All J.34

Flensburg champion d’Allemagne

On vous avait promis au moins un miracle, et il n’a pas vraiment eu lieu là où nous le pensions. Flensburg garde son titre de champion d’Allemagne, mais c’est plutôt tout en bas du classement qu’il faut regarder. En effet, après une victoire des chouettes et un nul entre Gummersbach et Bietigheim, ces deux derniers sont relégués en deuxième division alors que Ludwigshafen reste dans l’élite. C’est d’ailleurs la première fois que Gummersbach ne sera pas en première division depuis la création de la Bundesliga !

Le match de la semaine : Bergischer chute au pied de l’Europe face au champion

C’est le match que l’on attendait tous depuis plusieurs semaines maintenant. Le surprenant promu face à la machine bien huilée qu’est Flensburg. Une issue qui reste somme toute logique, vue la saison produite par le SG ainsi que l’absence de Linus Arnesson, qui n’est pas rentré une seule seconde.

Dès le début de la rencontre, Flensburg donne le ton. Un 2-5 inscrit d’entrée (8’), Buric solide dans ses cages, Bergischer rate son début de match et voit déjà Flensburg s’envoler avec les deux points. Les efforts de la base arrière du BHC se multiplient, forçant bien trop souvent leurs tirs : Flensburg creuse l’écart (6-11, 22’). Gottfridsson et Lauge à la mène, les futurs champions marchent sur le BHC, qui n’arrive à rien en première période, sinon limiter la casse (8-13, MT).

Les locaux sont toujours à la lutte en seconde période, Flensburg parvient à bien gérer son avance. Un trop plein de largesses défensives permet au SG de trouver rapidement des failles, Zachariassen se trouve souvent seul secteur central, les défenseurs perdent des duels trop facilement, Rudeck n’y peut rien (17-21, 48’). Pourtant, c’est à l’entrée du moneytime que les lions vont soudain rugir. Les bleus vont revenir jusqu’à -1 sur un but de Gutbrod (23-24, 56’)… Juste avant de s’écrouler à nouveau.

Flensburg décroche donc son deuxième titre de champion d’affilée et le troisième de son histoire. Un titre bien mérité, surtout pour Lauge qui a éclaboussé le championnat de toute sa classe durant toute la saison.

Joueur de la semaine : Gudjon Valur Sigurdsson

Les années passent mais ne semblent pas avoir d’effet sur l’islandais. Un pépin physique mineur durant la saison, c’est tout ce qui l’a perturbé. Ce weekend encore, il a inscrit la bagatelle de 11 buts dont 2 jets de 7 mètres avant de partir pour de nouveaux horizons avec le Paris Saint Germain.

Duel Leipzig contre Mannheim, Philipp Weber (10 buts) contre Sigurdsson. Les lions terminent vraiment mal la saison avec une nouvelle défaite. Cette fois à Leipzig. Les locaux prennent durement l’avantage après la premier quart d’heure, avantage qu’ils vont creuser en deuxième mi-temps (18-12, 36’). RNL finit par remonter en trombe mais c’est bien trop tard, malgré l’absence de but du côté de Leipzig durant les 3 dernières minutes, RNL perd sur le score de 28-26.

Crédits : rhein-neckar-loewen.de

La victoire de Flensburg envoie Berlin en Coupe EHF, Ludwigshafen maintenu

Kiel qui luttait pour le titre a eu bien du mal à se défaire de Hanovre. Weinhold et Ekberg à l’offensive (7 buts chacun), c’est Wolff qui sauve les meubles, avec un Landin passé à côté de son match. Le score à la mi-temps est trop serré, rien n’est joué (15-13). Kiel va creuser l’écart les 5 premières minutes de la deuxième période puis va gérer son avance jusqu’à la fin du match… mais reste à la deuxième place. Score final : 30-26

Les renards de Berlin a été vaincu à la maison par Wetzlar. Alors qu’ils avaient le match en main après la première période (14-11), les locaux se sont laissés dépasser par une équipe qui n’avaient pourtant plus rien à jouer. Alors qu’ils égalisent à la 43’, les hommes de Wetzlar, dont le suisse Lenny Rubin (7 buts), vont se battre jusqu’au bout pour s’imposer de deux buts. Berlin se qualifie donc pour la Coupe EHF malgré la défaite, et peut remercier Bergischer pour cela. Score final : 25-27.

Magdeburg écrase ses adversaires à Göppingen ! Le SCM termine sa saison sur une large victoire face au Frisch Auf! Göppingen, une victoire acquise avec la manière. Avec un Daniel Pettersson (7/7 buts) impeccable sur son aile droite, Magdeburg n’a jamais été inquiété. Déjà à la pause, l’addition est salée (12-18). Le FAG revient plusieurs fois dans la course, mais ne fait que combler de légers écarts. Magdeburg s’impose facilement 24-31.

Le MT Melsungen décroche également l’Europe après cette victoire face à Lemgo ! La bande de Tim Suton, handicapée de nombreux blessés, n’a fait que courir derrière une faible avance. Allendorf (7/8) de nouveau monstrueux sur son aile, Melsungen ne lâche jamais l’avantage et fonce vers l’Europe après une année compliquée. De nombreuses blessures ayant entaché cette saison. Score final : 31-27.

Les chouettes de Ludwigshafen se sont imposées d’un but face à Minden. Pourtant, c’était mal parti. Minden maîtrise une bonne partie de la première période avant de voir revenir les locaux, poussés par le désir de se maintenir. Au final, Minden ne mène que d’un but à la mi-temps (14-15). Le reste de la rencontre va ensuite être héroïque pour Ludwigshafen. Jamais ils ne vont lâcher, et un buzzer beater raté de Rambo n’y changera rien. C’était le weekend des chouettes, leur miracle, qui les maintient en première division. Score final : 31-30

Quelle erreur de la part de Gummersbach, quelle erreur ! Nous vous l’avions annoncé il y a quelques jours, et bien c’est fait. LE club historique du championnat d’Allemagne va connaître la deuxième division. Il faut dire que Bietigheim a bien mené sa barque, prenant l’avantage dès le début de la rencontre, même si c’est le plus faible (14-13, MT). Les 5 premières minutes de la deuxième période vont s’avérer fatales : Bietigheim passe un 3-0. S’en suivra une très lente remontée du score pour le VfL, et un dernier but de Mimi Kraus maintient l’égalité à deux minutes du terme (25-25). Gummersbach pense que c’est joué, qu’un match nul les maintiendrait. Mais non, ils refusent de jouer et se retrouvent à présent relégués, avec le SG BBM Bietigheim. Score final 25-25.

Dans un match anecdotique : le futur club de Quentin Minel, le HC Erlangen s’est imposé à Stuttgart. Bien en place pendant les 12 premières minutes, Stuttgart va ensuite balbutier son handball, et permettre à Erlangen de passer devant. Avec un +2 pour le HCE, rien n’est encore joué. Malgré les 9 buts de Sascha Pfattheicher (21 ans) sur son aile droite, Erlangen maîtrise son match et laisse presque rentrer le dernier but. Score final 27-28.

Julien Baudry

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 TSV Hannover-Burgdorf 17 10 8 1 1 296:26036
2 SG Flensburg-Handewitt 15 10 7 1 2 264:23925
3 MT Melsungen 15 10 7 1 2 275:26411
4 THW Kiel 14 8 7 0 1 245:21233
5 Rhein-Neckar Löwen 14 10 6 2 2 292:26329
6 SC DHfK Leipzig 14 10 7 0 3 281:284-3
7 SC Magdeburg 12 10 6 0 4 317:28037
8 Füchse Berlin 12 9 6 0 3 252:22428
9 HC Erlangen 10 10 4 2 4 259:261-2
10 HSG Wetzlar 9 10 4 1 5 291:295-4
11 Frisch Auf Göppingen 8 9 4 0 5 231:2310
12 GWD Minden 7 9 3 1 5 235:243-8
13 Bergischer HC 7 9 3 1 5 242:254-12
14 HBW Balingen-Weilstetten 4 8 2 0 6 225:245-20
15 TBV Lemgo 4 10 1 2 7 273:302-29
16 TVB 1898 Stuttgart 4 9 1 2 6 229:261-32
17 Die Eulen Ludwigshafen 2 10 1 0 9 240:280-40
18 HSG Nordhorn-Lingen 2 9 1 0 8 220:269-49
Pub Espace Pronos Allemagne

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 10 juin 2019 à 11h09

    J'ai rien contre les chouettes de Ludwigshafen (ville natale de Dissinger), mais leur fin de saison n'est pas "normale": 7 points en 4 matchs, grâce au manque d'engagement des adversaires.

    Trop d'équipes sont en vacances depuis 1 mois: il est vraiment temps de réduire le nombre des clubs

  2. jeff - le 10 juin 2019 à 11h17

    ça doit pas être la forme pour FX

    • Jack3544 - le 10 juin 2019 à 12h10

      quelque soit le niveau où tu as joué, c'est toujours triste de voir descendre le club de ton cœur ou de tes jeunes années.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).