All J.29

Kiel et Flensburg sont prêts pour le derby

Match de la semaine : en match avancé, les Lions du BHC l’emportent sur les Renards !

Alors que Bergischer n’était qu’un promu ambitieux en début de saison, l’équipe impressionne rencontre après rencontre. Actuellement à la sixième place, personne ne l’aurait prédit. Quant à Berlin, les Renards sont bien décevants cette saison en championnat. Pointant à la septième place, ils n’auront probablement pas de coupe d’Europe s’ils continuent sur ce chemin.

Ces deux équipes se sont affrontées pour le compte de la 31e journée. Ce sont les Füchse qui dominent le jeu en première période (6-8, 15’), mais Bergischer passe finalement en tête avant la pause (12-9, 23’). Un dernier arrêt de Heinevetter avant la pause permet à Berlin de revenir à deux buts : le match est loin d’être joué (14-12, MT).

Christopher Rudeck (14 arrêts, 36%) est essentiel en deuxième période, et son équipe distance peu à peu Berlin (20-14, 39’). Alors qu’en attaque les joueurs clés de la capitale, à l’image de Fabian Wiede (3/8), peinent face à Rudeck, la défense berlinoise se trouve également mise en difficulté par une attaque de Bergischer très concentrée (24-17, 47’). Le dernier sursaut de Berlin, aidé par les arrêts de Malte Semisch, ne suffit pas. Score final : 28-26.

MVP de la semaine : Gulliksen, la fusée norvégienne de Minden

Avec ses 9 buts, l’ailier droit norvégien est notre MVP de la semaine. Meilleur buteur de la journée hors jets de 7m, c’est un des éléments les plus stables du championnat sur son aile droite. Du haut de ses 22 ans, pas sûr que le titulaire au poste en sélection le reste longtemps : la concurrence se fait rude.

Berlin a eu très chaud à Minden. Si Berlin fait course en tête durant le premier quart d’heure, Minden remonte et comble vite son retard, et prend l’avantage avant la mi-temps (14-12). Gulliksen (9/11) est solide sur les contres et sur son aile, il permet à Minden de rester dans la course, bien que Berlin soit plus solide. Les dix dernières minutes tournent à l’avantage des renards, Heinevetter effectue la dernière parade qu’il faut et Berlin remporte un match capital s’ils veulent se qualifier en Coupe EHF. Score final : 27-28.

Crédits : DKB Bundesliga

Flensburg et Kiel assurent avant le derby

Flensburg continue sur sa lancée, et c’est cette semaine Leipzig qui en a fait les frais. Les Flensburger prennent rapidement la tête (4-2, 8’). Leipzig égalise, mais Flensburg creuse l’écart (14-8, 26’). A la pause, Flensburg mène logiquement (16-10). Les arrêts du gardien de Leipzig René Villadsen (7 arrêts, 37%), entré en fin de première période, permettent à son équipe de revenir progressivement (20-17, 45’), mais Flensburg maîtrise la fin de la rencontre et s’impose. Score final : 27-21.

Gummersbach demeure à sa place de premier non-relégable suite à sa défaite face à Wetzlar. Il faut six minutes à Gummersbach pour inscrire son premier but (3-1, 6’). Porté par Maximilian Holst (9/10), Wetzlar impose son rythme, et l’écart se creuse (15-9, MT). En deuxième période, Gummersbach est en difficulté à la finition, à l’image d’Ivan Martinovic (4/13), alors que Wetzlar poursuit sur sa lancée (22-13, 40’). L’entrée de Matthias Puhle dans les buts des visiteurs permet à Gummersbach de revenir à quatre buts (24-20, 50’), mais Wetzlar reste concentré et s’impose aisément. Score final : 30-23.

Grâce à sa victoire contre Ludwigshafen, Melsungen remporte deux points essentiels dans la course à l’Europe. C’est d’abord Ludwigshafen qui prend l’avantage (8-5, 15’), cependant Melsungen revient rapidement au score puis passe devant (8-10, 21’). A la pause, Melsungen est devant, mais Ludwigshafen est encore dans le match (11-14). Dans un dernier sursaut, les locaux reviennent à deux buts (14-16, 37’) mais Melsungen est trop fort, à l’image de Nebojsa Simic (15 arrêts, 41%) et de l’ailier Dimitri Ignatow (7/9). Score final : 22-27.

Erlangen n’a pas réussi à surprendre Kiel cette semaine. Le début de match est assez serré, et aucune des deux équipes n’arrive à s’imposer bien que Kiel semble être plus concentré (9-10, 16’). L’entrée d’Andreas Wolff dans les cages des Kieler commence à faire tourner le match en faveur des visiteurs (10-12, 22’). A la pause, Erlangen est toujours dans la partie (12-14). Le début de deuxième période est décisif : Erlangen ne trouve plus de solutions et Kiel peut creuser l’écart (13-19, 38’). Niklas Ekberg (6/8) et Lukas Nilsson (5/7) sont les principaux buteurs tandis que Nico Büdel (6/10) est le seul joueur qui s’impose du côté d’Erlangen. Erlangen ne reviendra jamais dans la partie et c’est donc le THW Kiel qui s’impose. Score final : 21-30.

Les Preux  chevaliers de Hanovre, récemment sortis de Coupe EHF par Berlin, affrontaient le SC Magdeburg à la maison. Magdeburg a fait course en tête durant presque toute la rencontre, porté par un Musche (10/12) des grands soirs. Hanovre reste au contact (13-16 à la pause). Cependant, Magdeburg est bien trop solide, Green (11 arrêts à 33%) réalise une performance correcte et permet au SCM de faire course en tête. Ils n’ont jamais été inquiétés par Hanovre, bien moins capable de faire tomber les grosses cylindrées cette saison. Score final : 26-31.

Les Lions de Mannheim se sont baladés face à Bietigheim. Appelgren est bien trop solide dans ses cages (50% d’arrêts), Schmid fait le travail en attaque et les Lions enchaînent un 9-2 en un quart d’heure. Bietigheim remonte quelque peu, mais Mannheim fonce tranquillement vers la victoire (16-8). La deuxième période commence sur les mêmes bases, RNL enfonce le clou au dernier quart d’heure. Pas de miracle pour Bietigheim, toujours relégable. Score final : 30-15.

Les fans de Bergischer ont dû eux aussi avoir des sueurs froides face à Stuttgart. Le vétéran Johannes Bitter est toujours aussi précieux pour le TVB, et leur permet de rester au contact des Lions. Arnesson à la mène, le BHC a un léger avantage avant la pause (16-14). Après quelques minutes, le TVB recolle à nouveau au score et les deux équipes se répondent but sur but jusqu’à la fin de la rencontre, jusqu’à un but de Max Darj à la toute fin du match. Bergischer emporte des points précieux pour le duel à distance contre Melsungen. Score final : 29-28.

Göppingen a dominé Lemgo, dans une rencontre pleine de maîtrise. Le Frisch Auf! va trop vite pour Lemgo, et a déjà un net avantage après vingt minutes (5-11). Van Olphen apporte un peu plus de sérénité et Lemgo rattrape quelque peu son retard avant la pause (10-14). Göppingen remet un coup de massue d’entrée (20-12 à la 36’), porté par un bombardier Heymann en forme (7 buts). Johannesson réalise une bonne performance dans ses cages avec 14 arrêts, mais Lemgo est surclassé. Hornke et ses huit buts n’y peuvent rien. Score final : 25-30.

Romane Marcon – Julien Baudry

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 SG Flensburg-Handewitt 64 34 32 0 2 958:768190
2 THW Kiel 62 34 31 0 3 1018:806212
3 SC Magdeburg 54 34 27 0 7 1010:867143
4 Rhein-Neckar Löwen 50 34 24 2 8 960:851109
5 MT Melsungen 42 34 21 0 13 922:90022
6 Füchse Berlin 38 34 19 0 15 923:89825
7 Bergischer HC 38 34 18 2 14 891:88011
8 Frisch Auf Göppingen 36 34 17 2 15 901:8992
9 HC Erlangen 30 34 14 2 18 853:882-29
10 HSG Wetzlar 29 34 14 1 19 859:883-24
11 SC DHfK Leipzig 27 34 12 3 19 861:871-10
12 TBV Lemgo 26 34 11 4 19 861:885-24
13 TSV Hannover-Burgdorf 26 34 12 2 20 935:960-25
14 GWD Minden 25 34 12 1 21 941:976-35
15 TVB 1898 Stuttgart 23 34 10 3 21 912:998-86
16 Die Eulen Ludwigshafen 14 34 5 4 25 802:955-153
17 VfL Gummersbach 14 34 6 2 26 809:963-154
18 SG BBM Bietigheim 14 34 6 2 26 809:983-174
HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).