Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LDC (F) – J14

Les messines s’offrent les quarts de finale

, par Mork

Hatadou Sako (Metz Handball)

Malgré un score maitrisé tout le long de la rencontre, les messines ont bien faillit se faire voler la qualification directe pour les quarts de finale dans les cinq dernières minutes du match par les Hongroises. La chance où le destin, leur permettent finalement d’y accéder en s’imposant d’un but (25-24).

On y est, la dernière journée des phases de groupe a sonné ! Et l’enjeu est de taille pour les Messines qui, en cas de victoire, se qualifieront directement pour les quarts de finale. Mais pour cela elles devront battre les Hongroises de FTC-Rail Cargo qui, on le rappelle, avait privé Metz des demi-finales de ligue des champions l’année passée. Une belle revanche à prendre donc aujourd’hui aux arènes de Metz.

La différence d’Hatadou Sako

Le début de la rencontre s’illustre par un chassé-croisé entre les deux équipes. Même si les occasions de buts ne manquent pas durant ce premier quart d’heure de jeu, toutes deux butent contre les gardiennes du jour, Hatadou Sako et Janurik Kinga (6-6, 14’). L’entrée d’Alina Grijseels à la place de Kristina Jorgensen, sur une première situation de supériorité numérique, permet notamment d’apporter de la fraicheur et de la vivacité. Les Messines entament le premier break de la rencontre après un nouveau but de Louise Burgaard sur son intervalle extérieur (8-6, 15’), puis lancées dans un nouveau rythme de jeu, infligent un +4 à leurs adversaires (12-8, 20’).
La défense est bien en place et permet de faire déjouer l’efficace Katrin Klujber (3/8) sur son côté droit, ou la dangereuse Émilie Bölk qui ne s’est toujours pas montrée sur son côté gauche (0/3). Aidé une fois de plus par Sako à 50% d’efficacité (9 arrêts), les Hongroises regagneront le vestiaire sans passer la barre des dix buts (14-9, MT).

Les Messines déroulent …

De retour des vestiaires, FTC semble dépassé par le rouleau compresseur messin lancé par les ailières, Chloé Valentini et Lucie Granier, qui ne cessent de surprendre en défense. Après avoir infligé un 3-0, Allan Heine Pedersen est contraint de poser son temps mort au bout de six minutes (18-11, 36’). Mais la précipitation des hôtes à vouloir jouer encore et toujours avec Sarah Bouktit, relancent les Hongroises qui infligent à leur tour un 4-0. Et au tour d’Emmanuelle Mayonnade de remobiliser ces joueuses (19-16, 40’), et à Valentini de montrer la voie en sortant Cvijic pour la cinquième exclusion de FTC. Les Messines se relancent en infligeant de nouveau un 3-0 et creusent petit à petit l’écart (22-16 45’).

… Jusqu’à se faire sauver par un dernier poteau

Il reste quinze minutes à jouer et tout semble bien se dessiner pour les quarts de finale. Car même en double supériorité numérique, les Hongroises n’arrivent pas à transformer pour espérer revenir (24-18, 51’). Sako n’en démord pas, elle fera tout pour emmener son équipe, y compris en détournant un pénalty sur Klujber. La sortie sur carton rouge à la 55ème minute de la pivot Cvijic aurait pu clôturer cette rencontre (25-20, 55’), mais les Hongroises y ont vu un regain en infligeant un 4-0. Stupéfaction pour les Messines qui se retrouvent coincer dans le money time.  Le dernier tir de Grijseels à six mètres est stoppé par la portière hongroise, Janurik qui réalise elle aussi une énorme performance (18 arrêts, 43% d’efficacité), et offre l’espoir d’un nul à son équipe dans les cinq dernières secondes. Mais la chance était du côté des messines, qui sont sauvées par le poteau sur la tentative de Petra Simon. La victoire est enfin là (25-24), et la place pour les quarts de finale aussi.

Prochain match TV

JDA Dijon Hand

18:05

Sam. 18 Mai.

Metz Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
HandiBag
HandiBag
1 mois il y a

Etonné par la fin de match.
Comment peut on, à la maison, se prendre un 6/1 dans les 8 dernières minutes comme ça ?? Des tirs précipités au lieu d’aller chercher la faute … Cela me semble limite la faute professionnelle non ?? En tout cas ça m’interpelle pour la suite ce manque de lucidité 🙁

Sasori9
Sasori9
1 mois il y a
Répondre à  HandiBag

Et ce n’est pas la première fois ! Ca arrive assez souvent malheureusement. Je préfère ne pas dire plus parce que l’autre va être vexer !

Sasori9
Sasori9
1 mois il y a

Les Messires ont été chanceuses pour une fois, sauvé par un poteau. C’est la pire deuxieme mi temps depuis la défaite face à cette même équipe l’année dernière, éliminée en quart…

Pulpo
Pulpo
1 mois il y a

En tout cas, j’aime beaucoup cette équipe de FTC qui ne lâche jamais rien, l’année dernière elles étaient menées de 5 ou 6 buts à la mi-temps et elles avaient gagné. Elles n’ont pas de grosses stars à part Malestein dans leur équipe mais une gniaque incroyable.
Et Metz s’en sort bien, car avec une grand Sako, un arbitrage maison et une mainmise sur le match elles arrivent à se faire peur.
Anne Mette Hansen me paraît bien fatiguée depuis le mondial
Et merci pour les captchas quand on habite comme moi dans une zone pas top top au niveau internet (en Guyane, on lance les fusées et on n’a pas une couverture de folie, mais on a Béatrice Edwige)

fan des dragonnes
fan des dragonnes
1 mois il y a
Répondre à  Pulpo

La gardienne adverse est au meme niveau d’arret. les tireuses ont le meme nombres de tirs, le meme nombre d’echec.. Sur l’arbitrage, j’aimerais des details??

jld64
jld64
1 mois il y a

Metz n’est pas guéri de ses démons de la peur de gagner. FTC est une équipe qui va bien à Béatrice Edwige : de la gnaque jusqu’au bout.

bdid
bdid
1 mois il y a
Répondre à  jld64

Metz une équipe qui a la peur de gagner avec 11 victoires et 3 défaites, ce n’est un peu paradoxal ?

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x