Proligue – J10

Créteil maître chez lui, Caen gagne enfin

L’US Créteil reste intraitable à domicile. Ce week-end, c’est face à Saran que les Cristoliens ont fait la loi dans leur fief du Palais des Sports Robert Oubron (32-28). Chartres a été accroché chez lui par Limoges, mais reste leader, alors que Caen a enfin ouvert son compteur de victoires.

Sur les dix premières journées, Créteil a joué six matchs à domicile. A chaque fois, l’USCHB est ressorti vainqueur de ces matchs devant son public. L’opposition face à Saran, le deuxième du championnat, n’a pas fait exception. Les Saranais avaient à cœur de se relancer après leur déroute à domicile face à Chartres la semaine dernière (22-33), mais ont dû courir après le score à partir de la deuxième moitié de la première mi-temps (10-7, 19′ ; 13-8, 25′). Emmené par un duo Boïba Sissoko – Javier Borragan (photo) très entreprenant (8 buts chacun), Créteil est parvenu à conserver son avantage jusqu’à la fin du match. Saran est bien revenu à une longueur (17-16, 38′), mais les locaux ont vite creusé de nouveau l’écart (19-16, 40′) et s’imposent assez logiquement (32-28). Grâce à cette victoire, les hommes de Pierre Montorier reviennent à un point de Saran et s’installent dans le top 5. Côté saranais, où on aura bien vu Arnaud Lamazaa-Parry (7 buts) mais moins Matthieu Drouhin qui signe son deuxième match consécutif à deux buts marqués, c’est la deuxième défaite d’affilée après huit premières journées d’invincibilité.

Limoges accroche Chartres, Nancy solidement installé sur le podium

Saran pouvait craindre de voir Chartres s’envoler en tête du classement. Finalement, le leader a accru son avance, mais pas autant que souhaité. Face à Limoges, la troupe de Jérôme Delarue a compté jusqu’à cinq buts d’avance en début de deuxième période (14-9, 33′). Mais ça, c’était avant que Denis Serdarevic (6 arrêts à 43%, photo) se fâche et enchaîne les arrêts, au point que Limoges est même passé éphémèrement devant (15-16, 43′). Tout s’est finalement joué dans la dernière minute, mais dans ce match où les gardiens ont tiré la couverture à eux, c’est Nebojsa Grahovac (14 arrêts) pour Chartres, puis William Annotel (11 arrêts) pour Limoges qui ont été décisifs. Chartres et Limoges se quittent sur un score de parité (23-23). C’est le premier match à moins de 25 buts marqués pour la meilleure attaque du championnat, face à l’équipe qui a la meilleure défense.

Chartres prend donc un point d’avance sur Saran, mais en perd un sur Nancy, qui revient à hauteur de Saran. Le GNMHB a réalisé un départ canon à domicile face à Nice (8-1, 14′), mais s’est un peu fait peur en deuxième période. Les Aiglons sont en effet revenus à deux buts alors que la fin de la rencontre approchait (24-22, 50′). Mais les dix dernières minutes furent à l’avantage du club lorrain qui s’est finalement imposé de six buts (31-25). L’invincibilité de Nancy se prolonge avec un sixième match sans défaite pour les hommes de Stéphane Plantin, un homme qui a connu une drôle de journée entre l’annonce de la fin de sa collaboration avec le club à l’issue de la saison et donc cette victoire qui installe son équipe sur le podium. Nancy garde un point d’avance sur Créteil et Massy. Comme son homologue francilien, Massy s’est imposé chez lui, face à Dijon. Bien que mené en première période, le MEHB a fait la course en tête en deuxième période et a assommé son adversaire dans les dix dernières minutes (29-24). L’opposition entre Massy et Nancy mercredi promet déjà du spectacle.

Caen y arrive enfin

L’événement du week-end est sans aucun doute la première victoire de Caen cette saison. Après neuf défaites en neuf rencontres, les Calvadosiens ont enfin pu sortir la tête haute d’une rencontre de Proligue. Face à Sélestat, autre équipe mal en point depuis quelques semaines, les Vikings ont réalisé l’entame parfaite (7-1, 9′), avant de connaître un temps un relâchement coupable (7-5, 15′). Mais Sélestat n’arrive pas à faire la jonction au score et compte de nouveau six buts de retard à la mi-temps (16-10, 30′). Au retour des vestiaires, les Alsaciens parviennent de nouveau à remonter la pente face à une équipe qui doute encore (3 buts seulement en près de 15 minutes : 19-18, 44′), mais Luka Arsenic, le portier des Vikings, sort le grand jeu (12 arrêts) et permet aux siens de garder l’avantage. Caen maîtrise la fin de rencontre et peut pousser un gros ouf de soulagement quand la sirène retentit (28-26). Les hommes de Pascal Mahé restent derniers, mais ont enfin vaincu le signe indien. Pour Sélestat, c’est un sixième match sans victoire. Il faudra impérativement stopper la série négative mercredi face à Vernon.

Vernon, justement, a été tenu en échec à domicile par Cherbourg dans ce duel normand pauvre en buts (22-22), malgré les dix réalisations de Corentin Boe, troisième meilleur buteur du championnat dans la pire attaque de Proligue. C’est lui qui offre le point du nul au SMV en égalisant à 30 secondes de la fin. Vernon prend un point, mais ne gagne toujours pas : sa dernière victoire remonte à septembre, lors de la première journée du championnat face à Strasbourg. Les Strasbourgeois sont d’ailleurs revenus à sa hauteur en gagnant leur deuxième match de la saison, dans leur duel de promus qui les opposait à Grenoble. L’ESSAHB a pourtant couru derrière le score tout le match, comptant même sept buts de retard en deuxième période, peu après le carton rouge reçu par Grégory Martin (11-18, 35′). Mais, portés par le public de Schiltigheim, les locaux sont revenus au score et, au terme d’une fin de rencontre totalement folle, sont parvenus à l’emporter (27-26). Vraie déception pour Grenoble qui aurait pu creuser un écart important avec la zone rouge, mais qui garde tout de même quatre points d’avance sur Strasbourg. Les Alsaciens, bien aidés par le sang-froid d’Arthur Muller (photo) à sept mètres (8/8) reviennent à hauteur de Vernon au classement. Le match à Nice jeudi soir sera très intéressant pour la suite de la course au maintien.

Retrouvez les résultats, le classement et le calendrier à venir sur notre site.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Proligue

17 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 25 novembre 2018 à 09h40

    Bonjour
    Depuis le début, Créteil est mon favori pour le titre de champion et la montée directe.
    C'est à mon avis l'effectif le plus complet de la Proligue.

    • rkj4 - le 25 novembre 2018 à 17h48

      Malheureusement, l'effectif ne fait pas tout et il y a belle lurette que Créteil rame sans arriver à obtenir un classement digne de son effectif. J'ai pas l'explication, mais il doit bien y avoir une quelque part.

      Je me souviens pourtant d'une époque encore proche où, avec Remili (juvénile mais déjà percutant), Descat, Minel, Ristovski, Nyokas, Baena… sans citer d'autres noms plus modestes mais précieux, ils avaient déjà un très chouette effectif. Pourtant, l'équipe peinait à boucler ses saisons avec sérénité. Leur meilleur résultat (5e du championnat, je crois), ils l'ont vendangé dès l'amorce de la saison suivante et sont descendus direct en L2. Un championnat dont ils auront du mal à sortir la tête haute.

      Je veux dire par là que s'ils sortent vainqueurs des play-offs (tout peut arriver) ça sera vraiment à l'arrache et sans garanties pour l'avenir.

  2. The Fan - le 25 novembre 2018 à 10h10

    Chartres et Saran sont favoris pour moi, et dans une moindre mesure Limoges et Massy.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).