JO

Le Danemark et l’imbroglio Sondergaard

gudmundsson-danemark

La délégation danoise espérait pouvoir sortir Kasper Sondergaard, actuellement blessé, de sa liste des 14 avant d’éventuellement le réintégrer en deuxième partie de compétition. C’était sans compter sur le durcissement des réglements du CIO.

Le Danemark vient de se prendre les pieds dans le tapis réglementaire à la veille de l’ouverture du tournoi de handball des Jeux Olympiques de Rio, et cela ne fait évidemment pas rire grand monde. Blessé aux ischio-jambiers depuis la mi-juillet, l’arrière droit Kasper Sondergaard a rechuté la semaine passée, mettant en péril sa participation à la compétition. Gudmundur Gudmunsson espérait le remplacer par Lasse Andersson, au Brésil en tant que seizième homme, avant de faire revenir le gaucher en fin de compétition. Oui mais, le CIO a refusé cette requête, en vertu d’une nouvelle règle dont les Danois n’avaient visiblement pas connaissance. Les joueurs qui ne sont pas inscrits lors de la réunion technique de ce matin ne pourront pas, quoi qu’il arrive, participer aux Jeux, et le sélectionneur islandais du Danemark a préféré prendre le risque de garder son gaucher dans l’effectif. “Gudmundur a préféré garder Sondergaard dans son effectif, même blessé, pour ne pas se priver d’un acteur clé quand l’équipe arrivera aux matchs décisifs” a confirmé Ulrik Wilbek, le directeur sportif de la sélection, dans un communiqué de presse.

Les Allemands dans le même cas

ANDERSSON Lasse-Danemark-220716-9823Le changement de règle, en vigueur pour la première fois à Rio, n’avait de toute évidence pas été communiqué aux équipes. “Nous avons tout regardé mais nous n’avions pas été mis au courant du durcissement de cette règle. Nous avions d’abord demandé aux officiels sur la possibilité de remplacement dès hier, et nous avions eu une réponsenégative. Il est donc frustrant de devoir désormais se retrouver dans cette situation” poursuit Wilbek, appuyé par son chef de délégation : “Les officiels sont d’abord venus nous dire qu’il y avait un souci avec le changement avant, plusieurs heures plus tard, de revenir nous dire qu’ils avaient oublié de nous prévenir du changement de règle…” Si Lasse Andersson a donc fait le voyage pour rien, c’est également le cas de Steffen Weinhold et de Carsten Lichtlein, les Allemands emmenés par leur sélectionneur Dagur Sigurdsson. L’Islandais espérait bien les faire entrer en cours de compétition, sans doute lui non plus pas au courant du durcissement du règlement. La preuve que le CIO n’a pas du décrocher son téléphone pour prévenir tout le monde…

Kevin Domas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Arthur Nuaes - le 5 août 2016 à 18h04

    A ce niveau et à ce moment des jeux, peut-on parler d’incompétence? L’erreur venant de l’IHF, ce point de réglement ne devrait alors pas être appliqué pour cette compétition.
    Ca me rappelle un peu l’imbroglio des championnats du monde féminin en 2015 avec la goal line technologie; on montre la moitié des images aux arbitres il prenne la décision idoine… Hop toute la délagation des officiels du match virée du jour au lendemain par l’IHF…

  2. Handballeur Bob - le 6 août 2016 à 09h18

    Erreur du CIO dirai je !

  3. Aquitain64 - le 6 août 2016 à 12h19

    Trop de règles tue les règles ,à croire qu’on n’adore compliquer les règlements .C’est vraiment grave .

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).