Starligue

Istres se renforce avec un arrière slovène


Après Théo Derot, Istres a annoncé la signature d’un deuxième renfort pour les matches retours. Il s’agit de l’arrière droit slovène Gasper Hrastnik qui arrive de Bucarest (Roumanie).

Jamais la trêve hivernale n’avait été aussi rythmée que cette année dans la rubrique transferts. Les formations du bas de tableau de Starligue ont en effet toutes fait signer un renfort en vue de la deuxième partie de saison. Pontault a misé sur l’arrière gauche tunisien Hamza Kablouti, Ivry a enregistré la signature de l’arrière gauche Johan Boisedu pour remplacer le cubain Yosdany Rios, parti à Limoges, tandis que Cesson s’est renforcé avec l’arrière gauche Rudolf Faluvegi. Istres a fait encore plus fort en engageant deux joueurs cet hiver.

Les istréens, lanternes rouges de Starligue, ont vu Théo Derot revenir au bercail après avoir gagné en expérience à Nantes et Aix. L’entraîneur Gilles Derot souhaitait densifier encore davantage son effectif en vue de la deuxième partie de saison en Starligue. Istres a porté son choix sur l’arrière droit slovène Gasper Hrastnik (27 ans), qu’il avait déjà ciblé en mai dernier. Refroidi par une opération de l’épaule que le joueur devait subir, le club provençal avait préféré mettre de côté cette piste et ainsi éviter de voir l’un de ses renforts sur le flanc pendant plusieurs mois. Les deux parties ont finalement fini par se retrouver cet hiver.

Qu’attendre de l’ancien joueur de Bucarest, ancien international jeune avec la Slovénie ? Le joueur sort d’une rééducation de son épaule et n’a pas joué en match officiel depuis plusieurs mois. S’il sera probablement un peu juste pour disputer l’intégralité d’un match lors de ses débuts en Starligue, il devrait apporter aussi bien à la finition sur la base arrière qu’en défense. Son expérience de la Coupe EHF avec Maribor et Cimos Koper en Slovénie ne pourront que bonifier un collectif istréen toujours à la recherche de son premier succès de la saison en Starligue. La réception de Montpellier (13 février), le déplacement à Nantes (20 février) puis la réception d’Aix (27 février) devraient permettre d’évaluer si son arrivée, conjuguée à celle de Théo Derot, remet l’équipe sur de bons rails pour la suite du championnat.

Olivier Poignard

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).