All

La Coupe pour le retour à la compétition

C’est ce samedi que reprend la compétition officielle en Allemagne : tous les clubs professionnels seront sur le pont pour un week-end de Coupe d’Allemagne. Kiel remet en jeu son titre.

Christian Zeitz (photo) peut s’en frotter les mains : la compétition officielle est de retour, et Kiel commence la saison en remettant en jeu sa Coupe d’Allemagne, rare rayon de soleil de la saison dernière globalement morose. Pour ce premier tour en forme de mini-tournoi, les Zèbres se rendent à Spenge en compagnie d’un club de D2, Dessau-Roßlau, et d’un de troisième division, Potsdam. A priori une formalité donc pour le tenant du titre. Pour Spenge, qui accueille le tournoi, c’est un moment historique qui se prépare. Le club a remporté la Coupe d’Allemagne amateur l’année dernière, en levée de rideau de la finale des pros. La réception d’une équipe comme Kiel, ce club n’osait pas en rêver. Ce samedi après-midi, le Petit Poucet affrontera en plus les hommes d’Alfred Gislason. Le charme de la Coupe… En cas de victoire contre Spenge, Kiel affrontera dimanche le vainqueur entre Dessau-Roßlau et Potsdam avec, au bout, une place en huitièmes de finale.

Un affrontement 100% Bundesliga dès ce samedi

Si tout devrait bien se passer pour Kiel, d’autres clubs de Bundesliga auront moins de facilité. Puisqu’il y a 16 mini-tournois dont il ne doit en rester qu’un, forcément, des équipes de Bundesliga seront face à face. Dès le premier tour ce samedi, Hanovre recevra Lübbecke. Les Preux chevaliers, désormais coachés par Carlos Ortega, semblent favoris, mais devront le justifier face à un promu capable de les renverser. De leur côté, Melsungen et Ludwigshafen – le nouveau nom du promu Friesenheim – devraient, selon toute vraisemblance, se retrouver dimanche pour la finale de leur tournoi disputé à Oftersheim. Là encore, le favori naturel est Melsungen, surtout au vu de son gros recrutement estival (Finn Lemke, Julius Kühn, Lasse Mikkelsen, Nebojsa Simic et Tobias Reichmann), mais il ne devra pas prendre Ludwigshafen, jeune et talentueuse équipe, à la légère.

Le programme est plus léger pour Flensburg, le finaliste déçu de l’année dernière, qui affrontera Lübeck (D2) avant, si tout se passe bien, d’affronter Dormagen ou Altenholz, le club hôte (tous deux en D3). Du côté de Groß-Bieberau, Rhein-Neckar Löwen ne devra pas se laisser surprendre par Balingen, qui vient de descendre de Bundesliga, ce samedi. Gummersbach joue aussi un gros morceau de D2 en la personne de Coburg, le nouveau club de l’ex-Toulousain Petr Linhart. Hüttenberg, enfin, est en danger. Le promu de Bundesliga devrait, s’il sort vainqueur de son affrontement avec l’équipe hôte Pforzheim, affronter Bergischer dimanche. Le BHC, relégué à la dernière minute en D2 en juin dernier, a un effectif taillé pour la Bundesliga. Il s’est même payé le luxe de battre le champion d’Europe, le Vardar Skopje, en match de préparation. L’opposition entre les deux devrait être serrée.

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves