Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Starligue

Tremblay critique envers la COC de la LNH

, par Lanfillo

Elyas Bouadjadja (Tremblay)

Dans un communiqué lapidaire, le club de Tremblay critique la méthode et les pouvoirs de la Commission d'organisation des compétitions (COC) de la Ligue, suite au report de dernière minute de la rencontre contre Nantes le week-end dernier.

Le contenu du texte semble avoir été murement réfléchi. Quatre jours après l'annonce du report de la rencontre entre Nantes et Tremblay, qui aurait dû se dérouler ce dimanche, le club de Tremblay a publié un communiqué ce mercredi, pour exprimer "son indignation quant aux modalités du report du match". Le club nantais avait fait la demande de report suite à trois cas signalés dans son effectif le samedi, et le Comité d'organisation des compétitions (COC) de la Ligue nationale de handball (LNH), qui a la main pour le maintien des rencontres ou leur report, a avisé le club francilien du report de la rencontre le samedi en fin d'après-midi. Problème, les Tremblaysiens étaient déjà arrivés sur place et ont "bien sûr engagé tous les frais afférents à ce voyage". La direction du club s'interroge "devant tant de légèreté", critiquant le fait de ne pas avoir été averti dès la saisine de la COC par le club nantais, et alors que le nombre de cas confirmés n'était pas numériquement suffisamment important pour imposer le report du match.

Un règlement qui accorde un "pouvoir arbitraire" à la COC ?

Face à l'absence d'unité selon les matchs - le même week-end, Chambéry-Nîmes a été maintenu malgré un nombre de cas supérieur à celui de Nantes côté gardois - Tremblay reproche à la COC de favoriser les clubs les plus puissants, reprenant un passage de la fable de Jean de la Fontaine Les animaux malades de la peste : "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir". Le club reproche à la COC de faire usage de manière arbitraire de l'article 22 du Règlement Covid-19 de la LNH, qui lui accorde "pleine compétence pour procéder aux modifications de date, d’horaire et/ou de lieu de rencontre". "C’est un pouvoir arbitraire qui est confié à la COC puisque celui-ci n’est encadré par aucune condition de délai et qu’il n’est même pas encadré par une condition objective, l’avis du Comité Covid étant simplement facultatif, assène le TFHB. En d’autres termes, la COC fait donc au titre notamment de cet article ce qu’elle veut, comme elle veut, quand elle le veut et ce sans aucun souci des conséquences pour les clubs qui doivent subir ses décisions."

Les dirigeants tremblaysiens affirment qu'ils utiliseront les recours nécessaires pour que la COC "réponde des conséquences de son action" et demandent à ce que l'article 22 soit mieux encadré, voire supprimé, afin que soit mieux respectée l'équité sportive, comme ils l'affirment à la fin de leur communiqué. La COC, déjà convoquée lundi dernier par la LNH suite au maintien de Chambéry-Nîmes contre l'avis de la commission médicale (ce qui lui avait d'ailleurs valu des critiques de David Tebib, président de Nîmes et... de la LNH), n'en a donc pas terminé avec les critiques des clubs...

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
22 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
L'hermine
L'hermine
3 années il y a

Le problème c’est le maintien du match de Nîmes Chambéry, pas l’annulation de celui la.

Ça vole très bas à Tremblay

ted
ted
3 années il y a
Répondre à  L'hermine

Le problème c’est aussi le foutage de gueule de la COC qui ne prévient pas Tremblay que Nantes a demandé le report du match et qui les averti au dernier moment !
Je sais pas qui fait partie de cette assemblée mais ça vole très bas à la COC

Averell
Averell
3 années il y a
Répondre à  ted

A la lecture de l'article, il ressort que Nantes a demande le report le samedi matin et que la COC a annule le samedi apres-midi. On ne peut pas dire que la COC a pris trop de temps pour prendre sa decision.
Donc de ce cote-la, je trouve les reproches de Tremblay infondes.
En revanche, l'absence d'harmonisation pose un tres grave probleme et font peser beaucoup de soupcons sur l'equite sportive. 2 poids, 2 mesures…

Mehdi
Mehdi
3 années il y a

L’hermine Et oui montpell a eu le report de ses matchs de LNH et de LDC et Nîmes avec plus de cas non !!! Bizarre quand même et puis nimes qui arrive à Chambéry et on leurs dit Match reporté ils font demi-tour et une demi-heure plus tard on aura avance que le match est maintenu c’est juste une grande blague

Barto04
Barto04
3 années il y a
Répondre à  Mehdi

Sauf erreur, le nombre d'absents à Nîmes est surtout du a des blessures plus qu'a des cas de COVID supérieurs ( 2 aux dernière nouvelles) à à ceux du MHB ( 6 puis 11 maintenant). On n'a malheureusement jamais reporté un match pour hécatombe de blessés, où le club doit puiser chez les jeunes.
Il semble y avoir une faille dans le traitement des cas de report. Visiblement il doit y avoir un nombre minimal de PROS pour ne pas reporter un match pour des raisons de COVID. C'est sur que si ce nombre n'est pas atteint pour cause de COVID + blessure, la logique voudrait que le match soit reporté.
De là a y voir une différence de traitement pour l'USAM, il y a quand même un ou deux pas voire 3 puisque l'on est au hand…si c'est le cas il faut quand même se poser la question du rôle et de la position du président de la LNH qui est aussi celui de l'USAM.
Ce qui est sur c'est que c'est en train de partir en vrille tout ça et que le scénario de la bulle risque fort de se produire

seb
seb
3 années il y a
Répondre à  Barto04

7 joueurs ont été déclarés positifs à l’usam la semaine dernière…

seb
seb
3 années il y a
Répondre à  seb
Barto04
Barto04
3 années il y a
Répondre à  seb

La semaine dernière c'était 2 cas de COVID + 5 blessés contre 6 COVID au MHB + au moins Petersson Blessé.
https://www.midilibre.fr/2020/10/15/handball-lusa

seb
seb
3 années il y a
Répondre à  seb

Il y a eu 3 joueurs en plus des 2 autres qui ont été déclarés positifs alors qu’ils étaient dans le bus pour aller à Chambéry ainsi que l’entraîneur… tous les autres joueurs du bus étaient donc en plus cas contact…

RedFox
RedFox
3 années il y a

11 cas positifs à Montpellier qui fait presque carton plein, encore un petit effort et tout le club sera immunisé !
https://www.lequipe.fr/Handball/Actualites/Lidl-s

RedFox
RedFox
3 années il y a
Répondre à  RedFox

Pour rappel, le club de foot de Montpellier avait 12 cas + la semaine dernière puis plus que 2 le lendemain alors si c’est le même labo qui s’occupe des cas du MHB; je vous raconte pas le nombre de faux positifs !

Barto04
Barto04
3 années il y a
Répondre à  RedFox

Il faut aussi rappeler que Montpellier fait partie des villes sous couvre feu, donc ville où le virus circule activement. Partant de là, vu que le hand est un sport de contact, il suffit qu'il y ait un cas dans l'équipe pour que le reste de l'équipe soit contaminé par effet boule de neige

Bonaparte
Bonaparte
3 années il y a

Les dirigeants du handball Français , ne sont que de sombres égoïstes , des incapables, et des incompétents

julien
julien
3 années il y a

ça gueule du côté de Tremblay mais ils ont 8 cas positifs depuis Lundi, si le match contre le H avait eu lieu, il y aurait eu un sacré cluster entre les 2 équipes permettant peut-être de rendre tout le monde positif !
https://www.lequipe.fr/Handball/Actualites/Lidl-starligue-tremblay-ne-decolere-pas-apres-le-report-au-dernier-moment-de-leur-match-a-nantes/1186202

Antinomique
Antinomique
3 années il y a

Pas d'article sur l'affaire de la dédicace d'Onesta à Dinart? Même si ce n'est pas aussi bouillant que les histoires covid, ça montre aussi à quel point le monde du handball est en ébullition actuellement.

rkj4
rkj4
3 années il y a
Répondre à  Antinomique

Depuis belle lurette, Handnews a fait le choix de ne pas s'exprimer sur les scandales (exemple le plus fameux : l'affaire des paris). Par vertu ? Pour ne se fâcher avec personne ? Les deux, sans doute. En tout cas, le site a l'habitude d'ignorer la polémique et critique rarement qui que ce soit, y compris sur le plan sportif où il en faut vraiment beaucoup pour que paraisse un avis négatif.

On n'est donc pas près de lire ici quelque chose sur la ridicule affaire Onesta-Dinart.

Averell
Averell
3 années il y a
Répondre à  rkj4

C'est quoi cette "affaire"?

Antinomique
Antinomique
3 années il y a
Répondre à  Averell

En 2014, Onesta a donné un exemplaire de son livre à Dinart avec une dédicace assez particulière ("A Didier, l’esclave qui a le plus profité de sa libération. En espérant qu’il ne remette pas les chaines à ses joueurs ! Amitiés").
Dinart dit maintenant que ça l'a choqué, lui et sa famille, et que la limite à caractère raciste a été franchi.

Averell
Averell
3 années il y a
Répondre à  Antinomique

Oui, c'est vrai que la dedicace porte une certaine ambiguite.
Mais je pense que "esclave", "liberation" et "chaines" concernent le mode de fonctionnement joueurs/staff et qu'y aller chercher un caractere rasciste releve surtout la degradation des rapports entre les 2 personnes.

Antinomique
Antinomique
3 années il y a
Répondre à  Averell

On choisit la version que l'on veut, les deux s'entendent: celle d'un joueur qui n'osait rien dire contre son sélectionneur tout puissant de peur de se faire sortir du groupe, ou celle de la private joke de l'époque qu'un ancien employé déçu décontextualise maintenant pour se venger d'Onesta qui a aidé à son éviction il y a 8 mois.
Dans les deux cas, ça éclaire sur le fonctionnement de l'EDF, sur la gestion à la tête de la fédé et sur la façon de traiter les dossiers pour un candidat à la présidence de la fédé. Perso, je trouve que ce serait bien que la presse spécialisée se penche un peu plus sur la gestion assez folklo des EDF depuis des années, alors qu'on nous la vends comme irréprochable et que les autres sports devraient prendre en exemple .

Antinomique
Antinomique
3 années il y a
Répondre à  rkj4

On parle quand même d'un événement, qui selon la présentation de Dinart, a dépasser la ligne rouge. Suffisament pour que le ministère y prête attention.
Ça interroge sur la gestion des rapports staffs/joueurs, pré carré du DTN et du président de la fédé. Au moment où le DTN, qui est au centre des relations et de la brouille Dinart/Onesta, se présente pour être le nouveau président de la fédé, contre un ancien joueur d'Onesta, avec le soutien de Dinart, je trouve que ce n'est pas si ridicule que ça d'en parler. Ça montre une façon latente de fonctionner à la tête de la fédé qui devrait interroger.

Marcos Lamygos
Marcos Lamygos
3 années il y a

C’est facile de critiquer ceux qui font assis dans son canapé. Spécialité française. On parle d’une épidémie qui fait des centaines de milliers de morts.

22
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x