N1 élite – J8

Mulhouse accroche Gonfreville, le PSG poursuit sa chute

Etienne Claire, Mulhouse-Rixheim (crédits : @gaaaabart)

Si les favoris se sont globalement imposés ce weekend, on note le superbe retour de Mulhouse qui prend un point à Gonfreville (25-25), alors que Hazebrouck a su bien jouer le coup face à une équipe du PSG toujours marquée par les blessures (26-29).

La semaine dernière, face à son public, l’ASPTT Mulhouse-Rixheim avait subi un lourd revers en s’inclinant logiquement face à Pau Nousty, alors lanterne rouge. Et s’il y a plus simple qu’un déplacement à Gonfreville pour se remettre sur pied, les hommes de Mehdi Ighirri ont parfaitement su jouer le coup. Car en effet, dans leur antre, les Normands ne font pas de cadeaux. Les jeunes Maël Fouga et Pierre Lagrange se démarquent et marquent sur la base arrière (5 buts chacun) et, après avoir progressivement créé un écart en fin de mi-temps, les locaux vont parvenir à alourdir encore la note au retour des vestiaires sur l’un des 7 buts du capitaine Baptiste Mir (19-13, 36’). Mais c’est alors que tout se renverse. Sous l’impulsion d’un bon Etienne Claire (6 buts), les Alsaciens vont infliger un 7-1 à leur adversaire pour relancer les débats. Au terme d’un money time accroché, les Loups rêvent même au hold-up alors que Tanguy Ohl leur donne l’avantage à 12 secondes du terme. Mais l’ex-Montpelliérain Pierre Lagrange ne tremble pas sur la sirène et permet aux deux formations de se quitter dos à dos (25-25). Les hommes d’Ibrahima Diallo, dont on peut imaginer a déception après avoir mené de 6 unités, iront jouer leur prochaine rencontre dans 2 semaines à Pau Nousty.

Edwin Boitte, Hazebrouck (crédits : Laloux Laurent/Stealphotos)

Aux frontières du Top 5, Hazebrouck allait défier le PSG pour les doubler au classement. Et au terme de 60 minutes bien gérées, malgré un Valentin Bzdynga encore survolté (13/14), les Nordistes vont atteindre leur objectif. Malgré un retour parisien à un quart d’heure du terme (22-22, 46’), les joueurs de Hervé Martin ont su tenir leur adversaire à distance, grâce notamment à Edwin Boitte et Quentin Abadie efficaces sur les deux côtés de a base arrière (7 buts chacun). Un succès qui place le HBH71 à la 5ème place (26-29), avant de recevoir Dreux-Vernouillet.

La bataille à distance se poursuit entre Annecy & Vénissieux

Les Euréliens ont vu leur série stoppée lors de la réception d’Annecy. Toujours portés par Matt Lafleur et Bastien Guicciardi (9 et 6 buts), les hommes de Guillaume Dupin attendront la seconde période pour se détacher progressivement au score (17-17, 30’ ; 22-27, 52’). Les buts de Filip Vucelic et de Fenotina Doisel ne suffiront pas (9 et 5 buts), et Dreux-Vernouillet s’incline face à son public (27-30).

Yanis Dury, Vénissieux (crédits : Guillaume Boitiaux, Martigues Handball)

Les Annecéiens restent donc accrochés à la 3ème place, qu’ils partagent toujours avec Vénissieux. En déplacement du côté de Martigues ce weekend, les Rhôdaniens ont bien géré leur rencontre en prenant le large en début de seconde période. Malgré l’intenable duo des frères Matthieu & Théo Limousin (10 et 6 buts), le VHB est solide avec d’excellents gardiens (11 arrêts pour Thévenot, 12 pour Zahaf). En y ajoutant de bons Guillaume Bressy (7/9) et Yanis Dury (6/9), les visiteurs parviennent à tenir le retour de leurs adversaires et s’imposer (27-30).

Statut quo en tête de championnat

Au-dessus des cobelligérants pour la 3ème place tiennent toujours les joueurs de l’US Saintes. Pourtant, face à une équipe de Pau Nousty qui se relance, rien n’a été simple. Dès le début du match, les deux formations s’engagent dans un duel fermé où les buts marqués sont précieux. Toujours à égalité à la pause, les locaux tiennent l’avance d’une courte tête mais ne parviennent pas à tenir les partenaires d’Alexandre Thiel à distance (19-16, 49’ ; 19-19, 52’). Le capitaine Palois prend même l’avantage à 5 minutes du terme, mais un 3-0 des Renards retourne la situation (23-21, 57’). Dans une fin de match tendue et marquée par l’exclusion d’Axel Rosier, les dauphins du championnat parviennent à laisser passer l’orage et s’imposer de la plus courte des avances (24-23).

Saintes (crédits : US Saintes)

Au-dessus, Angers s’impose une nouvelle fois comme l’ogre de la poule en emportant un large succès face à Lanester. Un Maxence Rizzi infranchissable (21 arrêts) et des Théo Moualek et Achraf Saafi en feu sur la base arrière (7 et 8 buts) permettent aux Maino-Ligériens de maîtriser leur fin de rencontre malgré le retour Morbihannais (30-28, 52’). Les 7 buts de Lucas Musy et Thomas Houry ne suffiront pas pour les Violets qui s’inclinent et restent 12èmes (38-32).

L’Élite Val d’Oise chute une seconde fois

Enfin, Cournon d’Auvergne est parvenu à rejoindre la première partie de tableau en venant à bout de l’Élite Val d’Oise. Mené en attaque par son capitaine Achraf Adli et l’ex-Grenoblois Augusto Aranda (7 buts chacun), l’équipe auvergnate a fait la course en tête dès la fin du premier acte. En face, l’exclusion de Wilhem Clusel dès le premier quart d’heure n’a pas aidé, et les 7 buts de Simon Lavialle n’ont pas sufi (28-25). Après son beau succès face au PSG de la 6ème journée, l’Élite Val d’Oise marque un peu le pas avec deux courtes défaites de suite. Le prochain défi ne sera pourtant pas des moindres pour les hommes de Christian Latulippe, avec la réception de Saintes.

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l’espace Résultats !

Antoine Piollat

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Annecy - le 1 novembre 2022 à 11h00

    Annéciens

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).