Starligue

Nédim Rémili et Benoit Kounkoud à Kielce en 2022

Nedim Remili (Paris Saint-Germain) // Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Secret de Polichinelle depuis plusieurs semaines, la nouvelle a été officialisée par le club polonais aujourd’hui, au lendemain de la fin de la saison européenne. Les deux internationaux français Nédim Rémili (photo) et Benoit Kounkoud prendront la direction de la Pologne, et de Kielce, en juin 2022. Les deux gauchers, qui portent actuellement les couleurs du Paris Saint-Germain, ont encore une année de contrat avec le club de la capitale, qui vient de terminer troisième du Final4 de la Champions League, et n’y prolongeront donc pas leur engagement. Ils ont tous les deux paraphé un contrat de quatre ans, soit jusqu’en juin 2026.

A Kielce, ils retrouveront deux visages qu’ils connaissent bien. Celui de Dylan Nahi, d’abord, puisque l’ailier gauche parisien, formé au club, s’envolera pour la Pologne dans quelques jours, après y avoir paraphé un contrat de quatre saisons il y a plus de deux ans. Mais ils feront également équipe avec Nicolas Tournat, le pivot de l’équipe de France, qui a rejoint le vainqueur de la Champions League 2016 l’été dernier, et qui a déjà prolongé son contrat jusqu’en 2027.

A respectivement 25 et 24 ans, Rémili et Kounkoud étaient censés représenter le futur du Paris Saint-Germain, un club que le premier a rejoint en 2016, tandis que le second y a fait toutes ses classes, y signant en 2014 son premier contrat professionnel. Mais Kielce a su se montrer convaincant pour les séduire, sécurisant notamment les contrats de ses joueurs cadres pour les prochains exercices, puisqu’outre Tournat, l’arrière droit espagnol Alex Dujshebaev et le portier allemand Andreas Wolff resteront encore au club pour au moins les cinq prochaines saisons.

Pour Paris, ce double départ est un nouveau coup dur, après ceux annoncés de Mikkel Hansen (Aalborg) et de Vincent Gérard (Saint-Raphaël) en 2022. Si on y ajoute les fins de contrat de Yann Genty, Henrik Toft Hansen et de Kamil Syprzak, dont les engagements respectifs arriveront à terme à la même date, on imagine l’ampleur de la tâche pour Thierry Omeyer, le directeur sportif du PSG. Nikola Karabatic, revenu de sa blessure au genou il y a quinze jours, voit également son engagement expirer en 2022 mais il y a fort à parier qu’il étende encore un petit peu son engagement dans la capitale, sous réserve qu’il retrouve son meilleur niveau. A 37 ans, le triple vainqueur de la Champions League reste un atout majeur pour le PSG, que ce soit sur le terrain ou dans sa communication extérieure.

A l’heure qu’il est, Paris ne possède que sept joueurs sous contrat pour la saison 2022/23, auxquels on pourra sans doute rapidement ajouter le jeune arrière gauche cristollien Yoann Gibelin (22 ans), dans le viseur du PSG depuis quelques mois.

Kevin Domas

19 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 14 juin 2021 à 17h36

    Voila pourquoi je disais que c'est le moment de gagner la LdC. PSG est en fin de cycle !!!!!

    • Averell - le 14 juin 2021 à 17h38

      Ca sent la fin tout court…
      La fin de cycle, c'est quand tu renouvelles ton effectif.
      Mais la, ce n'est pas un renouvellement, c'est une deliquescence…

  2. Software8743 - le 14 juin 2021 à 17h43

    Waw… Quel est le projet du PSG sur le court terme du coup ? Perdre Gerard ne semblait pas être dramatique mais ajouter Nahi, Kounkoud (formés au club) et Remili (annoncé en taulier de l'équipe) ça fait un choc.
    Réduction de budget ? Parti pour redevenir une équipe aux ambitions "normales" à moyen terme ?

    Ou alors Omeyer est entrain d'échouer ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).