Proligue – J18

Nancy dans le bon wagon, succès crucial pour Grenoble

Yann Ducreux (Nancy)

Fort de sa victoire à Saran, Nancy consolide sa place de deuxième de Proligue. Un top 4 se dessine même clairement en tête du championnat. Grenoble a remporté le choc pour le maintien face à Strasbourg.

Danijel Vukicevic (Nancy)

Cette 18e journée de Proligue a permis d’y voir un peu plus clair sur les capacités de chacun à atteindre ses objectifs. Des tendances se dessinent de plus en plus clairement en tête du championnat. Le choc de la journée opposait Saran, bien placé à la trêve mais hors du coup depuis la reprise, à Nancy, solide dauphin depuis plusieurs semaines. Les Nancéiens ont cependant vite montré qu’ils étaient à la hauteur de leur nouveau statut, et Saran a passé l’intégralité de la rencontre à courir derrière le score. Avec une défense solide et un jeu de transition efficace, le GNMHB crée un premier écart grâce notamment à Danijel Vukicevic (3-7, 8′), encore excellent vendredi soir (9 buts). Revenu à un but (8-9, 18′), Saran a ensuite pris la foudre en moins de dix minutes (9-16, 27′). Quatre buts d’écart à la pause (13-17, 30′), et toujours pas moyen de combler réellement l’écart en deuxième période. Nancy maîtrise, en dépit des exclusions (8 au total) et des buts de Romuald Kollé (10 buts en 12 tirs) et de Matthieu Drouhin (9, dont 6/7 pen.). Obrad Ivezic fait le travail dans les cages lorraines (16 arrêts), alors que côté saranais, José Manuel Sierra brille par son inefficacité (3 arrêts), pas aidé non plus par une charnière centrale pas à la hauteur du rendez-vous. Les hommes de Stéphane Plantin gardent une marge de sécurité en deuxième période, et ne paniquent pas quand Saran revient à deux buts dans le money-time. Nancy l’emporte au final 30-33.

Plantin : “Notre match le plus abouti de 2019”

Nancy gagne son troisième match sur cinq depuis la reprise, mais contrairement aux victoires acquises difficilement à domicile contre Vernon et Grenoble, les Nancéiens ont cette fois été un ton au-dessus de leur adversaire. Et ce, malgré un effectif réduit par les absences de Mathias Soltane, José Costa et la blessure au genou en cours de deuxième période de Luka Groff. “C’est clairement notre match le plus abouti de 2019, estime Stéphane Plantin (photo). En première période, on propose des choses défensives qui nous permettent de faire un écart qu’on arrive à tenir par la suite, même s’ils sont revenus. Même avec peu de rotations, on n’a rien lâché.” Saran, de son côté, continue d’inquiéter, et quitte les places qualificatives pour les play-offs. C’est la cinquième défaite de suite pour le SLHB. “Je ne pense pas que notre victoire soit due à la dynamique, poursuit Plantin à propos de son adversaire. Ce n’est pas parce qu’ils ont perdu le match précédent qu’ils ont perdu face à nous, cela n’a rien à avoir. Mais ce soir, je pense que notre victoire est méritée.” Nancy, toujours deuxième, se rapproche toujours plus d’une place en play-offs.

Un top 4 lancé à vive allure

Nancy n’est pas la seule équipe du peloton de tête à s’être imposée. Chartres, le leader, a fait de même du côté de Nice (31-26). Dans la salle Pasteur, on voyait mal comment les Chartrains et leur équipe au complet (sauf Wael Jallouz) pouvaient passer à côté de la victoire, face à une équipe qui joue le maintien et qui avait 12 noms inscrits sur la feuille de match. Après dix premières minutes accrochées, Chartres a mené durant tout le reste de la rencontre, malgré la nouvelle belle performance de Darius Makaria dans les buts du Cavigal (15 arrêts). Chartres garde trois points d’avance sur Nancy.

Deux autres équipes suivent le rythme du leader et de son dauphin. Créteil tout d’abord, qui se déplaçait dans le Calvados pour affronter le dernier du championnat, Caen. La meilleure défense du championnat n’a pas failli chez les Vikings, en passant tout le match devant au score et creusant l’écart au retour des vestiaires, pour s’imposer 20-27. Valentin Aman (photo) termine meilleur buteur de la rencontre avec 8 buts. Le quatrième larron de la bande est Dijon, qui poursuit sa belle série de victoires en 2019 avec un cinquième succès de rang. Mais comme la semaine dernière à Strasbourg, les Dijonnais ont peiné face à un autre mal classé, Vernon. Après que les deux équipes aient eu tour à tour l’avantage au score, rien n’était joué à dix minutes du terme (19-19, 50′). Sur la fin du match, cependant, Dijon a pris le dessus, grâce notamment à trois arrêts de Maxime Diot sur cette période, ou aux 7 buts du capitaine Pierrick Naudin (25-22). Les dix buts d’Omar Benali (dont 7/7 pen.) n’ont pas été suffisants pour les Normands.

Massy tombe à Sélestat

Derrière ces quatre équipes, un petit trou s’est formé avec Massy. Du côté de Sélestat, le club essonnien en Starligue l’an passé a couru derrière le score à partir de la dixième minute. Sélestat a parfaitement maîtrisé la rencontre, bien aidé par les arrêts de son gardien Vladimir Perisic (photo), excellent face à ses anciens coéquipiers (18 arrêts). Sélestat a creusé l’écart avant la mi-temps (12-7, 26′) et a toujours gardé au minimum trois buts d’avance sur le reste de la rencontre. Le SAHB signe un beau succès (25-21) et confirme avoir retrouvé confiance après une fin d’année 2018 compliquée. Il ne semble même pas encore trop tard pour espérer encore une qualification en play-offs, l’objectif du club en début de saison, puisque la sixième place est à six points. Massy encaisse sa première défaite de l’année civile.

Pour se qualifier en play-offs, Sélestat devra néanmoins compter sur des faux-pas de son adversaire. Si ceux de Saran sont légions depuis la reprise, ceux de Limoges le sont un peu moins, notamment quand les Limousins jouent à domicile. De retour dans la salle Henri Normand, le LH87 n’a fait qu’une bouchée de Cherbourg (34-24), en construisant progressivement sa victoire. L’écart de trois buts à la mi-temps (16-13) a gonflé au retour des vestiaires, grâce notamment à la performance XXL de Nathan Bolaers, auteur de dix buts en autant de tirs. Limoges signe sa neuvième victoire chez lui et y reste donc invaincu.

Le bon coup de Grenoble

Yvan Clot (Grenoble)

Derrière, alors que la plupart des équipes ont perdu contre des plus haut classés (Cherbourg, Vernon, Nice, Caen ; seul Sélestat s’est donné de l’air), le choc entre Grenoble et Strasbourg, les deux promus, valait très cher. C’est d’abord l’ESSAHB qui prend le pouvoir à Saint-Martin-d’Hères avec rapidement quatre buts d’avance (4-8, 14′), puis six buts d’avance (7-13, 26′). Mais Grenoble réduit l’écart, puis égalise après la pause (16-16, 35′). Face à ce retour, dans un premier temps, les Alsaciens ne se laissent pas passer devant (18-21, 43′), mais un temps faible fait de pertes de balles, de tirs arrêtés par Yvan Clot et avec un deux minutes pris par Andrea Parisini met l’ESSAHB dans la panade. Grenoble marque six buts d’affilée (24-21, 53′). Strasbourg revient à un but (27-26, 58′), mais Grenoble tient dans le money-time et remporte le match (29-26). C’est un succès ô combien précieux pour le GSMH qui quitte la zone rouge et passe devant le trio Vernon – Nice – Strasbourg, le club alsacien occupant désormais la place de premier relégable (à la différence particulière). Strasbourg sera à nouveau acteur du prochain choc pour le maintien, avec la réception de Caen vendredi.

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Chartres 37 21 18 1 2 650:57872
2 Créteil 33 21 15 3 3 591:52368
3 Dijon 32 21 15 2 4 599:54257
4 Nancy 29 21 13 3 5 595:56827
5 Massy 28 21 13 2 6 590:54149
6 Limoges 23 21 11 1 9 586:54640
7 Saran 21 21 10 1 10 605:622-17
8 Sélestat 19 21 8 3 10 555:563-8
9 Cherbourg 18 21 7 4 10 572:602-30
10 Strasbourg 13 21 5 3 13 605:645-40
11 Nice 13 21 3 7 11 593:639-46
12 Grenoble 12 21 5 2 14 536:585-49
13 Saint-Marcel Vernon 11 21 4 3 14 517:568-51
14 Caen 5 21 1 3 17 553:625-72

Mickaël Georgeault, avec Kevin Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Proligue

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tino - le 2 mars 2019 à 13h34

    Bien joué chartres. Il faut confirmer mercredi contre Saran

  2. Nam - le 2 mars 2019 à 14h42

    Bravo Nancy on continue !

  3. Ulysse.LXX - le 2 mars 2019 à 16h04

    Beaux match de Selestat surtout la défense centrale, la paire Ooms et Da Silva redoutablent.+ de 200 Kg d’impact en défense.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).