LDC (M) – J13

Deux de chute en Europe pour le PSG

 

Crédit photo: Emmanuel Durieux

Sévèrement secoué pendant une grande partie de la rencontre, Paris a su trouver les ressources pour revenir au score mais pas pour s’imposer face au Meshkov Brest. 

Peut-être la plus difficile mi-temps de la saison pour le Paris Saint-Germain, et assurément la plus frustrante. Bien maîtrisés par la défense des biélorusses, les parisiens semblaient en manque de tout (7-1, 13e). À l’inverse de Petar Djordjic marchant sur l’eau (7/8 à la pause). Il faudra trois buts coup sur coup de Nedim Remili pour que le match commence réellement, mais l’écart était déjà conséquent (16-9, 26e). Malgré l’absence de Uwe Gensheimer, la solution allait venir des ailes avec d’une part Luc Abalo (4/4) et de l’autre Adama Keita (3/5). La fratrie Karabatic se relayant pour inscrire les ballons les plus lourds et faire un incroyable retour au score, prenant même un petit avantage (22-24, 51e).

Un final à couper le souffle

Sauf que Ivan Pesic et la sportshall victoria allaient se révéler des adverses beaucoup trop coriaces. Syarhei Shylovich (5/7) offrait quelques arabesques qui donnèrent le tournis à Thierry Omeyer revenu pour les dix dernières minutes. Petar Djordjic (10/14), un temps effacé, revenait aussi au meilleur moment pour inscrire deux des trois derniers buts (29-28, 59e). Au pied du mur, les parisiens ne trouvèrent la faille qu’une seconde trop tard, au grand dam de Adama Keita qui marque ce but pour rien (29-28, SF). C’est la seconde défaite des parisiens sur la scène européenne cette saison, si elle est sans conséquence pour les joueurs de la capitale, elle assure au Meshkov sa place en huitième.

Maxime Thomas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. ANues - le 24 février 2018 à 19h34

    Moi qui avait trouvé les parisiens mauvais contre dunkerque, là ça troue le fondement (la première mi temps )
    Le petit Sagosen semble avoir chopé le virus de sa girlfriend Hanna Oftedal
    Hansen, Gensheimer, Mollgaard, absents

    Pourquoi avoir fait sortir Corrales à la 50e alors qu'il;était chaud patate?
    Tout le monde à joué,sauf le pivot Serbo-Qatari qui va finir par se demander si être venu à Paris ça va l'aider à jouer?!
    Et le gars ne joue même pas avec les N1.
    Troisième match du tout jeune Keita (en gros autant d'échecs que de réussite) , mais faut arrêter de nous dire qu'il est super performant en mettant en MOYENNE 11 buts par match… en N1 😉 Merki

  2. Sasori9 - le 24 février 2018 à 19h42

    Coup de tonnerre à Brest !!!! L’absence de Noka n’a pas du aider PSG !!! ça va être compliqué face à MHB de Maître Canayer !!!

  3. DEDE83 - le 24 février 2018 à 19h50

    Brest jouait sa vie en LDC et a bien joué le coup contre un PSG complètement à la rue pendant 25 mn

    Et les 35 mn restantes n’ont pas suffit pourtant quelle remontée

    Grosse déception sur l’intensité mise par PSG attention à la suite aussi bien en LSL qu’en LDC si une telle erreur se renouvelle; on attend mieux surtout après les gros matchs contre Vesprem et autres; décevant très décevant PSG ce soir malgré ce sursaut d’orgueil pendant 34mn; manquait 1mn de concentration

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).