Coronavirus

Quels pays ont joué ce week-end ?

Alors que l’immense majorité des fédérations de handball ont mis en suspens leurs activités pour une durée indéterminée en raison de l’épidémie de coronavirus, seuls cinq pays ont maintenu leurs compétitions : la Biélorussie, la Russie, la Serbie, la Suède et la Turquie. 

En Russie, les finalités de la coupe nationale masculine se sont déroulées normalement. Tchekhov (photo de tête) a remporté le trophée en battant le Spartak Moscou (27-24) en finale. C’est la troisième fois d’affilée que ce club, basé dans la région de Moscou, remporte ce trophée. L’ensemble des rencontres s’est déroulé avec du public à Perm, ville proche de la chaîne de montagne Oural séparant symboliquement la partie occidentale de la partie orientale du pays. En Russie, aucun décès lié au virus n’a été officiellement déclaré mais les frontières terrestres avec la Pologne et la Norvège ont été fermées hier.

En Biélorussie, un seul match en retard de la première division masculine s’est déroulé entre le Meshkov Brest, la formation de William Accambray, et Kronon (46-32). Brest garde la tête du championnat. La rencontre ne s’est pas déroulée à huit-clos, contrairement au quart de finale remporté par Brest en Liga SEHA sur le parquet des Ukrainiens de Zaporozhye (33-28), qui s’est disputé en milieu de semaine. Aucun mort lié au coronavirus n’a été annoncé en Biélorussie mais 27 cas ont été signalé vendredi dernier selon un bilan officiel.

En Suède, l’ensemble des matchs s’est déroulé à travers le pays mais à huit clos. Chez les hommes, Alingsas poursuit son excellente saison et garde la tête du championnat. Seule la deuxième division féminine était programmée ce week-end. Hier, le gouvernement suédois a interdit les rassemblements de plus de 500 personnes.

La Serbie a également maintenu l’ensemble de ses rencontres mais toutes se sont déroulées à huit-clos. A l’issue de la vingt-et-unième journée, le HC Dinamo Pancevo prend neuf points d’avance sur Zeleznicar après sa courte victoire face à ce dauphin (36-33 – photo). Vojvodina, le meilleur club du pays, ne dispute pas le championnat local. Selon le bilan officiel, la Serbie comptait 46 cas hier.

Enfin, en Turquie, la compétition s’est également déroulée à huit-clos avec un nombre d’officiels très précis requis sur chaque match. Chez les hommes, le Besiktas et Beykoz restent en co-leaders et Kastamonu garde la tête du championnat féminin. Le gouvernement turque a officiellement déclaré six cas sur son territoire et a lancé hier son numéro vert spécial pour le virus.

 

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 16 mars 2020 à 00h09

    Les chiffres de Russie et Turquie, deux pays bien connus pour leur transparence, sont sans doute fiables…

  2. JO - le 16 mars 2020 à 00h10

    “seuls” cinq pays ont maintenu leurs compétitions.. J’aurais plutôt dit “encore” cinq pays..

    Comme la France, ces pays là sont en jet lag face aux mesures radicales à adopter au plus vite.

    Vive le hand, vive la vie et à la saison prochaine !

    • Vardarian - le 16 mars 2020 à 00h52

      Et restez chez vous, je vous en prie!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).