All – J21

Une main sur le titre pour Flensburg ?

En cette 21ème journée de Bundesliga, Magdeburg vient peut-être d’offrir le titre à Flensburg. Bien qu’il reste encore un long chemin avant la fin du championnat, le dauphin Kiel vient de perdre son troisième match alors que le leader est toujours invaincu. Les lions de Mannheim restent à l’affût, tandis que la course au maintien est de plus en plus tendue.

Le match de la semaine : Magdeburg chasse les zèbres chez eux

Pour le match de la semaine, le THW Kiel a été vaincu par Magdeburg, une deuxième fois cette année. Alors que Kiel enchaînait les victoires, la course au titre vient peut-être de s’arrêter pour eux. Accusant désormais un retard de 6 points, on connaît peut-être déjà l’identité du vainqueur du Meisterschale.

Le match commence mal pour les locaux. Magdeburg applique aisément son jeu rapide et le repli défensif des locaux est bien trop hasardeux pour lutter. Kiel parvient à marquer, mais prend un but dans les secondes qui suivent à chaque fois (4-6 à la 13’). Puis les locaux se réveillent, que ce soit Landin dans ses buts ou Duvnjak en attaque. Kiel revient au score et prend l’avantage (10-9 à la 20’). Mais Magdeburg est trop fort, et reprend la tête rapidement malgré quelques coups d’éclats de Kiel (13-14 à la pause).

La deuxième période est un copier-coller du dernier quart d’heure, chaque équipe se répondant but sur but, et ce malgré les arrêts de chaque gardien (19-20 à la 43’). C’est à ce moment que vient le tournant du match. Alors que Kiel arrivait à tenir la comparaison, les zèbres perdent une balle d’égalisation, immédiatement convertie en +2 pour Magdeburg (20-22 à la 48’). Véritable détonateur de la défense des zèbres, Albin Lagergren est le facteur X de Magdeburg. Kiel court après le score le reste du match. Le SCM peut savourer une victoire acquise sans avoir été réellement inquiété. Score final : 25-28.

Le joueur de la semaine : Marcel Schiller

Notre MVP de la semaine est l’ailier gauche de Göppingen, Marcel Schiller. Véritable cadre des souabes, il a été une nouvelle fois impeccable lors de la réception de Leipzig (8/8 dont 3/3 au 7m). Ailier très efficace depuis maintenant de nombreuses saisons, il reste derrière Uwe Gensheimer et Mattias Musche en sélection malgré des performances régulières et de très haut niveau.

Leipzig chute à nouveau et lourdement, cette semaine face au Frisch Auf! Göppingen.  Si les Leipziger commencent très bien la partie, ils sont peu à peu distancés par Göppingen dans tous les domaines. C’est sans surprise que Göppingen mène confortablement  à la mi-temps (21-13). Malgré la bonne performance de Philipp Weber (7/10), Leipzig est dépassé, et ne peut compter sur ces gardiens (1 seul arrêt pour Putera, aucun pour Villadsen). C’est donc logiquement que Göppingen s’impose 34-27.

Les favoris enchaînent, le milieu de tableau se resserre

Malgré une belle performance de Minden en première mi-temps, ce sont les Rhein Neckar Löwen qui se sont imposés. Les Lions ne sont pas assez précis en première période, et cela permet à Minden de prendre la tête. Toutefois, RNL impose progressivement  son jeu, et mène de deux buts à la pause (15 -17). Minden reste au contact, et égalise à plusieurs reprises mais les arrêts d’Appelgren (40%, 18 arrêts) se font plus nombreux, et l’écart se creuse (22-28, 50’). Minden ne parvient pas à revenir, et RNL s’impose 26-31.

Dans un match dont l’issue s’est décidée dans la dernière minute, Stuttgart a remporté deux points face à Lemgo. Donat Bartok (Lemgo) est exclu à la 7e minute, et Lemgo n’y arrive plus (7-3, 10’). Une efficacité retrouvée face à Bitter et quelques erreurs en attaque du côté de Stuttgart permettent à Lemgo de revenir à deux buts. Trois buts séparent les deux équipes à la pause (14-11). Tim Suton ramène son équipe à un but en milieu de deuxième période, mais Lemgo a toujours des difficultés et peine face à Bitter (43%, 17 arrêts), et c’est Stuttgart qui s’impose sur le score de 25-23.

Après leur match contre Hanovre, les Eulen Ludwigshafen sont toujours à la recherche de points pour quitter leur place de relégables. La partie reste serrée tout au long du match, avec notamment une égalité à la mi-temps (15-15). Hanovre peut se reposer sur Häfner, auteur de 7 buts en première période, mais les Eulen s’accrochent, sans que Hanovre n’arrive à les distancer durablement. Malgré le beau combat offert par les chouettes, c’est Hanovre qui remporte les points (25-27).

Flensburg a disposé du HC Erlangen tranquillement. La rencontre est serrée dans un premier temps, mais un carton rouge pour Nico Büdel à la 16ème minute va se montrer déterminant. Alors qu’ils étaient accrochés, les locaux prennent de l’avance, en faveur d’un +4 avant la pause (13-9). La deuxième période est dans la continuité de la première, Flensburg creusant peu à peu l’écart, avec un Jondal une fois de plus très en forme (9/12). Erlangen n’y arrive pas du tout dans l’enfer du nord et repart avec un 28-18 dans la valise.

Les renards de Berlin recevaient Gummersbach, dans une rencontre fortement inégale. Les locaux creusent rapidement l’écart en première période, bien aidés par un Heinevetter des grands soirs (16 arrêts). A la pause, Gummersbach accuse déjà un retard de 6 buts (13-7). En seconde période, le VFL trouve plus aisément le chemin des buts, mais la défense est trop fébrile et ne permet pas de combler le retard. Berlin assure tranquillement et assure sa 5ème place. Score final : 25-19.

Bietigheim n’a pas créé l’exploit en déplacement à Melsungen. Alors qu’il jouait à Stuttgart il y a encore quelques jours, Michael Kraus a joué son premier match pour Bietigheim. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas été d’une grande aide, avec un 6/17 au tir. D’abord accrocheurs, les relégables jouent leur chance à fond, et même si l’écart se creuse peu à peu, Melsungen n’arrive pas à tuer le match (16-12 à la pause). Cependant, le MTM parvient à maintenir l’écart tout le long de la deuxième mi-temps et Bietigheim s’essouffle. Le SG BBM accuse une nouvelle défaite alors que la bataille pour le maintien se rapproche avec Gummersbach et Ludwigshafen. Score final : 31-24.

Les lions de Wuppertal recevaient Wetzlar. Sur le papier, c’était une rencontre très déséquilibrée, et il n’y a eu aucune surprise. Déjà à la fin de la première période, on pouvait discerner l’issue du match (16-8). Le HSG Wetzlar n’arrive à rattraper une partie de son retard qu’à la fin du match, mais c’est trop tard. Bergischer l’emporte 26-22.

L’affiche de la semaine : Göppingen reçoit Melsungen

Alors que la course au titre et au maintien fait rage, tournons-nous vers la course à l’Europe. Alors que Melsungen perdait ses joueurs pour des blessures, ils semblent aller bien mieux. La course à la Coupe EHF prendra donc peut-être un autre tournant cette semaine, dimanche à 16h.

Julien Baudry – Romane Marcon

Pub Espace Pronos Allemagne

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 18 février 2019 à 12h11

    Je dirais que Flensburg a deux mains et un pied sur le titre…

    Pour moi ils peuvent arriver au F4: il ne faut pas oublier qu'ils ont 4 champions du monde (Svan, Lauge, Hald, Zachariassen) et 4 vice-champions (Bergerud, Jøndal, Rød, Johannessen)

  2. Thibaut - le 18 février 2019 à 19h36

    +1

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).