All – J32

Le titre est joué, ça reste chaud derrière

Crédits : Twitter Rhein-Neckar Löwen

Semaine anglaise pour les clubs allemands, qui disputaient une journée de championnat un mercredi. Rhein-Neckar Löwen a réussi à conserver son titre de champion d’Allemagne en gagnant largement contre Kiel, et profitant de la défaite de Flensburg à Göppingen. Le maintien reste indécis, avec toujours quatre équipes qui se tiennent en deux points.

Les Löwen gardent le Meisterschale

Sacré performance des Rhein-Neckar Löwen. Alors que beaucoup voyaient Flensburg comme champion d’Allemagne cette année, ce sont les Lions qui ont su conserver leur titre. Quatre jours après avoir battu leurs rivaux, les Lions n’ont fait qu’une bouchée de Kiel, pas au mieux déjà sur ses dernières sorties. Les Zèbres n’ont résisté qu’une mi-temps (11-10, 30′), avant de sombrer en deuxième, en se heurtant face à un mur défensif quand RNL exploitait les espaces dans la défense nordiste. Avec en face un Mikael Appelgren absolument écœurant (19 arrêts, 59,4%), Kiel a pris dix buts de retard (24-14, 50′) pour finalement s’incliner de neuf longueurs (28-19).

Mais si la SAP-Arena a pu faire une telle fête, et si Nikolaj Jacobsen a pu avoir droit à sa douche de bière, c’est aussi parce que Flensburg n’a pas pu maintenir le suspense du titre une journée de plus. Le SG a encaissé sa deuxième défaite d’affilée, en déplacement à Göppingen (31-27). « Nous avons tout essayé pour nous sortir cette défaite contre les Löwen de la tête. Nous nous étions promis de tout donner. Mais nous ne sommes pas des machines. Ça n’a pas marché », commentait, amer, Ljubomir Vranjes. Bien entré dans le match (4-7, 10′), le SG restait devant à la pause (14-15). Mais Göppingen, plein de confiance depuis sa victoire en Coupe EHF et porté par son public, a fait la différence en deuxième période, bien aidé par Primoz Prost qui fait les arrêts au bon moment. Avec cinq buts d’avance à près de dix minutes de la fin (26-21, 49′), Frisch Auf a fait preuve de solidité pour ne pas se faire reprendre.

Leipzig et Magdebourg ne se départagent pas

Le derby de l’Est n’a pas accouché d’un vainqueur. Magdebourg, à Leipzig, a d’abord fait la course en tête (11-15, 30′), avant de se faire reprendre par les locaux (22-20, 54′). La fin de match, comme à chaque opposition entre les deux équipes, est passionnante, Leipzig reprend un but d’avance dans la dernière minute grâce à l’ancien du SCM Andreas Rojewski, avant que Matthias Musche n’égalise à quinze secondes du terme (24-24). Leipzig fête quand même le point du nul comme une victoire au terme de ce match très intense, mais Magdebourg n’a pas à être déçu non plus vu les dernières minutes du match. Au final, tout le monde a des motifs de satisfaction : la série d’invincibilité de Magdebourg en championnat dure toujours (17 matchs sans défaite), et Leipzig reste invaincu en Bundesliga face à son voisin.

Maintien : un match à quatre

Que cette fin de saison est chaude en bas de classement… Si on peut considérer que Balingen – battu par Erlangen la semaine dernière en match avancé de cette journée, et qui devra affronter Flensburg puis Kiel pour finir la saison – est presque condamné à la descente avec ses trois points de retard sur la quinzième place, le suspense reste entier pour savoir qui va l’accompagner. Bergischer est en effet la seule équipe qui a perdu ce mercredi, à domicile contre Melsungen (26-28). Le MT, emmené par son ailier Johannes Sellin (11 buts dont 3 pen.), a pris un avantage de trois buts après vingt minutes de jeu (9-12) et l’a conservé ensuite. Bergischer revient dans les dix dernières minutes (24-25, 54′), mais un nouveau but de Sellin permet à Melsungen de poursuivre son excellente série (8 victoires et 1 nul sur les 9 derniers matchs).

Bergischer avait battu Gummersbach le week-end dernier et avait fait un grand pas vers le maintien comparé à ses adversaires, tous battus. C’est l’inverse pour ce mercredi. A commencer par Gummersbach justement, vainqueur surprise à Berlin (27-28). Le VfL profite d’un mauvais Berlin en première période pour prendre les devants (15-19, 30′) et fait le maximum pour conserver un but d’avance en deuxième. Julius Kühn, absent lors des dernières sorties de son équipe pour cause de blessure, est intenable (11 buts dont 3 pen.). Les partenaires de Kevynn Nyokas (blessé et absent) repassent devant Bergischer au classement, avec 21 points.

Stuttgart a également gagné, en déplacement à Minden, une équipe qui n’a plus rien à jouer (26-28). Le TVB a fait la différence dans le money-time (23-23, 56′) grâce notamment à l’ancien Chartrain Can Çelebi, auteur de trois buts dans les quatre dernières minutes. Stuttgart reste ainsi premier non-relégable et recolle sur Bergischer. Les Wild Boys devront être impeccables samedi contre la lanterne rouge déjà reléguée, Coburg.

Lemgo reste dans la zone rouge, mais reste aussi au contact de ses adversaires directs. Le TBV s’est imposé à domicile contre Wetzlar, dont la sixième place est quasiment sécurisée (29-26). Face à un adversaire absent en entame de rencontre (10-4, 15′), Lemgo a su conserver son avantage (15-10, 30′) et ne s’est pas laissé impressionner par le bon retour des vestiaires de Wetzlar (16-15, 39′, mais 23-18, 49′). A Hanovre la semaine prochaine, le TBV devra se donner les moyens de sa survie.

Hanovre, la série continue

Épisode 14 de la Bundesliga en 2017 : Hanovre n’a toujours pas gagné. En déplacement à Coburg, lanterne rouge dont le sort est réglé depuis quelques semaines, le TSV avait le match bien en mains (16-22, 45′), avant de céder face aux coups de boutoir de son adversaire. Coburg, qui tient à faire plaisir à son public et à se faire plaisir pour ses derniers matchs dans l’élite, revient et égalise à deux minutes de la fin (26-26, 58′). Hanovre reprend l’avantage avant que Florian Billek (8 buts), sur 7m, n’égalise à nouveau à vingt secondes de la fin. 27-27 score final, Hanovre n’a toujours pas le sourire, mais a pris son deuxième point en 2017…

Retrouvez le classement ici.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 2 juin 2017 à 09h32

    Kevynn Nyokas toujours blessé?? Ces deux dernières saisons j’ai l’impression qu’il a passé plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain …

  2. La poisse - le 2 juin 2017 à 09h45

    Je crois savoir qu’il va arrreter sa carrière !

  3. jo - le 2 juin 2017 à 10h04

    Montpellier avait vu juste avec Nyokas en revenant sur son transfert suite à la visite médicale, déjà que le MHB est bien placé pour les blessés longue durée… Heureusement pour Nyokas, ça s’était plutôt bien passé à Chambéry mais depuis pépins sur pépins…Trop de matchs et d’intensité pour lui en Allemagne ? ou simple joueur hyper fragile ? sans doute un peu des 2.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves