Starligue

Uwe Gensheimer retourne à Rhein-Neckar

Les journaux allemands ne laissaient plus la place au doute depuis quelques jours, et les Rhein-Neckar Löwen l’ont annoncé officiellement ce matin, lors d’une conférence de presse spécialement organisée pour l’occasion. Trois ans après avoir fait le voyage de Mannheim à Paris, Uwe Gensheimer fera le chemin inverse l’été prochain.Il s’est engagé pour trois saisons avec les Löwen. L’ailier gauche de 32 ans avait laissé durer le suspens qui s’était étiolé au fil du temps. Non, il ne prolongera pas son contrat dans le club de la capitale. Il a préféré rejoindre son club de toujours, qu’il avait quitté en 2016, au soir du premier titre national du club. Lars Lamadé, l’ancien directeur sportif du club allemand avait annoncé la couleur ce jour là : “Notre porte sera toujours ouverte pour Uwe. Quand il souhaitera revenir de son expérience à l’étranger, j’espère qu’il se souviendra du statut particulier qu’il occupe dans le coeur des fans du club.” Si les Löwen, comme le confirmait Jennifer Ketteman il y a quelques semaines, n’ont pas pu s’aligner sur le salaire que Gensheimer touchait à Paris, le club lui a offert “la maison”. Ce qui, pour le natif de Mannheim, a été plus fort que tout. D’ailleurs, selon le Mannheimer Morgen, sa femme et son fils avaient déjà rejoint la ville hier.

MVP du championnat allemand quatre années de suite, de 2011 à 2014, le fantastique ailier gauche a déjà laissé une empreinte similaire lors de ses deux premières saisons à Paris. En décrochant les distinctions individuelles de meilleur ailier gauche et meilleur buteur du championnat en 2017 (167 buts inscrits), ainsi qu’en faisant régulièrement la une du top buts avec une kyrielle de gestes plus spectaculaires les uns que les autres. S’il a tout gagné sur un plan national avec le PSG, il ne lui reste désormais plus qu’une occasion d’aller chercher le Graal, la Champions League, le seul trophée majeur en club qu’il manque à son palmarès.

Le départ de sa star allemande officialisé, Paris ne devrait pas tarder à confirmer l’arrivée de son remplaçant en vue de la saison prochaine. Selon toute vraisemblance, il devrait s’agir de l’Islandais Gudjon Valur Sigurdsson, 39 ans, qui porte depuis trois saisons le maillot des Rhein-Neckar Löwen. Où il avait déjà, en 2016, remplacé Gensheimer.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. Aurele44 - le 30 janvier 2019 à 10h53

    C'était dans les tuyaux depuis un bon moment. Joueur talentueux mais vraiment pas sympa au contraire d'un Dominik Klein qui a laissé de bon souvenirs du côté de la Cité des Ducs

    • chavi92 - le 30 janvier 2019 à 12h39

      Alors bon … Pas tout à fait juste ce que tu écris.

      Uwe Gensheimer a toujours été détesté de ces adversaires, y compris en tribunes (Offensivement, certains de ces gestes peuvent être pris comme des provocations, et défensivement il peut être assez maladroit)

      A Paris ou par rapport au public parisien, il n'y a jamais eu de problèmes avec lui ! Au contraire même, je pense que le personnage est apprécié. (ce qui n'a pas été le cas de tout le monde)

      La principale différence avec D. Klein, c'est que l'ancien nantais est un joueur qui partageait beaucoup plus ses émotions avec le public.
      Gensheimer est plus introverti, plus dans "sa bulle", c'est sa manière de se concentrer.

    • stephane_44 - le 30 janvier 2019 à 13h27

      Il va repasser par Nantes bientôt pour la LDC … Allons nous avoir droit à un bras d'honneur comme lors de son dernier passage à la XXL ?!?!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).