Budapest, Clément Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).