All

Avantage Flensburg dans la course au titre en Bundesliga

Paris-Flensburg Ligue des Champions 17 novembre 2019 J8

L’histoire se répèterait-elle en Bundesliga ? Alors qu’il reste entre 17 et 12 rencontres à jouer pour chaque équipe en Allemagne, l’heure est venue de dresser un petit bilan de ce qu’il reste à jouer.

La course au titre : Flensburg futur champion ?

Ce qui est sûr, c’est que pour le moment les pronostics sont tous déjoués ! Alors que la plupart des experts envoyaient le THW Kiel champion d’Allemagne avec notamment l’arrivée de Sander Sagosen et un Niklas Landin qui semble à l’apogée de sa carrière, c’est Flensburg qui tient d’une courte tête les rennes du championnat. En effet, alors que les deux clubs du nord se sont séparés sur une victoire de Flensburg au dernier Nordderby (31-28), Flensburg compte un point de plus au classement (1 défaite, 2 nuls) que le THW Kiel (2 défaites, 1 nul). Si cela peut paraître une broutille aux yeux de n’importe qui, Flensburg semble tout de même bien parti pour remporter le titre.

S’il reste quelques grosses affiches à jouer (Rhein Neckar Löwen, Melsungen deux fois, Berlin, Magdeburg), les Nordistes réalisent une véritable masterclass cette saison, correspondant à la forme olympique de leur meneur de jeu, Jim Gottfridsson. L’arrêt prématuré du championnat l’année dernière a visiblement fait beaucoup de bien au meneur de Flensburg, qui habituellement est beaucoup moins en jambes en fin de saison. Bien parti pour être nommé meilleur joueur du championnat, il a fait prendre une nouvelle dimension à l’attaque de son équipe cette saison, s’imposant comme le véritable patron.

Les deux leaders semblent vraiment au-dessus du lot cette saison, mais se sont tout de même fait quelques frayeurs notamment à Minden pour Flensburg (28-29) ou pour Kiel, face à Minden (23-19). Mais bien souvent, les deux équipes peuvent s’appuyer sur des gardiens de classe internationale. Buric et Bergerud d’un côté, Landin et Quenstedt de l’autre (et même Mattias Andersson en cas de besoin), ce sont là deux des meilleures paires de gardiens du championnat.

Quant à la concurrence, elle paraît pour le moment très loin de pouvoir rattraper les deux clubs du nord. Les Lions de Mannheim comptent 6 défaites et 2 nuls, pointant à la deuxième place. Mais cette place est due principalement aux 5 matchs d’avance sur Kiel et Flensburg (26 matchs joués contre 21) alors que leur saison s’avère plus ou moins compliquée.

La course à l’Europe : Mannheim, Magdeburg et Göppingen en pôle position

Trop loin des deux nordiques arrivent les Rhein Neckar Löwen (6 défaites, 2 nuls) et Magdeburg (5 défaites et 2 matchs nuls), alors que le Frisch Auf! Göppingen (5 défaites, 3 nuls) semble enfin à la hauteur de son ambition, pointant à la cinquième place. Le début de deuxième partie de saison a été pour le moins difficile pour RNL avec un manque de constance criant. Cette fébrilité semblait s’estomper, mais la défaite récente face à Wetzlar (34-32) ne fera rien pour améliorer la confiance de cette équipe qu’Andy Schmid ne peut plus sauver tout seul.

Au contraire, Göppingen affiche un sérieux indéniable, avec notamment deux victoires de rang face aux Löwen. Serait-ce la saison du retour en Europe ?  Avec une victoire face à Berlin il y a deux semaines, Göppingen ne se cache pas de ses ambitions et inflige des défaites importantes pour la course à l’Europe. Attention toutefois, il leur faudra encore jouer Flensburg, Kiel et Magdeburg avant de pouvoir s’assurer une place européenne.

De son côté, Magdeburg pointe pour l’instant à la 4e place, devant Göppingen, avec un match joué en plus.  Comme toujours, Madgeburg n’a pas caché ses ambitions de Ligue des Champions, mais cette saison est pour le moins plutôt décevante sur ce pointe-là. En difficulté au poste de gardien, les Magdeburger ont réalisé une très bonne deuxième partie de saison, avec un nul face à Kiel, mais une défaite à Flensburg. La lutte pour les places 3-5 s’annonce longue et ardue.

En début de saison, on aurait pensé que Berlin serait aussi un candidat sérieux à l’Europe. Hélas, les Renards semblent vraiment en retard cette saison. Sur les 11 dernières rencontres, 7 ont été des défaites pour les joueurs de capitale. Alors que l’effectif semble monter en gamme lentement mais sûrement, le projet retour en ligue des champions annoncé par le club ne semble pas être pour cette année, une nouvelle fois. Incapable de s’imposer face à des concurrents directs, la saison de Berlin est pour l’instant très décevante.

Dans la course à l’Europe, on peut mentionner tout de même le MT Melsungen ainsi que le Bergischer HC. Les premiers, annonçant chaque année des recrues de classe internationale, voire mondiale, ne parviennent (pour le moment) pas à passer ce palier. S’ils pointent actuellement à la 9ème place, c’est surtout parce qu’ils ont des matchs en retard par rapport à Berlin, Wetzlar ou encore Bergischer. Le MT va en plus avoir la lourde tâche d’affronter le gratin de la Bundesliga pour la fin de la saison (Kiel, Flensburg, Rhein Neckar Löwen, Berlin), mais pourrait bien grapiller quelques places au classement si les Rouges parviennent à hausser leur niveau de jeu. Quant à Bergischer, c’est un peu une énigme. A peine de retour en Bundesliga après être descendu en deuxième division, le club était à un rien d’obtenir un ticket pour la Ligue Européenne. Également avec des matchs en retard par rapport à Berlin, Bergischer pourrait très bien passer devant les Füchse s’ils ne perdent pas de point contre des équipes qui leur sont, sur le papier du moins, inférieures.

La course au maintien : un quatuor déjà décidé ?

Le HSC Coburg et le TuSEM Essen, tous les deux promus à l’issue de la saison interrompue par le covid, semblent se diriger vers la 2. Bundesliga sans détour. La jeunesse de l’effectif d’Essen (1 seul trentenaire !) porte plusieurs fois préjudice, perdant des points par manque d’expérience : contre Berlin (23-24), contre Minden (30-29), contre Hanovre (26-26). La fin du miracle permanent à Ludwigshafen ? Sauvé chaque saison en Bundesliga avec des performances extraordinaires face à des équipes bien supérieures (Rhein Neckar Löwen il y a deux ans par exemple), cette saison à 20 équipes semble sonner le glas de Ludwigshafen (18 défaites, 1 nul, 5 victoires). Avec des effectifs relativement pauvres de leur côté, Coburg et Nordhorn semblent également se diriger vers la sortie. Si certaines équipes surprennent en haut du tableau, tout reste assez logique dans ce bas de classement.

Seulement, si le quatuor de la descente semble décidé depuis le début de la saison, il reste deux équipes assez fébriles, qui ne sont pas sorties d’affaire : Minden et Balingen. Le TSV GWD Minden a pourtant quelques pépites dans son effectif (Juri Knorr, Doruk Pehlivan, Kevin Gulliksen) ou des vétérans rodés en Bundesliga (Carsten Lichtlein, Christoffer Rambo), seulement ils semblent bien justes alors qu’il leur reste à affronter des équipes à leur portée : Balingen, Ludwigshafen, Stuttgart ou encore Nordhorn. On retrouve le même son de cloche du côté de Balingen, même si les pépites ne sont pas légions dans cet effectif. Si le gardien danois Mike Jensen a explosé cette saison au point de signer au SC Magdeburg pour la saison prochaine, le reste de l’effectif semble plutôt léger, comptant assez souvent sur l’artilleur monténégrin Vladan Lipovina. Toutefois, ces équipes restent mieux armées que Coburg, Essen Ludwigshafen ou encore Nordhorn et devraient obtenir leur maintien, sauf surprise.

Julien Baudry

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 THW Kiel 47 26 23 1 2 831:680151
2 SG Flensburg-Handewitt 47 26 22 3 1 794:684110
3 Rhein-Neckar Löwen 42 28 20 2 6 843:75390
4 SC Magdeburg 38 26 18 2 6 790:682108
5 Frisch Auf Göppingen 35 26 15 5 6 727:69730
6 HSG Wetzlar 30 28 13 4 11 787:75829
7 Bergischer HC 29 25 13 3 9 712:66250
8 Füchse Berlin 29 25 14 1 10 697:66334
9 TBV Lemgo 26 24 11 4 9 640:653-13
10 MT Melsungen 25 24 12 1 11 680:66812
11 SC DHfK Leipzig 25 25 11 3 11 648:658-10
12 HC Erlangen 24 25 10 4 11 680:6755
13 TVB 1898 Stuttgart 23 27 11 1 15 716:765-49
14 TSV Hannover-Burgdorf 22 26 9 4 13 716:726-10
15 GWD Minden 18 26 7 4 15 672:715-43
16 HBW Balingen-Weilstetten 17 27 8 1 18 708:770-62
17 Die Eulen Ludwigshafen 13 26 5 3 18 617:706-89
18 HSG Nordhorn-Lingen 13 28 5 3 20 707:820-113
19 TUSEM Essen 11 28 5 1 22 736:825-89
20 HSC 2000 Coburg 8 26 3 2 21 653:794-141
Pub Espace Pronos Allemagne

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. leFnake - le 15 avril 2021 à 10h02

    Le titre et le premier sous-titre est quand même trompeur : Flensburg est très loin d'avoir un avantage décisif, Kiel n'étant qu'à un point derrière et ayant la différence de but particulière à son avantage du fait de sa victoire 29-21 face à Flensburg. Dans un championnat en carton où les deux premiers sont "assurés" de gagner tous leurs matchs face aux autres équipes, éventuellement, mais là les deux équipes peuvent encore laisser pas mal de points en cours de route !

    • florent2208 - le 15 avril 2021 à 11h33

      C'est vrai que le championnat Francais avec le PSG qui domine , c'est beaucoup mieux ! ^^

      • Jack3544 - le 15 avril 2021 à 12h19

        au moins il y a deux prétendants, pas comme en Espagne, Croatie, Macédoine, Hongrie, Pologne….

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).