JO – J3

Rio ne répond plus

Source : IHF

Source : IHF

Cette troisième journée marque la charnière de la compétition. Le moins que l’on puisse dire dans le tableau masculin, c’est qu’elle n’a pas permis de voir plus clair. Mis à part que la France est déjà assurée d’aller jouer les quarts de finales.

Groupe A : Le réveil croate

Capote - JO 2016 IHF

Source IHF

La journée avait commencée d’ailleurs par une annonces des plus surprenantes : la Tunisie s’apprêtait à faire tomber le vice-champion du monde qatari ! Oussama Boughanmi (8/10) faisait des misère à Saric et Marouen Maggaiz (15/40 à 38%) mangeait du Bertrand Roiné en contre (25-22, 57e). Seulement il est une chose de mener, et l’autre de gagner, et c’est bien le Qatar qui “gagne” un point en sauvant le nul (25-25). Attention à toutefois pas se faire surprendre encore d’ici la fin de compétition. Difficile pour la Tunisie qui voit filer les quarts de finales. Quarts où se trouveront déjà les français, vainqueur solide d’Argentin désormais éliminés.

Mais la plus grosse surprise allait arriver lors du match suivant entre la Croatie et le Danemark. La Croatie en difficulté, balayée par le Qatar, mis à mal par l’Argentine devait absolument se refaire. Le Danemark est un client difficile pour ce genre d’opération, mais dîtes ça à l’équipe qui a retourné la Pologne chez elle… La Croatie nous a donc refait le même coup (27-24). Devant de la 1er à la dernière minute, les Croates ont – enfin – pu compter sur leur gardien, en l’occurrence Ivan Pesic (9/24), mais plus encore sur un jeu solide en défense et puissant en attaque, personnifié par Jakov Gojun (2 contres, 1 interception) et Domagoj Duvnjak (8/12). Le Danemark revoie ses vieux démons, avec Niklas Landin fantôme dans les instants cruciaux et une mentalité à l’effondrement sur les dernières minutes à l’image des deux pertes de balles de Mikkel Hansen pourtant très bon jusque là (8/12). Pas de quoi se rassurer en vue des quarts de finales…

Groupe B : le Brésil superchampion !

Chiuffa Brésil JO 2016

Source : IHF

Il y avait quelque chose de particulier à voir le Brésil affronter l’Allemagne : ce sont les deux champions continentaux. En somme une rencontre de superchampion entre deux continents, remporté par… les sud-américains (33-30). Les brésiliens ont su laisser passer l’orage (11-15, 24e) avant de passer dans un état de transe, secondaire, à l’image de Fabbio Chiuffa qui marque quatre buts cruciaux en seconde période. Poussés par tout un peuple et profitant de la faillite de Julius Kühn (0/6) et Andreas Wolff, les Brésiliens réussissent le coup parfait qui densifie le groupe. Car si la Slovénie semble s’être sécurisé sa place en quart – ce qui est pas totalement fait – en éliminant la Suède (29-24), la Pologne est revenue dans la bagarre en massacrant l’Egypte (33-25). Une surprise au vue des matches précédents, mais les Polonais se sont transcendés au pied du mur grâce à une défense solide qui a poussée les contres de Daszek (6/8) et autres Jachlewski (5/5). En revanche, ils pourraient bien avoir perdu leur symbole Michal Jurecki vraisemblablement touché à la cheville à la grande colère de Talant Dujshebaev.

Retrouvez tout les résultats des JO dans notre page classement ici.

Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).