All J.25

Semaine compliquée pour Berlin

Alors que dans le haut de classement, rien n’a changé, Berlin a chuté à domicile face au Frisch Auf! Göppingen. Les autres favoris de leur rencontre ont presque tous enchaîné, sauf Lemgo. En déplacement à Ludwigshafen, les chouettes les ont vaincus dans les derniers instants pour gagner des points précieux dans la course au maintien. Les trois clubs du bas de classement se tiennent désormais dans un mouchoir de poche : deux points séparent le premier non-relégable de la lanterne rouge. 

Match de la semaine : semaine cauchemardesque pour Berlin

Avant de perdre à Saint Raphaël en Coupe EHF, les renards avaient déjà très mal débuté la semaine. Alors que depuis plusieurs journées, Berlin et Melsungen sont au coude à coude, Göppingen est venu compliquer un peu plus les choses pour les renards, en venant s’imposer dans leur tanière.

Dès le début de la rencontre, Göppingen prend les rênes, et creuse rapidement l’écart en inscrivant un 3-0. Schiller et Sliskovic prennent les choses en main, et dirigent l’attaque des visiteurs. Mais Paul Drux réduit quelque peu l’écart (4-6 à la 12’). Le premier quart d’heure passe, Berlin renverse peu à peu la situation : Hans Lindberg donne l’avantage aux renards à la 23’ sur un jet de 7m parfaitement exécuté (10-9). Avant la pause, les locaux semblent tranquillement aller vers la victoire.

La deuxième période fut toute autre. Göppingen inflige cette fois un 4-0 et reprend l’avantage (15-17 à la 35’). Mais pas question de tendre l’autre joue cette fois. Les visiteurs ont acquis cet avantage, et ne le laisserons pas. Un but de Sebastian Heymann (17-21 à la 43’) et impossible pour Berlin de trouver la solution, la faute à un Primoz Prost efficace (21-27 à la 50’). A l’entrée du moneytime, Berlin parvient à réduire l’écart, mais le match est joué. Score final : 29-33

Avec cette défaite de Berlin, Melsungen prend la cinquième place, ô combien importante dans la course à l’Europe.

Crédit photo : Rhein-Neckar Löwen

MVP de la semaine : Mikael Appelgren

Avec le duo de gardiens le plus solide si ce n’est peut-être celui de Kiel, les lions s’assurent d’avoir toujours un gardien au niveau de chaque rencontre. Et cette fois, c’était au tour d’Appelgren de briller. Avec plus de 50% d’arrêts, son entrée en jeu à la fin de la première période a fait basculer la rencontre et a fait trembler les tireurs du HSG Wetzlar, en grandes difficultés.

En tant que match avancé, Mannheim accueillait Wetzlar. qui aura tenu 25 minutes. Palicka moyen dans ses cages, Wetzlar tient la comparaison et fait face aux RNL sereinement. A la fin du premier quart d’heure, le score est nul (7-7). Mais Wetzlar n’y arrive plus à la fin de la première mi-temps, l’entrée d’Appelgren (53% d’arrêts) change la donne. Avec Sigurdsson (6 buts) et surtout Andy Schmid (11 buts), les lions creusent rapidement l’écart. Wetzlar n’a rien pu faire durant la seconde période, essayant vainement de limiter la casse. Score final : 31-21.

25ème journée : Ludwigshafen relance la bataille pour le maintien, le quatuor de tête enchaîne

Dans une rencontre plus qu’inégale, Flensburg accueillait un des deux relégables, Bietigheim. Benjamin Buric efficace dans ses cages, les nordiques ont maîtrisé le match de bout en bout (15-7 à la pause). Machulla fait tourner tout son effectif, tout le monde marque sauf les défenseurs Hald et Karlsson. Score final : 31-22.

Erlangen et Hanovre se neutralisent. Les premiers ont couru longtemps derrière le score, voyant les preux chevaliers creuser peu à peu l’écart durant la première période (13-15 à la pause). Mais Katsigiannis ferme la boutique d’Erlangen en fin de match et permet aux locaux d’inscrire un 5-2, l’arrière droit Nicolai Theilinger inscrit le but de l’égalisation alors qu’il ne reste que quelques secondes. Les preux ne devraient pas pouvoir se qualifier pour la Coupe EHF via le championnat, actuellement à la 11ème place. Score final : 25-25.

Kiel a eu beaucoup de mal à s’imposer à Stuttgart. Durant la première période, chaque équipe prend l’avantage à son tour, si bien qu’elles se neutralisent à la mi-temps (16-16). Jogi Bitter et Niklas Landin se répondent arrêts sur arrêts, mais un début de deuxième période catastrophique va avoir raison du TVB. Kiel garde l’avantage jusqu’à la fin de la rencontre et enchaîne, emmené par un Niclas Ekberg (6 buts) efficace à la finition, comme souvent. Score final : 27-30.

Les chouettes de Ludwigshafen relancent la course au maintien avec cette victoire précieuse face à Lemgo. La jeunesse de Lemgo domine la première mi-temps, mais les chouettes restent au contact (9-10 à la pause). Matej Asanin enchaîne les arrêts, les chouettes prennent l’avantage à la 38’ minute, pour ne plus jamais le lâcher. L’ancien du Meshkov Brest David Spiler inscrit le but de la victoire à la dernière seconde. Score final : 20-19.

Le SCM s’est difficilement imposé à Minden. Le GWD donne du mal à toutes les équipes, et Magdeburg aurait bien pu y laisser des plumes. Après un duel de gardien en première période (11-11), le SCM fait le break à la 44’ minute (17-20). Damgaard artille (11 buts) et Magdeburg s’impose dans une rencontre plutôt tendue. Score final : 25-27. Une fois de plus, Minden arrive à gêner des gros poissons, sans pour autant garder les deux points à la maison.

Melsungen se déplaçait à Leipzig pour assurer sa place de cinquième du classement. Leipzig parvient à tenir la comparaison en début de match, mais rapidement Melsungen commence à creuser l’écart (4-7, 12’), Leipzig reste cependant au contact (10-11, 12’). A la pause, c’est tout de même Melsungen qui mène confortablement (12-18). La deuxième période ne présente aucune difficulté pour Melsungen, qui peut s’appuyer sur son gardien Nebojsa Simic (16 arrêts, 39%) mais également par une nouvelle performance solide de son meneur Lasse Mikkelsen (9/13). Score final 26-29.

Gummersbach n’a pas réussi à se relancer cette semaine à domicile face au Bergsicher HC. Si ce sont les locaux qui mènent en début de match (5-2, 8’), les Lions se reprennent en milieu de première période, menés par Jeffrey Boomhouwer (9/12) et mènent de trois buts à la pause (11-14). Bergischer creuse l’écart en deuxième période, sans être une seule fois inquiété par Gummerbach, malgré un bonne performance de son arrière droit Florian Baumgärtner (8/11), et s’impose sur un score de 22-29. Gummersbach continue malheureusement sur sa lancée, et se trouve maintenant avec seulement deux points d’avance sur le dernier, Ludwigshafen. La fin de saison s’annonce compliquée.

Affiche de la semaine prochaine : Magdeburg accueille Flensburg !

Tout le monde en Bundesliga attend de voir Flensburg tomber. Invaincus jusqu’ici, les nordiques doivent s’imposer à la GETEC Arena, une tâche fort ardue. Rendez-vous le 28 mars.

Julien Baudry – Romane Marcon

Pub Espace Pronos Allemagne

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bretzel - le 25 mars 2019 à 13h59

    J’etais a Gummersbach hier, pour le derby en plus ! Decouverte de la Bundesliga, ses enormes arenas, sa Große ambiance… Il fallait avoir les tympans solides !

    Sinon match assez plat, Gummersbach etait dans le dur… Des arrets sympas, surtout cote Bergischen HC. Pas mal de frustration chez les fans de Gummersbach de ce que j’ai pu voir en fin de match…

    • Kieler - le 25 mars 2019 à 15h53

      "Gummersbach était dans le dur" : c'est le résumé non pas du match, mais de leur saison ah ah
      Pire saison de leur histoire il me semble.

    • Vardarian - le 26 mars 2019 à 01h19

      Gummersbach est la seule équipe qui a participé à toutes les éditions de la Bundesliga.

      J'espère qu'ils vont se maintenir

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).