Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

All - Pokal

Olsen envoie Hanovre au Final4

, par Schmid

Crédits photo : Liqui Moly Handball Bundesliga - Morten Olsen
Alors que la ligue des champions est en pause jusqu'après l'Euro, l'Allemagne en profite pour placer ses quarts de finale de coupe. 4 affiches, parfois inégales, parfois équilibrées, mais au final peu importe, c'est bien le résultat qui compte : un ticket pour le Final4 de Hambourg. 

MT Melsungen 33 - 30 Füchse Berlin

Un peu de contexte pour ceux qui ne suivent pas aide toujours. D'un côté, Melsungen, une équipe truffée d'internationaux allemands. Dans une Bundesliga plus serrée que jamais dans la course à l'Europe, Melsungen a le plus à jouer dans cette Pokal. De l'autre Berlin. Une équipe un peu plus variée, plus proche de l'objectif européen et faisant partie des favoris au titre en EHF Cup.

Peu importe, les deux équipes doivent gagner. Menés par un trio infernal sur la base arrière composé de Kuhn (9 buts), Mikkelsen (7 buts) et Häfner (7 buts), c'est bien Melsungen qui gagne la rencontre. Berlin prend vite les devants, et mène au premier quart d'heure, avec une domination certaine sur le jeu (7-11, 17'). Melsungen ressert sa défense, réalise trois contres qui permettent de réduire l'écart : ça va mieux mais le chemin est encore long (14-16 MT).

Après une troisième exclusion pour Mijajlo Marsenic (40'), on sent les renards plus fébriles : à l'entrée du moneytime Melsungen prend l'avantage (23-22, 45')... Puis creuse l'écart, le gaucher Häfner en tête (28-24, 52'). Les locaux gèrent très bien la fin de rencontre, et se retrouvent donc à Hambourg pour le Final4 en tant que premier qualifié.

Die Eulen Ludwigshafen 23 - 26 TBV Lemgo

Le match qui répond à la question : qui sera le petit poucet de ce Final4. Et bien la réponse est Lemgo. Ces derniers sont tout proches de la zone de relégation, après avoir perdu plusieurs joueurs, blessés. Le plus important, leur meilleur joueur Tim Suton (rupture des ligaments croisés) manque cruellement, en défense et en attaque. En face, Ludwigshafen, le miracle perpétuel, qui se maintient chaque année malgré un budget ridicule et des résultats catastrophiques toute la saison... Sauf sur les dernières journées.

Mais nous n'y sommes pas encore. Même si Lemgo domine les débats en début de rencontre (5-8, 16'), on sent que les deux collectifs sont proches, avec un jeu lent et poussif sur chaque action. Et alors que Lemgo avait fait l'écart (5-10), les locaux vont se rebiffer et revenir à deux longueurs (9-11, 28'), avant de rechuter juste avant la pause après un but de Van Olphen (9-12 MT).

Et c'est là qu'on voit que, malgré un niveau proche entre les deux équipes, Ludwigshafen n'avait pas ce qu'il fallait pour gagner ce match, malgré un grand Alexander Falk (8 buts). Plusieurs fois dans la rencontre, Lemgo creuse l'écart, Ludwigshafen revient à 1-2 buts, puis rechute et doit de nouveau puiser dans des ressources rares pour recoller. Seulement, jamais ils ne vont parvenir à ne serait-ce qu'égaliser, et Lemgo se qualifie pour Hambourg. (23-26 SF).

TVB Stuttgart 34 - 35 THW Kiel

Moins équilibrée que les autres rencontres, c'est bien le THW Kiel qui l'a emportée. Depuis quelques semaines, on sent les zèbres faiblir, devenant ainsi la proie à abattre, à domicile ou l'extérieur. Après plusieurs rencontres compliquées en championnat et en ligue des champions, si Stuttgart veut surprendre Kiel c'est le moment.

Après une dizaine de minutes disputées, Kiel fait le break et prend une petite avance (5-8, 13'). Stuttgart court après le score, et a bien raison vue la performance moyenne proposée par Landin (4 arrêts après 21 minutes). Les deux équipes font ensuite jeu égal jusqu'à la pause (15-18 MT), avec un Ekberg (10/10) des grands soirs, face à David Schmidt pour Stuttgart (7 buts).

La deuxième mi-temps reprend sur la même tendance, Kiel gère son avance malgré les assauts de Stuttgart. Mais à la 37' minute, le match est interrompu après une alerte incendie... Retardant le match de plusieurs (longues) minutes, l'entièreté de la salle étant évacuée. Quoiqu'il en soit, la rencontre reprend de nombreuses minutes plus tard, Quenstedt effectue plusieurs parades et Kiel prend de l'avance (20-27), mais Bitter se réveille et permet aux siens de revenir peu à peu dans la rencontre (29-32). Le score se fait de plus en plus serré, Ekberg décroche la victoire avec un jet de 7m inscrit, et un avantage conservé jusqu'à la fin (34-35 SF). Kiel ira défendre son titre à Hambourg.

Rhein Neckar Löwen 30 - 31 TSV Hannover-Burgdorf

Une superbe affiche pour clôturer les quarts de finale. Diffusée en clair, le duel a respecté toutes ses promesses, avec un suspens de tous les instants. En championnat, à ex-aequo avec Berlin en tant que troisième du classement, les deux collectifs font leur petit bout de chemin, restant proches des leaders.

Rhein Neckar à la maison, les lions prennent l'avantage en début de match. Les deux équipes se tirent la bourre mais ce sont bien les locaux qui dominent le premier quart (9-7, 16'). L'axe Kohlbacher - Schmid pas vraiment gêné, les deux s'en donnent à cœur joie... Et là, c'est le drame. Hanovre s'éveille, Domenico Ebner ferme la boutique, les preux infligent un 5-0 aux lions et prennent l'avantage (11-15, 26') et le conservent jusqu'à la pause (14-17 MT).

Le temps de souffler un peu et on repart. Les lions égalisent rapidement (20-20, 38') puis creuse à leur tour l'avantage jusqu'à l'entrée du dernier quart d'heure (25-21, 45'). Puis, nouveau turnover et Hanovre égalise encore, Morten Olsen (10 buts) en feu contre Schmid, quasi parfait (16 buts). L'atmosphère est irrespirable sur la fin de match. Alors qu'il reste 16 secondes, le score est de parité, la possession est pour Hanovre. Et là, Morten Olsen s'empare de la petite balle pégueuse et marque un superbe buzzer beater en pleine lucarne (30-31 SF). Hanovre prendra donc le chemin de Hambourg, avec Kiel, Lemgo et Melsungen.

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vardarian
Vardarian
4 années il y a

Je mise 1000 denars macédoniens sur la victoire de Kiel

Nos derniers articles

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x