LdC (M) – J7

Status quo partout !

Crédit photo : EHF

Que ce soit dans les groupes du haut ou dans ceux du bas, tous les leaders l’ont emporté. Retour sur la sixième journée de la Champions League.

Groupe A :

Crédit photo : EHF

Que ce soit le Vardar Skopje, Barcelone ou Rhein-Neckar Löwen, les trois équipes de tête se sont imposées logiquement. Pour les premiers pas d’Aron Palmarsson sous ses nouvelles couleurs, le Barça n’a fait qu’une bouchée de Zagreb (32-22). Une grosse défense en première période, neuf buts d’avance à la pause et tout le monde a pu tranquillement se balader dans le second acte. Dika Mem a ajouté quatre buts au total de son équipe, Timothey N’Guessan et Cédric Sorhaindo trois et, pour la petite histoire, Palmarsson a décrit ses premiers pas au Palau Blaugrana comme “un enfant qui débarquerait dans un magasin de bonbons”. Le Vardar Skopje n’a pas eu beaucoup plus de problèmes du côté de Kristianstad (26-23), notamment grâce à la triplette Kristopans-Dibirov-Borozan, auteurs de sept buts chacun. Les tenants du titre restent en tête de la poule avec deux points d’avance sur Barcelone et un sur Rhein-Neckar, sorti vainqueur de son voyage à Szeged (34-31). Un résultat qui fait les affaires de Nantes, qui se déplacera la semaine prochaine en Hongrie après son importantissime victoire sur le terrain de Plock (32-30).

Groupe B :

On attendait le duel entre le PSG et Veszprem, et il aura bien lieu, avec premier acte dès dimanche prochain dans la capitale. Les coéquipiers d’un Nédim Rémili infernal ont maitrisé Kielce (33-28) tandis que Veszprem a logiquement dominé Aalborg à domicile (30-24). Six buts d’avance à la pause, autant à la fin, l’affaire a été rondement menée par les coéquipiers d’un Maté Lekai une nouvelle fois excellent avec sept buts. Si Ljubomir Vranjes a pu se permettre de faire tourner, il n’a offert que peu de temps de jeu à William Accambray, qui n’a pas inscrit le moindre but. Derrière les deux locomotives, Flensburg a fait le break pour la troisième place en prenant le meilleur sur Celje (33-28). Cinq buts pour Kentin Mahé côté allemand, un pour Igor Anic chez les Slovénes dans un match qui s’est décanté en deuxième période. Sans Ziga Mlakar, son meilleur buteur, Celje a pourtant fait bonne figure, notamment son remplaçant Branko Vujovic, auteur de neuf buts. Enfin, Kiel commence à remonter la pente, témoin la victoire du THW sur le terrain du Meshkov Brest samedi (25-24). Pourtant en retard au repos, les Allemands ont pu compter sur une base arrière en forme (Vujin et Bilyk six buts) pour renverser la tendance dans le deuxième acte et résister au retour des Biélorusses dans le money-time.

Groupe C :

C’est toujours aussi serré et cinq équipes peuvent toujours prétendre à la qualification. Les deux équipes de tête se sont largement imposées, les Danois de Skjern face à Schaffhausen (32-22) et Velenje face à Elverum (30-21). Pourtant tenus en échec à la mi-temps, les Danois ont passé la surmultipliée après la pause, dans la foulée d’un Anders Eggert inarrêtable (7 buts). Même scénario, ou presque, pour Velenje, qui ne menait que de deux buts face à Elverum (14-12), avant de creuser le trou au retour des vestiaires. Au classement, Skjern et Velenje comptent deux points d’avance sur leurs deux adversaires, mais aussi sur Léon, qui s’en est sorti sur la fin face à Bucarest (32-29). Juan José Fernandez a eu beau scorer à neuf reprises, jamais les coéquipiers d’Hugo Descat (5 buts) n’ont lâché l’affaire et il a fallu, entre autres, un 360° de Sebastian Simonet dans les dernières secondes pour que les Espagnols empochent les deux points de la victoire. Avec deux petits points, les Roumains sont dans l’obligation de faire carton plein pour espérer se qualifier.

Groupe D :

Crédit photo : EHF

Montpellier a souffert mais a conservé son invincibilité en battant le Sporting CP (33-32). Les Héraultais conservent quatre points d’avance sur le Motor Zaporozhye, qui a disposé du Besiktas Istanbul (28-22). Au coude à coude au classement avant ce match, les deux équipes l’ont également été en première période, avant que les Ukrainiens ne fassent la différence après le repos. Barys Pukhouski, le demi-centre biélorusse du Motor, a joué un rôle prépondérant dans le succès de son équipe (8 buts). Dans le fond du classement, Chekhov a obtenu son premier succès de la saison sur le terrain du Metalurg Skopje (29-26). Les prochains adversaires de Montpellier ont été inexistants, notamment à la finition, en échec sur Pavlenko. Cette victoire ne devrait pas remettre les Russes en selle pour la victoire néanmoins, puisqu’ils ne comptent que deux points là où le deuxième de la poule en compte huit.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

18 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 5 novembre 2017 à 23h13

    Pour Kiel, on peut surtout remercier Niklas Landin qui a encore une fois été phénoménal ! MVP du match d'ailleurs ce n'est pas pour rien. On commence doucement à remonter la pente oui, mais rien n'est fait. On pointe en bas quand même et on est 8ème de la Bundesliga. Si c'est pas une saison dégueu ça !

  2. nico - le 5 novembre 2017 à 23h47

    J’ai l’impression qu’Accambray risque de revivre quasiment la même situation qu’à Paris…

    encore un joli 0/1. A voir ce que ça donne contre Paris

    • Kieler - le 6 novembre 2017 à 00h20

      Il a déjà dit qu’après 2 saisons blanches il faudra que William soit patient. Ça viendra au fur et à mesure, c’était à prévoir qu’il jouerait peu. Tout le monde l’a dit, c’est le poste où il y a la pire concurrence à Veszprém…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).