Nationale 1 – J12

Rendez-vous dans deux mois

Source : Vernouillet CO

Ils sont quatre à partir en vacances de Noël avec le ticket pour la poule des play-off en poche. Après Angers-Noyant, c’est au tour de Strasbourg, Grenoble et Villeurbanne d’assurer leur place. Pas forcément avec panache.

Poule 1 : Une seconde place indécise

C’était Noël à Vernouillet – Source : CO Vernouillet

On peut être premier de poule depuis presque la première journée, et ne pas être dans la meilleure des positions pour les play-off. Après Saintes, c’est en effet Vernouillet qui est allé faire tomber le leader incontesté, deux clubs qui ont la particularité de pouvoir encore accrocher la deuxième place. Des points qui peuvent donc être perdus pour la course en Proligue. Pour une fois, l’attaque ne peut pas être pointée du doigt à Angers, mais la défense a, elle, subit les foudres de Johan Kiangebeni (10/11 dt 3 sur 7m), Sveltin Dimitrov (8/12) et Karip Torun (6/8). Maxence Rizzi et Julien Salmon n’ont pu cette fois contenir la vague (40-35). Vernouillet se trouve dans une position idéale, à égalité de point avec l’Elite Val d’Oise qui sera le prochain adversaire des nayangevins. L’Elite qui a fait le travail à Bruges (28-31). Les deux deuxièmes ex-aequo profitent de la défaite surprise de Saintes à Pau Nousty (30-27), malgré un sacré numéro du jeune pivot Antoine Jean-Baptiste (8/8). Reste à se méfier de Lanester, toujours en embuscade après sa victoire contre la réserve de Créteil (33-27) et qui ira affronter Vernouillet à la rentrée.

Bruges 28 – 31 Elite Val d’Oise
Vernouillet 40 – 35 Angers Noyant
Lanester 33 – 27 Créteil (réserve)
Pau Nousty 30 – 27 Us Saintes

Poule 2 : Toujours dans l’incertitude

Rennes a retrouvé la route de la victoire – Crédits : Mickaël Georgeault

On pensait commencer à voir clair dans cette poule 2. Gonfreville aurait même pu avoir un pied et demi dans la poule des play-off si victoire contre le Cercle Paul Bert de Rennes. Sauf que les Rennais se sont réveillés à domicile (28-22) et sont désormais à deux points du leader normand dans un trio également composé de la réserve parisienne et de Amiens. Les amiénois justement auraient pu se trouver derrière, après avoir subi le réveil du Stade Valeriquais. Ils ne doivent leur salut qu’à une fin de match négociée à la limite, avec un sept mètre de Simon Vannihuse et un dernier but de Thomas Zirn qui arrache le nul (24-24). Un second résultat positif consécutif pour Saint-Valéry qui se refait une petite santé dans cette fin d’année. Du coup, l’équipe en position de force est bien la réserve du PSG, large vainqueur de Boulogne Billancourt (34-23) avec une équipe renforcée de Edouard Kempf et Dylan Nahi, et toujours portée par Adama Keita (11/13). Enfin la victoire de Oissel Rouen à Hazebrouck (24-27) condamne probablement les deux équipes à la poule basse, même si mathématiquement tout reste possible.

Stade Valeriquais 24 – 24 Amiens
CPB Rennes 28 – 22 Gonfreville
Paris St-Germain (réserve) 34 – 23 Boulogne Billancourt
Hazebrouck 24 – 27 Oissel Rouen

Poule 3 : Grenoble et Strasbourg, qualifiés sans briller

Malgré le 5/6 de Antoine Léger, Chambéry ne s’est pas imposé à Semur

Les deux VAP seront bien de la partie pour jouer les play-offs, et se disputeront un match qui en aura déjà le goût le 27 janvier. Mais la dernière marche fut franchie en trébuchant. Pour les grenoblois, la défaite est surprenante à Belfort. Même si on sait les belfortains capable de mieux que ce qu’ils montrent cette saison, voir la bande à David Ampère (8/8) perdre ses moyens au Phare jurassien choque (26-23). L’exclusion de Samy Bendjaballah à un instant clé (22-22, 55e) a pesé lourd dans la balance. Heureusement pour les grenoblois, le lendemain Sarrebourg n’a pas gagné à Strasbourg… L’équipe est allée chercher le match nul (33-33). Un match marqué par deux buteurs d’exception, d’un côté Dorian Vallet (14/17) et de l’autre Michele Skatar (14/18), et par une dernière minute de folie où la balle devint cette fois trop lourde pour les lorrains, au soulagement des alsaciens. Enfin dans deux matches importants pour le maintien, Epinal a pris une victoire précieuse contre Torcy (32-23) tandis que la réserve de Chambéry concède le nul à Semur-en-Auxois (26-26).

Belfort 26 – 23 Grenoble
Sarrebourg 33 – 33 Strasbourg
Semur-en-Auxois 26 – 26 Chambéry (réserve)
Epinal 32 – 23 Torcy

Poule 4 : Villeurbanne en est, Valence devrait suivre

Crédits : VHA

C’était l’affiche de la journée entre Frontignan et Villeurbanne. Les “black gones” étaient la dernière équipe à avoir fait tomber les frontignanais, et pouvaient s’assurer la place en play-off. Au contraire, pour Frontignan l’occasion était belle d’aller chercher de précieux points et d’espérer accrocher une des deux premières places. Le match s’annonçait tendu, il l’a été (2-2, 11e) ! Nicolas Huyghe recommence son numéro du match aller, et Frontignan perd beaucoup de force à passer cette dernière muraille. Avec une équipe réduite, privée de Loic Laurent entre autres, les visiteurs résistent aux coups de Maxime Bouschet (10-7, 25e) et reviennent même à la pause sous les actions conjuguées de leurs deux gardiens, de Antoine Marion et de Pierre Jaglin (11-11, MT). Le match va tourner à la faveur des villeurbannais au deux tiers du match avec un 5-1 qui décante enfin la rencontre (15-19, 44e). L’expulsion de Guilhem Divol plutôt que de porter un coup d’arrêt à l’équipe de Yvan Bonnefond, lui donne un dernier électrochoc. Pierre Jaglin achève sa partition (6/6), de même que Nicolas Huyghe (21 arrêts). Villeurbanne est le premier non-VAP à rejoindre les play-off (21-26). Valence, forcé au nul à Bagnols (28-28), n’est de son côté plus qu’à un point de les rejoindre.

Bagnols 28 –  28 Valence
Montpellier (réserve) 40 – 24 Villefranche
Martigues 30 – 29 St Etienne
Frontignan 21 – 26 Villeurbanne

Maxime Thomas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 11 décembre 2017 à 16h41

    Strasbourg que je ne voyais pas se qualifier en play off en début de saison ont bien réussi à me donner tord.
    J'étais à Sarrebourg ce week end (en temps que spectateur) et c'était la folie cette fin de match à égalité !

  2. Pseudo - le 11 décembre 2017 à 23h44

    jpf_hb, ils ont eu un très mauvais départ mais ont fait un quasi sans faute après. Ils auront du mal à revenir à la compétition avec une victoire avec un match à Grenoble dès la reprise, mais la majorité des équipes en play-offs partent avec une victoire et une défaite

    • jpf_hb - le 12 décembre 2017 à 08h57

      Oui, c'est après leur mauvais départ que je disais que ça sentait pas bon pour eux cette année…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).