Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LdC (F)

Sensation aux Arènes de Metz

, par Sulc

Invaincu depuis quatre ans à domicile en Ligue des Champions, Metz Handball est tombé avec une défaite 29-28 aux Arènes, face à Kristiansand. Les Norvégiennes continue sa série d'invincibilité , et démarre bien son lot de 4 matchs en retard en 10 jours. 

Durant ces 30 premières minutes, l'efficacité offensive n'est pas au rendez-vous pour les deux équipes. Seulement 42% de réussite (11/26) pour Metz contre 43% (13/30) pour Kristiansand. C'est dû en grande partie à deux bonnes gardiennes. 13 arrêts pour la Lorraine, Hatadou Sako, 9 pour Katrine Lunde, chez les Norvégiennes.

Malgré les nombreux tirs arrêtés par leur leur portière dans ce premier acte, les Messines ne pourront que courir après le score. Rapidement, Vipers va prendre deux buts d'avance  grâce à Nora Mork avant que Metz égalise sur une réalisation de Camila Micijevic (3-3, 9'). Si défensivement Sako ferme la baraque, dans l'autre moitié du terrain c'est plus compliqué. Les "Jaune et Bleu" manquent de solutions. Emilie Arntzen inscrit les deux derniers buts des Norvégiennes, qui reprennent 2 buts d'avance (5-7, 14'). Après cela, un gros temps faible pour les deux équipes. Elles butent sur les portières. Il faut attendre six minutes avant que Marie-Hélène Sajka trouve le fond des filets (6-7, 20'). Malgré cette réduction de l'écart, Kristiansand continue sa marche en avant. Andersen trompe Sako et donne trois longueurs d'avance à ses coéquipières, plus gros avantage du match jusque-là (7-10, 22'). Cela ne va pas refroidir les partenaires d'Orlane Kanor, qui répliquent immédiatement et reviennent à égalité (10-10, 25'). Le money-time est cependant en faveur des visiteuses qui mènent 13-11 à la pause.

 La première défaite depuis 4 ans

Cette deuxième période sera plus animée avec neuf buts de plus qu'en première mais les débats restent équilibrées. Orlane Kanor score à trois reprises, ce qui permet aux Messines d'être toujours dans le coup, à une longueur des Vipers (18-19, 39'). Metz va entrevoir une lumière au fond du tunnel. Malin Larsen ne trouve que la barre pour Kristiansand. Dans la continuité de l'action, Jurswailly Luciano réussit son shoot en pivot, les locaux prennent alors l'avantage pour la première fois de la rencontre (24-23, 47'). Les Norvégiennes sont déterminées à faire tomber les Messines dans leur antre, ce qui n'est pas arrivé depuis 4 ans en Ligue des Champions. Cela semble plutôt bien parti pour les visiteuses avec cet avantage de deux longueurs, conservé au tableau d'affichage (26-28, 55'). A 2 minutes 30 du terme, Henny Reistad ne se trompe pas dans son choix et compromet fortement les chances messines avec ce  trois buts d'avance. Les buts de Marie-Hélène Sajka puis de Méline Nocandy ne suffiront pas. L'équipe norvégienne réalise l'exploit en s'imposant 29-28.

Metz Handball - Vipers Kristiansand 28-29 (11-13) Metz. Sako (16 arrêts/44 tirs dont 0/3 pén), Eckerle (0/1 dont 0/1 pén), N'Gouan (6 buts/10 tirs), Gautschi (0/1) , Micijevic (1/2), Nocandy (3/5), Houette (0/2), Bont (1/2), Stanko (0/1 dont 0/1 pén), O. Kanor (6/11), Burgaard (1/6), L. Kanor (3/3), Sajka (4/5 dont 2/2 pén), Luciano (1/2), Broch, Perederiy (2/2). Kristiansand. Lunde (14 arrêts/ 40 tirs) , Eriksson (1/3 dont 1/3 pén), Mork (8/10 dont 4/4 pén), Reistad (7/10), Arntzen (4/7), Refsnes, Larsen Aune (0/2), Jonassen (1/3), Waade (0/1), Sulland (2/3), Andenaes (0/3), Dahl, Tomac (1/3), Yttereng (1/4), Andersen (3/3), Knedlikova (2/3).

Alexandre Riotte

Le résumé du match par Eurosport Player

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
bdid
bdid
3 années il y a

Je me doutais que cela aller être très dur contre les Vipers. Dommage pour le prestige de l'invincibilité aux arènes. Dommage le tir d'Orlane loupé de la dernière contre-attaque. Bon … Bonne chance pour la suite

Poursur
Poursur
3 années il y a
Répondre à  bdid

C'est à cause de la fin de leur invincibilité que certaines étaient en larmes à la fin du match?

bdid
bdid
3 années il y a
Répondre à  Poursur

Je ne me suis pas attardé à la fin, je ne crois pas, j'ai surtout vu la joie des norvégiennes.

EDIT : j'avais mal lu … je suppose que oui, mais il y aussi le fait, je pense, que si Metz voulait avoir une chance de finir 2e, ce match était super important. Le fait que la défaite soit de seulement un point, et donc que le nul ou la victoire ne tenait pas à grand chose. Donc tu peux regretter le tir loupé, te dire que si tu avais bien placé tel tir, ça aurait changé le score final. Bref, quand tu échoues de très peu, la défaite fait d'autant plus mal.

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x