Starligue – J2

Dunkerque se remet en selle

USDK VS Cesson

Après « l’énorme déception » ressentie par Patrick Cazal au sortir de la lourde défaite infligée par Chambéry, Dunkerque comptait bien, devant son public, repartir de l’avant et véritablement lancer sa saison. Il fallait pour cela faire abstraction des absences de Grocault et Joli, pour répondre à un objectif qui se transformait très vite en impératif, Saint-Raphaël et Paris se profilant ensuite au menu des nordistes…

Cesson gâche sa belle entame

USDK VS CessonAnnoncée comme une affiche du haut de tableau, la rencontre entre l’USDK et Cesson-Rennes n’aura pas dérogé aux principes d’une seconde journée de championnat. Dans les premiers instants les équipes se rôdent, les joueurs commettent de nombreuses pertes de balles et le jeu est haché. Puis progressivement, c’est Cesson qui prend les devants en se recentrant autour de sa force habituelle, sa défense. Devant, Suty prend le jeu à son compte et le premier écart est fait (2-4, 8′). En réaction, Dunkerque est contraint de forcer son jeu, à l’image de Soudry (à 1/9 aux tirs), peu en verve hier soir. Pour autant, malgré les approximations adverses, Cesson ne parvient jamais à réellement faire le trou. Benjamin Afgour omniprésent, aligne consécutivement 3 buts et obtient deux jets de 7m pour rapidement replacer les siens devants. Le néant pour les cessonnais, qui encaissent un cinglant 7-0 sur les dix dernières minutes de cette première période. A la faveur d’un scénario fou, Dunkerque rentre aux vestiaires avec 3 buts d’avance au compteur, 14-11.

Un Dunkerque plus séduisant

USDK VS CessonA la reprise, les locaux repartent sur la systématique d’aller chercher leur pivot, sauf qu’entre temps Yérime Sylla a recadré ses joueurs, plus attentifs. Mais cette fois le schéma de la première mi-temps s’inverse, et c’est Cesson qui craque le premier défensivement, cumulant les infériorités numériques. Dunkerque n’en demandait pas tant et capitalise sur la série noire de son adversaire pour accentuer son avance (18-12, 40′). Et quand tout va, William Annotel est encore là pour stopper les quelques opportunités bretonnes. Une machine que Cesson ne parviendra plus à mettre en échec. Au courage et il est vrai face à des Dunkerquois qui auront laissé filé en fin de rencontre, les Cessonnais réduisent l’écart mais l’écart est alors trop grand. L’USDK s’impose 27-25 et se lance sa saison de Starligue.

Réactions à chaud

Benjamin Afgour (pivot Dunkerque) : « C’était un match compliqué mais de toute façon, on s’y attendait. On s’était dit qu’il ne fallait pas se précipiter, même si on ne faisait pas l’écart au début. La gifle à Chambéry était encore présente, mais il n’y avait pas de raison qu’on perde les acquis de notre bonne préparation, on avait donc à cœur de s’imposer contre Cesson. On s’est donné un vrai bol d’air avec la victoire de ce soir. On peut maintenant préparer plus sereinement les deux grosses échéances qui nous attendent. »

Yérime Sylla (entraîneur Cesson) : « On savait que l’on allait avoir un autre adversaire que ce qu’on avait observé à Chambéry. On commence bien mais très vite on se découvre et offensivement on ne prend pas les bons risques. Pour autant on ne perd que de deux buts ici, le championnat est long, on va apprendre de ce match pour vite redresser la barre. »

Statistiques

USDKGardiens : Annotel (7/27 arrêts aux tirs) ; Demaille (1/5 arrêts aux tirs). Joueurs : Billant (3/4) ; Afgour(7/7) ; Lamon (1/1) ; Nagy (3/6) ; Nkonda ; Mamic (4/9) ; Soudry (1/9) ; Emonet (2/2) ; Hiele ; Lobry ; Pejovic ; Pelayo (0/2) ; Nieto ; Butto (0/1 ; 6/8 à 7m).

Cesson-RennesGardiens : Bonnefoi (12/33 arrêts aux tirs) ; Lettens. Joueurs : Serinet ; Derbier (0/2) ; Suty (7/13) ; Helgason (0/1) ; Sall ; Hochet (1/3) ; Kamtchop (2/2) ; Le Boulaire (2/2) ; Lanfranchi (0/2) ; Villeminot (4/6 et 1/1 à 7m) ; Gudmundsson (2/2) ; Guillo (2/4) ; Davyes (4/5).

À Dunkerque, Jean-Samuel Sobocinski

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).