Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LDC (F)

E. Mayonnade : "Nous n'avons pas joué comme nous l'espérions"

, par Mork

Quelques minutes après le coup dur infligé par les Allemandes, Emmanuel Mayonnade et Louise Burgaard se sont rendus en conférence de presse, en voici le compte rendu.

En félicitant tout d'abord le coach allemand pour sa victoire, Emmanuel Mayonnade déclare "que Bietigheim méritait de gagner, pas de doute. Je suis content pour Xenia, c'est une personne incroyable et une joueuse talentueuse.  Je ne sais pas quoi dire bien sûr, je suis triste. Nous n'avons pas joué comme nous l'espérions. Nous avons le sentiment que le mood du weekend était bon, que nous avions plus ou moins bien préparer le match, mais peut être que nous avons commis trop d'erreurs. Nous avions peut être des opportunités en première mi-temps, et nous avons manqué des passes stupides et des tirs aussi. Nous avons beaucoup de respect pour Bietigheim, et bien entendu avant le match nous ne nous sommes pas dit que ça allait être un match facile. (...) Bietigheim a gagné contre Ikast, et Ikast était la seule équipe contre qui nous avons perdu à deux reprises."

A l'exercice des questions par les journalistes, le coach messin ne cesse de répéter sa profonde tristesse. Il revient sur l'analyse du match en poursuivant "je pense que nous avons fait du bon travail en première mi-temps et Bietigheim était sans doute trop fort pour nous aujourd'hui. Je m'en fiche du résultat final, nous avons tenté de faire quelque chose à la fin qui n'était bien sûr pas suffisant." 

Questionnée sur le match de demain, l'arrière droite messine (qui signe sa dernière saison à Metz Handball) déclare "nous devons gagner demain - Félicitation à Bietigheim - Nous devons le faire. Je veux regarder dans cette direction, tout faire pour demain. Je suis très très énervée et triste, surtout après une deuxième mi-temps comme ça. Ce n'est pas facile de gagner un match de handball quant tu encaisses 36 buts" tout en concluant "on a maintenant 18 heures pour préparer notre réponse, le match ; nous l'avons fait il y a deux ans et nous le ferons encore." 

Metz jouera donc la petite finale, le match pour la médaille de bronze, la troisième place de la ligue des champions, à 15h demain face à Team Esbjerg.

Transfert

Arrivée

Ligue Butagaz Energie

Nykøbing FH

swe Tyra Axner

ARG

Metz Handball

Voir les transferts
0 0 votes
Évaluation de l'article
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Veverre_44
Veverre_44
1 mois il y a

Dommage… Enfin est-ce le terme exact ? Il est une nouvelle fois évident que cette nouvelle défaite contre un club allemand confirme la récurrence de la par des clubs français, les clubs français n’ont pas atteint le niveau de bascule nécessaire pour battre les équipes top mondial, comme l’ont fait les EDF sur les scandinaves !

bdid
bdid
1 mois il y a
Répondre à  Veverre_44

Il n’y rien d’évident dans ce que tu dis. Dire que les clubs français n’ont pas le niveau pour battre les équipes top mondial est factuellement faux. Metz a déjà battu Bietingheim, Györ et Esbjerg … Brest aussi.

Veverre_44
Veverre_44
1 mois il y a
Répondre à  bdid

A bon !? Une victoire de temps en temps n’est pas signe de certitude, et je ne parle pas de Metz en particulier, rien que cette saison 3 clubs se font éliminés par des équipes allemandes, c’est factuel ça ne fait pas plaisir et cette réalité devrait faire en sorte de ne pas se voiler la face .

Sasori9
Sasori9
1 mois il y a
Répondre à  Veverre_44

Non ce n’est pas une question de niveau. Metz est capable de gagner la coupe d’Europe. Besançon, Mios, HAC, Nantes, Nimes,…. ont gagné la coupe d’Europe.
Le pb est que Metz, c’est son tactique qui ne fonctionne pas quand tu es en demi ou en final surtout quand tu tombes sur un adversaire qui decide de « pourrir le match ». Je ne sais pas si tu as vu la finale de coupe d’Europe rugby entre Stade Toulousain et Leinster. Metz Handball a une tactique très proche celle de ST : marquer bcp buts/essai en explosant l’adversaire au bout de 3 quart de temps avec bcp de vitesse. Le quart et demi, les ST ont explosé Exeter et Harlequins. En meme temps, ST a encaissé bcp d’essai « facile ». Qu’est-ce qu’il a fait le coach de ST en finale contre Leinster ? Eh bien il a tout changé : la tactique, le jeu explosion, ….. et il a décider de mettre ST en tactique pourri style montpellier rugby/Grenoble/Castres : défense agressive, ruck agressif, patienter et pousser les Leinster à craquer mentalement. Ce que les Allemandes ont fait contre Metz.
Ugo Mola n’a pas hésité de mettre sa fierté et son jeu préféré de coté pour mettre un jeu en place pour gagner. C’est quelque chose qui est rare chez les entraineurs Francais. Ce n’est pas seulement Metz, c’est très récurrent chez les clubs masculins, au football, au volley ball.
Metz est contrarié parce qu’il n’a pas réussi à faire plier les Allemandes au bout de 40min de jeu. Elles se sont énervé. Quand les Messines sont énervées, le match est plié.
Ce qui m’énerve c’est que Metz répête tjs les mêmes erreurs. Ca fait que 24 ans que ca dure….

bdid
bdid
1 mois il y a

Burgaard veut se concentrer sur la petite finale. Mentalement, Esbjerg sera surement moins affecté que Metz. Perdre d’un but contre le favori est moins pénible que de perdre de 7 contre l’outsider. Si les messines gagnent ce match, je leur tire mon chapeau.

Nos derniers articles

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x