LdC (M)

Montpellier reste en vie

Montpellier s’est remis dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en prenant le dessus sur le Meshkov Brest (29-23). Le champion en titre a livré une prestation solide.

Dernier du groupe A, dos au mur, Montpellier jouait son avenir européen à Bougnol contre le Meshkov Brest, une des deux équipes accessibles dans sa poule. Le champion d’Europe est conscient de l’enjeu et aborde bien la rencontre avec un Jonas Truchanovicius en vue (3-1, 6′). Le début de match assez équilibré (4-4, 10′) voit cependant Vid Poteko, un des piliers de la défense biélorusse, prendre deux exclusions temporaires en douze minutes. Le Meshkov résiste, mais semble un ton en-dessous. De fait, Montpellier est toujours devant au score, porté par ses atouts Melvyn Richardson (4 buts dans les 20 premières minutes) et Vincent Gérard, qui enchaîne les arrêts en fin de première période. Le MHB appuie en effet sur l’accélérateur avant la mi-temps, Benjamin Afgour donnant cinq buts d’avance à son équipe (15-10, 28′). L’occasion du +6 est cependant repoussée par Ivan Pesic, le gardien de Brest, et les Biélorusses passent près d’un retour à trois buts. Celui-ci est finalement empêché par un arrêt de Gérard sur le penalty de Sime Ivic (15-11, 30′).

Une frayeur avant la sérénité

Brest revient déterminé des vestiaires et ne tarde pas à recoller sur Montpellier. Maksim Baranau ne tarde pas à égaliser (17-17, 39′), forçant Patrice Canayer à vite prendre un temps-mort. Et là encore, Brest ne parvient pas à passer devant au score, la faute notamment à des exclusions temporaires : Pavel Horak est exclu juste après l’égalisation à 18-18 (42′), puis après celle à 20-20 (48′). De son côté, le MHB joue sérieusement, et ses cadres répondent présent. A commencer par un Melvyn Richardson efficace (8 buts), et un Vincent Gérard en grande forme, auteur de 16 arrêts (42% de réussite). Baptiste Bonnefond redonne trois buts d’avance aux Héraultais (24-21, 54′), puis l’écart se creuse davantage dans les cinq dernières minutes. Montpellier gagne avec six buts d’avance (29-23). Un succès mérité, car Brest n’est jamais vraiment apparu à la hauteur. Une bonne revanche d’un match aller au contraire maîtrisé par le Meshkov. Revenu à égalité de points avec son adversaire, Montpellier a son destin en mains pour chercher la sixième place de la poule, qualificative pour les huitièmes de finale.

Michaël Guigou acclamé par Bougnol

Si le match était plein d’enjeux, il revêtait aussi un autre enjeu autour de la présence de Michaël Guigou. L’historique du MHB a officialisé le divorce avec son club de toujours cette semaine, avec beaucoup d’amertume. Patrice Canayer, visé dans la lettre, avait ensuite affirmé ne pas vouloir sanctionner son joueur pour ses propos. Guigou était donc bien présent ce samedi, sur le banc d’abord. Le public a scandé son nom dans le premier quart d’heure, une banderole lui rendant hommage a également circulé dans la salle. Guigou est rentré suite au temps-mort de Patrice Canayer à la 21e minute, et n’a pas tardé à s’illustrer puisqu’il a marqué le but sur l’action qui a suivi, une trentaine de secondes après son entrée. Guigou a joué presque tout le reste du match, surtout à l’aile, et a pris rapidement le rôle de patron sur le terrain. Auteur de quatre buts, il est aussi le dernier buteur du match et n’est pas passé loin de faire la passe décisive du but de l’année sur la dernière action de la rencontre, Jonas Truchanovicius ne parvenant pas à trouver le cadre. Encore après que la sirène ait retenti, c’est “Mika” que le public de Bougnol répétait. Guigou a ainsi montré qu’en plus d’être central dans le jeu, il l’est aussi dans le cœur des fans héraultais…

La feuille de match

MONTPELLIER HB – HC MESHKOV BREST 29:23 (15:11)
Arbitres : S. Nikolov, G. Nachevski (MKD)

Montpellier : Gérard (16 arrêts / 39 tirs dont 2/5 pén), Portner; D. Simonet (1/1), Truchanovicius (3/6), Grébille, Bos, Guigou (4/5 dont 0/1 pén), Pettersson (3/4), Richardson (8/12 dont 1/2 pén), Kavticnik (1/2 dont 1/1 pén), Bonnefond (4/7), Faustin (1/2), Porte 3/4), Afgour (1/1), Soussi, Mamdouh (0/1).

Brest : Pesic (9 arrêts / 29 tirs dont 2/4 pén), Matskevich (1 arrêt / 10 tirs); Kulak (1/3), Shkurinskiy (1/1), Yurynok (3/5), Poteko (1/2), Ivic (1/4 dont 1/2 pén), Shumak, Baranau (4/4 dont 2/2 pén), Horak, Razgor (2/4), Obranovic (1/2), Selvasiuk (2/4), Djukic (2/4 dont 0/1 pén), Djordjic (3/6), Shylovich (0/5).

Mickaël Georgeault

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

28 CommentairesPoster un commentaire

  1. Dede83 - le 9 février 2019 à 19h39

    Grand Vincent Gérard aussi

  2. chouette - le 9 février 2019 à 19h45

    Pas mauvais le petit jeune n°14, le Président Canayer doit être fier de lui !

    • Philippemhb - le 10 février 2019 à 11h19

      Ce serait bien de changer de disque là…….ça devient très lourd….

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).