All J.26

Flensburg lâche ses premiers points

Alors que depuis quelques semaines, il n’y avait plus de surprises dans le championnat, c’était tout le contraire pour cette 26ème journée. Alors que Flensburg n’arrive toujours pas à s’imposer à Magdeburg, Gummersbach a surpris Mannheim et peut-être accroché le maintien. Les Renards de Berlin sont tombés à Leipzig, pourtant en très mauvaise posture cette saison. Zoom sur cette 26ème journée pleine de surprises. 

Match de la semaine : Flensburg tombe à Magdeburg

La première des “surprises”, si c’en est une : alors que Flensburg enchaînait une suite de victoires de 32 matchs sans défaite, série entamée la saison dernière, Magdeburg a une nouvelle fois vaincu Flensburg à la GETEC Arena. Pour l’anecdote, la dernière défaite subie par Flensburg en Bundesliga était… à Magdeburg.

Flensburg prend un premier ascendant dans la rencontre sur un but de Lasse Svan, encore une fois très performant (3-4 à la 6′). Les gardiens se mettent à suivre les performances de leurs tireurs, et enchaînent quelques parades. Et le score ralentit… En faveur de Magdeburg (7-6 à la 16′). Pour une fois, Lauge n’a pas le jeu facile et il lui est impossible de perforer le secteur central, de même pour Magnus Röd. Cependant, les ailiers de Flensburg n’échouent pas, et permettent à leur équipe de tenir tête à Magdeburg (10-10 à la 27′), puis de prendre l’avantage avant la pause (11-12).

Lagergren reprend les rênes du match à la quarantième minute (18-16). Flensburg court de plus en plus derrière Magdeburg, au lieu de jouer pour gagner, ils se mettent à jouer pour ne pas perdre. Ils reprennent l’avantage à la 52e minute (21-22). Mais Jannick Green enchaîne quelques parades au parfait moment : Robert Weber va marquer dans les toutes dernières secondes, et en finir avec la série d’invincibilité de Flensburg. Score final : 24-23.

Cette défaite des Nordiques pourrait tout à fait relancer la course au titre, à condition que le THW Kiel ne perde plus aucun match. Cependant, le trou semble fait entre les deux leaders et la troisième place, occupée par Magdeburg.

Crédit photo : EHF

MVP de la semaine : Carsten Lichtlein, bourreau des lions

Une très forte personnalité, l’expérience du plus haut niveau, Lichtlein s’est imposé face aux des tireurs de Mannheim pour peut-être offrir le maintien à Gummersbach. Auteur d’un match complet (15 arrêts, 40%), le VfL peut enfin respirer un peu et récupérer un joker supplémentaire dans la course au maintien. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’aux abois, Gummersbach bat une équipe du top 5 : la même chose était arrivée l’an passé contre le THW Kiel.

Deuxième surprise, et celle-ci fut bien plus retentissante, la défaite des Lions de Mannheim à Gummersbach. Nicolaj Jacobsen décide de faire tourner son effectif pour une fois cette saison, et dans un premier temps, les Lions tournent bien (5-8 à la 16’). Mais après le premier quart d’heure, Carsten Lichtlein ferme la boutique et Gummersbach prend peu à peu l’ascendant (13-11 à la pause). Il met fortement en difficulté les tireurs de Mannheim, et Gummersbach prend le large avant le moneytime (22-18 à la 48’). Le grand Schmid ne peut rien faire, et les lions s’inclinent à Gummersbach, qui vient peut-être d’accrocher son maintien grâce à cette victoire. Score final 28-23

26ème journée : plusieurs surprises, Kiel consolide sa deuxième place

Alors que Flensburg lâche ses premiers points dans la compétition, Kiel compte bien se battre jusqu’au bout pour le titre. Ils l’ont prouvé en écrasant cette semaine les relégables de Ludwigshafen, dans un duel très inégal. Le THW ne fait le break qu’après le premier quart d’heure (11-9 à la 18’) et le score s’emballe pour les Zèbres avant la pause (18-10). Ekberg est en feu : contre-attaques, jets de 7m, tout lui réussit, et il termine la rencontre à 15 buts. Avec un Landin solide derrière, Kiel creuse l’écart tout au long de la deuxième mi-temps. Score final : 37-21.

Et on commence la liste des surprises de la semaine. La première nous vient de Leipzig, qui a défait Berlin. Toute la première période, les deux équipes font jeu égal, se répondant but sur but (9-9 à la 15’). Aucun gardien ne brille, ce qui profite à Franz Semper (8 buts) juste avant la pause (16-15). Durant la seconde période, Leipzig va lentement installer son rythme et faire le break (23-20 à la 42’). Berlin ne se laisse pas faire et recolle, mais une troisième exclusion de Mijajlo Marsenic va condamner Berlin. Leipzig creuse à nouveau  l’écart puis s’impose, malgré le carton rouge pour Milosevic en fin de rencontre. Score final : 32-27.

Stuttgart est aussi allé s’imposer à Melsungen. Les joueurs de la Hesse étaient pourtant dans un bon état de forme, après une série de matchs très convaincants. Au premier quart d’heure, les rouges ont deux buts d’avance (8-6) et semblent avoir le match en main. Tous les gardiens sont performants, le score se stabilise en faveur d’un +2 pour Melsungen jusqu’à la pause (14-12). Dès le début de la seconde période, Stuttgart inscrit un 4-0 d’entrée qui va s’avérer fatal pour les joueurs du MT. Le TVB va conserver son avance jusqu’au bout, la faute à un Bitter (15 arrêts) des grands soirs. Score final : 24-26

Hanovre accueillait Wetzlar ce dimanche. Les visiteurs, en grandes difficultés cette saison, prennent l’avantage à la neuvième minute pour ne plus le lâcher (4-5), et creusent même l’écart la pause malgré les efforts de Kai Häfner (10-14). L’international norvégien Björnsen ira porter jusqu’à +7 l’avantage pour Wetzlar, alors que les preux rentrent très mal dans la seconde période. Ils ne parviendront à le réduire qu’à la toute fin de la rencontre. L’ailier de Wetzlar Maximilian Holst termine la rencontre à 10 buts. Score final : 23-25.

Minden peut avoir des regrets après son déplacement à Göppingen. Alors qu’ils avaient le match bien en main (6-10 à la 17’), les Mindener permettent à leurs adversaires de revenir après un enchaînement de fautes techniques et de pertes de balles et à la pause, les deux équipes se neutralisent (12-12). Ils laissent ensuite le match leur échapper, tandis que Göppingen semble prendre l’ascendant à l’entrée du moneytime (20-18 à la 51). Un jet de 7m arrêté par Kim Sonne et un 3-0 inscrit par Minden enterrent le match. Score final : 21-21.

La bande de Tim Suton (7 buts) a écrasé Erlangen. Lemgo ne prend l’avantage qu’au premier quart d’heure (8-6), mais Erlangen reste au contact. L’écart n’est que de trois buts à la pause, rien d’insurmontable (15-12). C’est dans le dernier quart d’heure qu’Erlangen explose, et Lemgo peut prendre  le large (25-19 à la 50’), creusant encore l’écart malgré la performance correcte du gardien Katisigiannis. Score final : 31-22.

Avec un très bon Arnor Thor Gunnarsson (7 buts), Bergischer est allé s’imposer tranquillement à Bietigheim, un des deux relégables. Imposant peu à peu leur rythme, les Lions ont le contrôle du match, mais sans convaincre face à un relégable (11-15 à la pause). Ce n’est que dans les cinq dernières minutes que Bergischer va creuser l’écart pour s’imposer. Score final : 21-28.

Julien Baudry

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Vardarian - le 1 avril 2019 à 20h06

    Heureusement, je ne me suis pas trompé dans mon pronostic…

    Malgré ses 4 points d'avance, Flensburg doit faire attention: Kiel a un calendrier plus abordable

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).