Starligue

William Accambray dans le viseur de Cesson

Alors qu’il inaugure jeudi prochain son arena, le Glaz, à l’occasion de la venue d’Istres, le club de Cesson continue à travailler sur son recrutement pour la saison prochaine. Si celui-ci, avec les arrivées de Florian Delecroix, Senjamin BuricRobin Cantegrel et Youenn Cardinal, est déjà bien avancé, les dirigeants bretons ne verraient pas d’un mauvais oeil le renfort d’une pointure internationale pour booster encore un peu plus leur projet. Et celle-ci pourrait bien se nommer William Accambray. Prêté cette saison à Celje par son club de Veszprem, l’arrière gauche champion olympique en 2012 avec l’équipe de France pourrait ne pas retourner sur les bords du lac Balaton l’été prochain, bien qu’il soit encore lié contractuellement pour un an au club hongrois. Et les dirigeants de Cesson sont à l’affût. Selon nos informations, les contacts sont bien réels et l’affaire est dans le domaine du réalisable, même si rien n’a encore été signé, loin de là. Le CRMHB ne dispose certes pas de la surface financière du mastodonte hongrois, mais il peut en revanche offrir à Accambray une exposition qu’il n’aurait pas forcément à Veszprem la saison prochaine, où la concurrence devrait être peu ou pour la même que l’été dernier. Si sept joueurs s’y partageaient le poste au début de l’exercice en cours, ils ne devraient pas être beaucoup moins la saison prochaine, avec l’arrivée prévue du Roumain Dan-Emil Racotea pour remplacer le Serbe Momir Ilic, associée au retour de prêt du jeune Hongrois Patrik Livetgari.

Alors le club breton s’est positionné sur le dossier de l’international de 31 ans. Financièrement, une telle arrivée ne mettrait pas les comptes du club en péril, selon nos informations. Et Veszprem pourrait ne pas faire trop d’histoires si son joueur, arrivé en 2017, venait à trouver un point de chute. Mais d’ici à ce qu’un accord soit trouvé, on n’en est pas là. A défaut d’offrir à Accambray la Champions League, Cesson pourrait servir de vitrine à l’ancien de Montpellier et du Paris Saint-Germain, comme il avait permis à Igor Anic de se rendre plus visible aux yeux du sélectionneur il y a quelques années. Deux ans après son arrivée en Bretagne, Anic s’était engagé à Nantes, puis à Kiel. Victime d’une déchirure au tendon d’Achille en décembre 2017, William Accambray est revenu sur les terrains en début de saison, avant d’être prêté à Celje en octobre. Dans un cadre où on lui fait confiance et où il a des responsabilités, il a sorti de belles prestations, scorant notamment à 32 reprises en neuf matchs de Champions League. Et ne désespère pas de vêtir de nouveau le maillot de l’équipe de France dans un futur proche.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application

62 CommentairesPoster un commentaire

  1. AndriyMS - le 11 mars 2019 à 15h13

    Titre assez improbable… Mais finalement, avec tout le respect pour ce beau club, Cesson n'est-il pas plus en adéquation avec le réel niveau d'Accambray depuis le début de sa carrière que Montpellier, PSG ou Veszprém ?

    • jbclamence35 - le 11 mars 2019 à 23h17

      Quelques éléments pour t'aider à répondre à ta question :
      Accambray =
      – 9 titres de champion de France
      – JO de 2012
      – 3 championnats du Monde
      – 1 championnat du Monde
      – 850 buts en D1 dont 3 saisons à plus de 100 buts
      – Meilleur joueur du championnat de France en 2011
      – 3 fois meilleur ARG du championnat.

    • HANDBALLEUR_BOB - le 12 mars 2019 à 12h08

      @AndriyMS … Pourquoi titre assez improbable ?
      Ce n'est pas lui manquer de respect mais vu la carrière qu'il a actuellement, je ne vois rien d'impossible pour Cesson.. Et puis Accambray n'est plus le joueur qu'il a été

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).