Starligue – J2

Nantes bousculé puis vainqueur de Cesson

Malmené en première mi-temps, le HBC Nantes a finalement fait parler sa supériorité face à Cesson-Rennes en marquant 25 buts en deuxième période (38-30). Un score qui ne reflète pas vraiment la physionomie de la rencontre.

Yérime Sylla a joué la surprise. Pour perturber des Nantais naturellement favoris pour leur premier match à domicile, le coach cessonnais a choisi de jouer les attaques à 7 joueurs de champ. Décision tactique payante, puisque Nantes a été sacrément bousculé en première période. Arber Qerimi trouve les espaces dans la défense pour offrir un premier mini-break à Cesson (1-3, 5′). Kiril Lazarov, choisi pour débuter comme titulaire, égalise rapidement (3-3, 6′), Jerko Matulic fait preuve d’efficacité (6-5, 12′), avant que Jef Lettens enchaîne plusieurs arrêts. En face, la connexion belge entre Arber Qerimi et Simon Ooms permet à Cesson de creuser l’écart, et un but du Nantais prêté à Cesson Florian Delecroix donne trois buts d’avance aux visiteurs (6-9, 15′). Thierry Anti pose son temps-mort dans la foulée, et demande plus de conviction dans les tirs et plus de mobilité en défense. Mais en sortie de temps-mort, Kiril Lazarov bute sur Jef Lettens à 7 mètres, et les banlieusards rennais passent même à +5 sur un but de Qerimi dans une cage vide (7-12, 21′).

Cesson gâche sa fin de mi-temps

L’entame presque parfaite de Cesson ne se caractérise pourtant pas au score à la mi-temps. Un 5-1 est encaissé en fin de première période (8-13, 24′ ; 13-14, 30′). Nantes s’adapte au jeu à 7 des Cessonnais, et gratte des ballons pour revenir à la marque. Exemple type en sortie de temps-mort cessonnais : Qerimi met en place l’attaque, puis perd l’équilibre et le ballon. Dominik Klein peut marquer dans le but vide (11-13, 26′). Les Cessonnais perdent petit à petit le contrôle, ce qui est symbolisé par l’exclusion de Qerimi pour ne pas avoir posé la balle au sol après une reprise de dribble à quelques secondes de la pause. Olivier Nyokas, auteur d’une bonne entrée, lâche un tir puissant pour revenir à un but juste avant la sirène.

Le matelas est perdu pour les Cessonnais, mais pas le match. Au retour des vestiaires, David Balaguer égalise une première fois sur un joli shoot (15-15, 33′), Nicolas Tournat redonne même l’avantage au H (18-17, 36′), mais Cesson est maintenu à flots par la très bonne entrée de Thomas Bolaers. Pour ses premières minutes de la saison, l’ancien de Billère marque les cinq premiers buts de Cesson en deuxième période (19-19, 40′). Mais les Ligériens ont mis plus de rythme dans leurs attaques et ne sont plus contrariés par les arrêts de gardien, surtout quand il n’y en a pas. Balaguer réussit le premier break nantais du match en marquant dans un but vide (21-19, 41′).

Spectacle du H en fin de match

Cesson enchaîne les infériorités numériques, et se fait progressivement détacher au score (25-20, 46′). Nantes joue son handball attractif et n’est plus mis en danger. Les buts s’enchaînent, et tout le monde participe à la fête. Klein fait passer les siens une première fois à +8 (31-23, 52′), avant que Léo Le Boulaire ne marque pour rendre l’addition moins lourde (31-26, 53′). Secoués par Thierry Anti sur temps-mort qui trouve ses joueurs pas assez concentrés, les Nantais remettent un coup d’accélérateur pour bien finir la rencontre. Lazarov marque finalement le dernier but de la rencontre sur 7 mètres (38-30). Cesson ne mérite pas sa gifle, mais Nantes mérite sa victoire. Le H peut désormais aborder dans les meilleures conditions son déplacement chez le champion d’Europe, le Vardar Skopje, samedi.

La feuille de match

HBC Nantes – Cesson-Rennes : 38-30 (13-14).

Arbitres : MM. Karim et Raouf Gasmi.

Nantes. Gardiens : Siffert 15 arrêts sur 44 tirs (dont 2/3 pen.), Dumoulin. Joueurs de champ : Lagarde 1/1 but, Faluvegi 0/1, Nyokas 5/7, Claire 2/3, Buric 2/4, Klein 4/6, Pechmalbec 1/1, Tournat 6/7, Feliho (cap), Emonet 1/2, Matulic 4/4, Lazarov 3/9 (dont 1/2 pen.), Gurbindo 4/4, Balaguer 4/7 (dont 2/2 pen.). Entraîneur : Thierry Anti. Exclusions : Tournat (19′), Claire (36′).

Cesson. Gardiens : Lettens 13 arrêts sur 40 tirs (dont 1/3 pen.), Bonnefoi 2/10 (dont 0/1 pen.). Joueurs de champ : Derbier 2/3, Bolaers 6/7, Helgason, Hochet 1/4, Kamtchop-Baril, Le Boulaire 2/3, Delecroix 3/10, Ooms 5/6, Villeminot 1/4 (dont 0/1 pen.), Gudmundsson, Qerimi 5/10 (dont 1/2 pen.), Doré (cap) 3/4, Guillo 1/1, Beauregard 1/2. Entraîneur : Yérime Sylla. Exclusions : Hochet (16′), Ooms (20′, 39′), Qerimi (30′), Guillo (42′), Kamtchop-Baril (50′).

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Starligue

16 CommentairesPoster un commentaire

  1. Mamar44 - le 20 septembre 2017 à 23h14

    Les enseignements à tirer du match :

    – Après les débuts ratés contre Szeged et Cesson, une chose est sûre : au-delà des performances, le H a un mental d'acier. Il faudra tenir 60 minutes et être constant tout le long pour espérer les gagner…
    – Certains comme moi avaient un doute, eh bien les Belges de Cesson ont fait forte impression ce soir ! Si c'est leur niveau habituel, la descente en D2 ne sera encore pas pour cette année.
    – On sait maintenant pourquoi les frères Nyokas préfèrent se raser la boule. Olivier a laissé pousser quelque peu, laissant apparaître une belle calvitie saupoudrée de frisettes 🙂

    • jpf_hb - le 21 septembre 2017 à 10h37

      Comment avoir un doute sur les belges de Cesson après avoir vu le match Belgique-France l'an passé ?

      • chavi92 - le 21 septembre 2017 à 12h18

        Il y a plein de raisons d'avoir des doutes …
        Une belle prestation dans un match international ne suffit à dire que les joueurs ont le niveau de la LNH (il faut tenir le rythme sur la longueur du championnat).

        Moi aussi j'avais des doutes sur ces joueurs … Par contre, on connait les qualités de Yerime Sylla et je ne pense pas qu'il ait pris ces joueurs-là par défaut.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves