LdC (M)

A Veszprem, tout le monde au salaire minimum !

Après les récentes déconvenues de leur équipe, les dirigeants de Veszprem ont pris des mesures radicales.

A Veszprem, on veut bien mettre de l’argent sur la table, mais il faut que les résultats suivent. Et il faut dire que, ces derniers temps, ils ne sont pas forcément ceux escomptés. Déjà, en décembre, les deux défaites face à Paris en Champions League avaient fait grincer des dents, d’autant plus qu’elles avaient été suivies par une bien moins logique du côté d’Aalborg (26-29). Mais ces dernières semaines, deux contre-performances sont venues mettre en rogne les propriétaires du club. D’abord une défaite à domicile face au Pick Szeged en championnat, une première depuis plus de vingt ans qui n’a pas été du goût des supporters. Et que dire de la déroute en Champions League d’avant-hier, où les hommes de Ljubomir Vranjes se sont inclinés de sept buts à Skjern en huitième de finale aller (25-32) ? “Certains résultats ne sont pas dignes d’un club qui existe depuis 40 ans, notamment dans les performances et les attitudes”, voilà ce qu’a déclaré le club dans un communiqué aujourd’hui. Avant d’ajouter que les joueurs et le staff ne seraient plus payés qu’au salaire minimum jusqu’à la fin du championnat hongrois, prévu le 6 mai. “Le club prendra une décision définitive quant à ce sujet en accord avec les prochaines performances” conclut le communiqué. A en croire la presse locale, les joueurs ne seraient finalement privés que de leurs diverses primes jusqu’à début mai, et ne toucheraient donc pas le SMIC local de 100 000 forints, soit…319 euros.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

16 CommentairesPoster un commentaire

  1. No - le 27 mars 2018 à 19h57

    Logique économiquement risqué sportivement car c est du quitte ou double !

  2. Franck du 85 - le 27 mars 2018 à 21h37

    319 € de punition financière c’est une plaisanterie non ?

    • sola - le 27 mars 2018 à 21h48

      J’appellerais plutôt ça du “chantage”, l’article soulignant à la fin que les joueurs ne toucheraient pas ce smic mais leur salaire (curieux de savoir à combien il est en moyenne) sans les primes…319€ en Hongrie, ça doit correspondre à peu près au niveau de vie là bas…L’Espagne, le “SMIC” est à 700-800€ je crois..
      De toute façon, si vraiment ils allaient toucher 320€ même pour 2 mois, je pense que la plupart des joueurs trouverait très vite un autre club pour la saison prochaine en Allemagne, en France…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).