Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EURO (F)

La France perd le combat de la 3e place contre le Monténégro

, par Sterbik

Tatjana BRNOVIC of Montenegro and Grace ZAADI DEUNA of France during the EHF Womens Euro 2022 match between France and Montenegro on November 13, 2022 in Skopje, Macedonia. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Dans le match pour la troisième place, la France n'a pas réussi à se défaire du Monténégro (27-25). Sans jamais être rentrées dans leur match, les Bleues ont subi le jeu adverse et terminent au pied du podium. La bataille a été rude. Et a elle a été perdue par la France. Un second revers après la demi-finale lourdement perdue contre la Norvège. Pour le combat de la médaille de bronze, la rencontre s'est beaucoup jouée à l'envie contre une valeureuse équipe du Monténgro. Sur ce terrain là, les Monténégrines n'en ont pas manqué. Dans une salle acquise à leur cause, le pays hôte a imposé son rythme sur le match. Au fil des minutes, les Françaises ont buté sur une défense agressive, ne réussissant pas à la contourner. Et quand ce n'était pas la défense, les déchets techniques ont miné le jeu des Bleues. À l'image de Valentini qui a loupé un tir et une passe de contre-attaque sur les trois premières actions du match.

La France dans le dur

Il n'en fallait pas plus à l'équipe des Balkans pour récupérer de la confiance. Les Brestoises Grbic et Jaukovic ont libéré leurs coéquipières avec des missiles alignés à 9m qui ont trouvé les filets. Mais la France n'a pas coulé. Darleux dans les cages a sauvé ses partenaires. En attaque, dès que le ballon a circulé, des solutions ont été trouvés. Pour autant, la dynamique restait du même côté. Si les Bleues sont restées à hauteur au tableau d'affichage, l'avantage d'un but à la pause semblait mérité pour le Monténégro (13-12, MT). Le retour des vestiaires n'a pas inversé la tendance. Toujours poussé par un public déchainé, les coéquipières de Batinovic ont continué d'imposer ce combat physique. Et les Tricolores ont continué à perdre des ballons. Olivier Krumbholz doit poser son second temps-mort après moins de 10 minutes seulement alors que l'écart est monté à trois longueurs en faveur de l'adversaire (16-13, 39'). Une soufflante plus tard sur un jeu trop prévisible, les Françaises se sont remises dans le droit chemin. Un peu. Avec un temps faible monténégrin, elles ont concrétisé les échecs en attaque pour recoller petit à petit au score. Coralie Lassource sur montée de balle a ramené ses partenaires à une unité (18-17, 46').

Touché mais pas coulé

Il reste cependant l'impact physique des Balkans. Et à ce jeu, les Bleues n'arrivent pas à contenir l'envie monténégrin. Les deux minutes pleuvent en leur défaveur. L'écart s'est creusé à nouveau et le sélectionneur mosellan est obligé de poser son dernier temps-mort à douze minutes du terme (20-17, 48'). Rien ne change. Les pertes de balles n'ont pas arrêté côté français. Le Monténégro a tout misé sur ce combat, pourtant l'écart n'a pas décollé. La France n'a jamais été larguée. Même avec un manque criant de réussite. Comme sur l'ensemble de la compétition, le pays hôte fatigue sur les fins de matchs. Sans but encaissé depuis plus de dix minutes, Olivier Krumbholz peut compter sur l'envie et la volonté de Déborah Lassource qui ramène finalement l'équipe à égalité. Et enfin avec un peu de ballon, Nze Minko a trouvé un intervalle plein axe pour redonner l'avantage à la France à 2 minutes de la fin (20-21, 58'). C'est à ce moment que les Monténégrines reprennent leur marche en avant et reprennent l'avantage (22-21, 59'). Dans les dernières secondes complètement fouillis, la France arrache les prolongations grâce à un 7m de Zaadi (22-22, AP).

On repart pour un tour

Après 60 minutes sans vraiment être rentrées dans son match, les Bleues ont emmené des Monténégrines en baisse de régime dans les prolongations. Mais après ce gros vide du pays hôte, Jaukovic et ses partenaires sont reparties au combat. Avec leur faux rythme, elles imposent leur jeu en attaque. En défense, les Françaises gardent leur travers avec des échecs offensifs. Après la première période des prolongations, c'est le Monténégro qui prend les devants (24-23, 65'). La pression se ressent pour les cinq dernières minutes de la rencontre. Les joueuses des Balkans sont restées sur leur base. En face, la France arrache des 7m. Mais c'est sur un nouveau 7m que Zaadi envoie la balle hors du cadre pour rester à une longueur. Derrière, le sort en est jeté et le Monténégro décroche le bronze (27-25, SF). Un résultat au final mérité pour le pays hôte qui a imposé son rythme sur la rencontre. La France n'a pas réussi à jouer sur ce match de la troisième et à l'envie, elles ont perdu. Les filles d'Olivier Krumbholz finissent en bas du podium pour la première fois depuis 2019

Prochain match TV

PSG Handball

21:15

Sam. 20 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
58 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
cochonne
cochonne
1 année il y a

Bonjour
Eh oui, sans la maitrise, la puissance n'est rien…

Bulleux
Bulleux
1 année il y a
Répondre à  cochonne

Tout est dit…

Averell
Averell
1 année il y a

Et bien maintenant on peut le dire: competition finalement ratee pour la France.
Encore une fois, l'envie etait beaucoup plus forte cote montenegrin.
Pas la peine de rappeler l'evidence: les pertes de balle et l'inefficacite en attaque a plombe les bleues.
Et comme quoi, l'histoire de la fraicheur physique n'est pas finalement si primordiale que ca: les montenegrines ont joue beaucoup avec le meme 7 majeur, une joueuse blessee dans les tribunes, leur leader en attaque qui a pris plein de coups et pourtant c'est elles qui ont domine physiquement les francaises.
Tres decu au final de ce weekend rate qui gache les 10 premiers jours de competition, mais de ceux-la, desormais, on en se souviendra pas

Imladrik
Imladrik
1 année il y a
Répondre à  Averell

Je crois pas que Jaukovic ait pris plus de coups que nos attaquantes. Par contre elle savait bien se laisser tomber.

Bien d’accord avec toi à part ça. Fou comme des ailières qui en club étaient en pleine forme jusque là, ont eu de tels loupés sur cet euro

mouss
mouss
1 année il y a

Comme dit le dicton, mieux vaut perdre à l’Euro qu’aux JO !

vincent
vincent
1 année il y a

« Les grandes équipes ne perdent pas 2 fois de suite… »

bdid
bdid
1 année il y a
Répondre à  vincent

Souviens-toi le championnat du monde 2019. La Norvège perd contre l'Espagne en demi puis contre les russes pour la 3e place …. La Norvège n'est donc pas une grande équipe ?

Sasori9
Sasori9
1 année il y a
Répondre à  bdid

La Russie est la pire ennemie de Norvège. Les Russes savent comment détruire les Norges ce que les Bleues ne savent pas le faire….

bdid
bdid
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

"ennemie", "détruire", c'est pas un poil belliqueux tout ça ?

J'ai ma petite idée sur la méthode russe : des missiles … en pleine lucarne. (désolé j'ai pas pu m'empêcher).

Sanson88
Sanson88
1 année il y a

Et bien… les françaises sont tombées dans le piège montenegrin… les arbitres aussi d’ailleurs… que de trucage c’est abominable..
Maintenant après ce genre de match il va absolument falloir travailler, autant la défaite contre la Norvège ne m’avais pas inquiété autant la… autant de largesses et de naïveté en défense, autant de pertes de balles non provoquées par l’adversaire… inquiétant pour les prochaines échéances…. vraiment très inquiétant

Lorenzo
Lorenzo
1 année il y a

Premier penalty pour la France à la 60eme…….

Imladrik
Imladrik
1 année il y a
Répondre à  Lorenzo

Premier match où une défense chope des passages en force en défendant en zone.

Lob
Lob
1 année il y a
Répondre à  Imladrik

Malheureusement non pas le 1er match et pas le dernier il y a sur les passages en force un règle à mettre en évidence car de plus en plus de passage en force sont sifflés à l’inverse pour flopping très peut de sanctions donc cela rentre dans le jeu et les arbitres n’y sont pour rien cela est très difficile à juger que cela soit du flopping ou une vrai faute

Jack3544
Jack3544
1 année il y a
Répondre à  Lob

oui et des penalties pour défense en zone, alors que le défenseur a "attrapé" l'attaquant dans les 7m et se voit enfoncé et finit en zone..

cleo
cleo
1 année il y a

Le Nul était déjà un hold-up ! Inutile de critiquer l’arbitrages ou le public, elles ont été nettement en dessous, pas de sursaut d’orgueil suite à la piquette en demi, des passes dans les chaussettes, des tirs faciles loupés, une défense porte ouverte…
Cleo ne peut pas tout faire..

Imladrik
Imladrik
1 année il y a

Je crois que celle-ci me fait bien plus chier que la défaite contre la Norvège.

On va dire que c’est bien pour Radicevic qui est une légende, mais sinon quel match d’actrices, comme contre le Danemark.
Et ce public. J’espère qu’il y aura des sanctions contre la Fédération monténégrine.

Comment Burnovic finit-elle le match sur le terrain ?

Allez, la LBE va reprendre, ça laisse un an pour faire le point et réparer ce qui ne marche pas. Je pense que l’essentiel est dans la tête et non dans les qualités de notre équipe
C’est déjà ça

Luka
Luka
1 année il y a

Beaucoup trop de déchets techniques sur F4 des Bleues, incroyable ce nombre de pertes balles !

Sasori9
Sasori9
1 année il y a

C'estcomme en 2012 !
Bon Je vais dire quoi ?
Dramatique ?
Tragédie Grecque ?
La Tour Eiffel au pied d'argile ?

En tout cas, il faut se remettre en question sur l'attaque mais ca fait 20 ans que ca dure….Malehreuseument ce n'est dans la culture chez OK.

ça laisse un an pour faire le point et réparer ce qui ne marche pas. Je pense que l'essentiel est dans la tête et non dans les qualités de notre équipe

La Qualité de l'attaque est mauvaise. tu as vraiment regardé leS matchS toi ?

Imladrik
Imladrik
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

Béh oui, à part l’Allemagne et l’Espagne, et je vois les joueuses en saison régulière aussi. On a mis vraiment beaucoup de buts sur le reste du championnat.
Nos ailières sont de bonnes ailières et de bonnes tireuses, à plus de 80% de réussite en championnat et en LDC leur taux d’échec ici n’est pas un problème de qualité des joueuses.
La seule difficulté c’est le 2e poste d’ARD (bonne rentrée de D. Lassource, d’ailleurs), et les 7m avec la blessure de Nocandy.

À part les

Sasori9
Sasori9
1 année il y a
Répondre à  Imladrik

LOL , c'est bon laisse. Tu ne cherches pas à comprendre l'échec c'est ce que tu ne veux pas voir la réalité.

bdid
bdid
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

Pour moi, sur les 20 dernières années, les résultats de l'équipe de France font d'elle la meilleure équipe du monde après la Norvège. Merci Olivier Krumbholz.

Ewen WP
Ewen WP
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

Quand tu dis "La Qualité de l'attaque est mauvaise" tu te bases sur quoi ? Parce que la France a le 4e pourcentage d'efficacité sur le tournoi devant la Croatie, le Monténégro et idem que le Danemark

L
L
1 année il y a

Honte à l’EHF de laisser de telles dérives se produire. Les arbitres sont tombées dans le piège. La France n’a pas joué à son niveau, sinon, les filles auraient la médaille autour du cou. D’accord avec les commentaires des joueuses sur le fait qu’il va falloir qu’elles travaillent individuellement pour se sublimer collectivement.

Sinon, j’aurai bien aimé entendre ce que Béatrice Edwidge a dit à Jaukovic à la fin du match….

Sasori9
Sasori9
1 année il y a
Répondre à  L

Elle lui reproche de faire trop de simulation.

bien
bien
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

Les femmes ne sont pas du genre à simuler en principe !

Sasori9
Sasori9
1 année il y a
Répondre à  bien

Homme ou Femme ca change quoi ? C'est quoi ce commentaire à la c.n ?
Comment de fois les Norges ont simulé, la gardienne est la parfaite exemple.
Les Russes idem il y a quelques temps !

Ymo34
Ymo34
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

C’est pas un commentaire à la con, c’est une antiphrase au second degré. Mais bon, il arrive parfois qu’on soit assez masculin, agressif et vulgaire pour pas bien saisir ce genre de chose.

Imladrik
Imladrik
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

La gardienne ne simule pas : certes elle ne prend pas la balle dans la figure, mais elle prend son propre bras. C’est pourtant bien visible au ralenti…

Bulleux
Bulleux
1 année il y a
Répondre à  bien

On parle de handball bien 🤩

NICOLAU
NICOLAU
1 année il y a

La malédiction comme souvent quand tu bat une équipe en poule ,tu perd la deuxième confrontation.Il faut garder les 10 premiers jours ou c’était très costaud avec bcp de promesses Ce fût quand-même un combat aux prolongations.Autant contre la Norvège il y avait pas grand chose que s’incliner quand elle joue comme elle a jouer.Malgre ses déchets offensif elle perde aux prolongations avec quand même des décisions arbitrales arbitraires je dirais…Merci l’EDF place aux masculins au mois de janvier.
.

Averell
Averell
1 année il y a

Gardons de critiquer l'arbitrage qui selon moi a ete a la hauteur.
La France ne peut s'en prendre qu'a elle meme pour cette defaite beaucoup plus dur a accepter que celle contre la Norvege.

Imladrik
Imladrik
1 année il y a
Répondre à  Averell

La France ne peut s’en prendre qu’à elle même, mais ça ajoute aux problèmes dans les têtes en plus du public inacceptable.
Autant je pense, contrairement à TF1, que l’arbitrage était à la hauteur vendredi, autant je peux pas être d’accord aujourd’hui, avec les primes au jeu d’acteur et toutes les petites différences de traitement (les deux premières attaques de la prolongation sont éloquentes, même le commentateur d’EHFtv a bugué que le bras se lève pas, et sur le passage en force de Flippes avec deux joueuses dans la surface).

Sur l’essentiel, elles ont été bonnes, mais vraiment juste sur l’essentiel.

L
L
1 année il y a
Répondre à  Imladrik

L’arbitre, une honte, oui

Averell
Averell
1 année il y a
Répondre à  Imladrik

Le jeu d’acteur, si tu me demandes, ça fait aussi partie du jeu. Et puis on le sait bien quand on joue les équipes balkaniques que ça va se passer ainsi. En poule, ou sur plein d’autres matchs ça ne nous empêche pas de gagner. Si tu mets les ingrédients nécessaires pour montrer que tu es plus fort, que tu les maintiens à 2-3 buts d’écart (comme en poule), on n’en parlerait même pas ici.
Pareil pour les arbitres. Si la France montre sa supériorité, ça be serait pas un sujet. Par ailleurs, je trouve le penalty de la 60e assez limité. Si j’étais arbitre (ce que je ne suis pas et peut être que je ne connais pas assez les règlements) je ne le siffle pas. Pour moi le coup franc est joué et je ne crois pas danti jeu. Déjà que je n’ai pas compris pourquoi le Monténégro avait perdu la balle. Bref, si les montenegrines avaient finalement perdu, elles auraient aussi mis leur défaite sur le compte de l’arbitrage.

T44
T44
1 année il y a

Les bleues ne méritaient pas de gagner cet aprèm c’est une évidence.

Cependant ce n’est pas de ça que je veux parler mais vraiment de l’attitude détestable du public d’ex Yougoslavie (Slovénie un peu moins cependant).

Comme rappelé par Krumboltz ce ne fut que jet d’objet et autres comportement toxiques qui sont bien trop souvent toléré dans cette partie du monde, incroyable de voir a quel point l’EHF fait la sourde oreille jusqu’au jour où une situation a la Bris Taton va advenir, tout ça a base d’ultra nationalisme de chauvinisme mal placé et de sur-émotivité.

Je me suis presque senti soulagé de la défaite des françaises ayant peur de la réaction du public en cas de déception pour lui.

La France n’est pas une référence d’organisation d’événements depuis quelques années (merci le pouvoir en place qui ne sait plus gérer tranquillement des foules) mais alors là passivité de l’EHF dans les compétitions dans les Balkans c’est aussi magique cela finira par mal ce terminer un jour si on laisse ce genre d’attitude sans sanctions pour les pays visés.

Imladrik
Imladrik
1 année il y a
Répondre à  T44

Surtout que bon, à part pour les matches du Monténégro, les gymnases sont vides.

Thibz212
Thibz212
1 année il y a

Je pense que je peux réécrire presque entierement mon commentaire du dernier match de poule.
J'étais inquiet sur
1/ l'efficacité des ailieres : ce soir cela a encore fait défaut avec Valentini et Toublanc à la rue.
2/ l'absence d'ARD : Flippes arrivait moins à pénétrer et Sercien est en dessous de tout. on en est à mettre une droitiere à droite quand meme !!!
3/ l'absence de danger en attaque, à aucun moment je n'ai retrouvé de jeu agressif avec Nze Minko qui ne fait que des 1vs1 non décisifs pour passer à Grace ; et Grace qui n'est pas arrivé, à mon gout, à passer la seconde et est resté en mode diesel toute la compétition. contrairement au dernier championnat ou on pouvait incriminer un manque de fraicheur pour elle tant elle avait aligné les prestations de folie en poule, la j'ai plus de mal à comprendre.

l'arbitrage n'était pas bon certes, mais on a perdu le match sur notre défense je trouve. trop de manques sur des 1vs1 sur Grbic et Jaukovic qui ont amené des buts faciles à 6 metres ou meme des trous énormes sur les pivots. je ne comprends pas comment nous n'avons pas pu resserrer central au vu de l'efficacité relative des ailieres…

Stratégie bizarre de OK sur les changements. Horacek a l'ouest avec bcp trop de pertes de balles.
Bref un match à oublier.

L
L
1 année il y a
Répondre à  Thibz212

Horacek, OK ne l’a fait rentrer quand la maison était en feu : difficile à elle seule de l’éteindre. Elle aurait dû rentrer plus tôt dans les rotations.

Sanson88
Sanson88
1 année il y a
Répondre à  Thibz212

1- les ailieres à la rue : concernant Valentini effectivement elle a eu quelques échecs sur des tirs faciles mais elle nous a aussi planté quelques buts importants… concernant Toublanc 1 seul échec et à bien gêné les montées montenegrines, elle a peu joué vu que Granier était en super forme. Les arrières ont eu bien plus d’échecs qu’elles Donc à la rue le terme est un peu dur.
2- Le poste ARD on est d’accord. Flippes trop limitée sur le style de jeu et bien étudiée par les défenses adverses donc à un moment ça ne passe plus. Oceane sercien… elle me fait de la peine tant on voit qu’elle se demande presque ce qu’elle fait la…
3- Le jeu en attaque en globalité pose problème. Un jeu basé que sur les arrières qui essaient de passer dans le bloc central ou d’envoyer Foppa au casse pipe ( heureusement que la gamine est solide ) et des balles parfois balancées aux ailieres et démerdez vous avec ( ce qui est rare les ailieres touchent peu de ballons en attaque placée)
Reste à savoir pourquoi des joueuses qui individuellement n’ont rien à envier aux grosses nations comme la Norvège peinent à ce point… sans compter qu’on a une profondeur de banc largement supérieure.
Je crois surtout que le problème vient du style de jeu et ce problème c’est dès les centres de formation qu’il faut les régler.
Je vois en jeune trop d’ailieres passer leur match à faire du footing car tout se joue sur les arrières. On cherche trop à valoriser les physiques avant la technique… je vois trop de joueuses intégrer les pôles espoirs parce qu’elles font 1m80 qu’elles sachent jouer ou non au détriment de joueuses bien plus techniques mais plus petites.

Thibz212
Thibz212
1 année il y a
Répondre à  Sanson88

Sur ton dernier commentaire, je référencerais Oftedal 😉

Sanson88
Sanson88
1 année il y a
Répondre à  Thibz212

Oftedal et mork sont pour moi le parfait exemple de joueuses petites pour la base arrière ( elles sont plus petites que nos ailieres ) mais compensent avec une technique exceptionnelle.
Sur ma région quand j’ai vu quelles filles avaient été prises dans un pôle espoir comparé à d’autres j’ai halluciné. Même profil 1m80 aucun bras aucune technique mais 2 têtes de plus que les autres et ça joue que pour pour soi car il faut  » montrer » j’ai vu des joueuses avec une vision de jeu très bonne se faire recaler car elles ne marquaient pas assez… personne ne voyait les caviars qu’elle pouvait distiller à ses coéquipières…
La formation est à revoir de toute urgence

OhHandy
OhHandy
1 année il y a

Et bien j'ai bien fais de ne pas regarder le match 🙂
Au vu des commentaires, on retrouve toujours les mêmes lacunes……
pffff j'ai pas raté ma soirée 🙂 😉

Bulleux
Bulleux
1 année il y a

Les filles ont tout donné… et puis finir dans les 4 est une vrai performance…

Maintenant est t’on sûr que le propriétaire de notre équipe nationale (500 matches…) sera en capacité de nous faire « champion olympique «  that the real question…

bdid
bdid
1 année il y a
Répondre à  Bulleux

il l'a déjà fiat l'année dernière … ça répond à la question ?

Ymo34
Ymo34
1 année il y a

Quel dommage que l »équipe entière, et en particulier les taulières, ne soit pas entrée sur le terrain avec la rage de C.Lassource. Sa performance n’a pas entrainé le groupe derrière elle, et on finit à -2 avec un très mauvais match (voir tout ce qui a été dit ici)

L
L
1 année il y a

Horacek, OK ne l’a fait rentrer quand la maison était en feu : difficile à elle seule de l’éteindre. Elle aurait dû rentrer plus tôt dans les rotations.

fly
fly
1 année il y a

Les Bleues n’étaient jamais arrivées en demi avec autant de certitudes, elles repartent pleines d’incertitudes !

NICOLAU
NICOLAU
1 année il y a
Répondre à  fly

Comme on peut dire pour la Norvège.Elle vient sur cette compétition en statut de favorite avec certainement son lot de certitudes et d’incertitudes.Pareil pour le Monténégro et bravo à eux d’avoir battu la France aux forceps.Quand on fait une analyse c’est bien aussi de mettre en valeur l’adversaire et sa résilience.

Philippemhb
Philippemhb
1 année il y a

Ne reste plus qu'au remplaçant d'OK (sauf erreur, c’était sa dernière compétition), de faire bosser très dur les françaises là où je les vois pêcher a chaque fois que j'assiste à leurs prestations en équipe nationale…
Quand à leur rendement en championnat…aucune idée car je ne suis pas très assidument la compétition féminine…

bdid
bdid
1 année il y a
Répondre à  Philippemhb

Erreur. Olivier Krumbholz quittera son poste après les JO 2024.

Philippemhb
Philippemhb
1 année il y a
Répondre à  bdid

D'accord, alors j'espère qu'Olivier parviendra a faire que cette équipe élève son niveau de jeu en attaque et travaille d'arrache pieds afin de limiter les pertes de balles (souvent dues à la précipitation) pour rivaliser avec les meilleures…
Il ne manque pas grand chose pour que ça le fasse.

lamirabel29
lamirabel29
1 année il y a
Répondre à  Philippemhb

Il reste 2 compétitions pour OK…… Mondial 23 dans les pays nordiques, et la dernière les JO24 de Paris 🙂
Son remplaçant(e) devrait faire l'Euro24 en Hongrie, Autriche et Suisse…

jpf_hb
jpf_hb
1 année il y a

Parler de compétition ratée pour une 4eme place c'est dur je trouve, ok pas de médaille. Mais il y a des bonnes choses à tirer pour la suite de ce groupe !
Impressionnant le nombres de commentaire pour une défaite de l'EDF Féminine est tjrs plus important que pour une victoire… A croire que certains aiment juste casser du sucre dans le dos…

max
max
1 année il y a
Répondre à  jpf_hb

« Impressionnant le nombres de commentaire pour une défaite de l’EDF Féminine est tjrs plus important que pour une victoire… »
Après, c’est toujours comme ça avec le PSG aussi ou quand Montpellier ou Nantes perdent alors qu’ils sont favoris..

NICOLAU
NICOLAU
1 année il y a
Répondre à  jpf_hb

Tout a fait moi et Averell on a mis ça en avant.Tout n’est pas à jeter.Bcp oublie de mettre en avant la valeur de l’adversaire, notamment l’ogre Norvégiennes : 9 ème titres Européen tout en étant favorites.Ok on peut être déçu mais tjrs avoir une analyse élargie.L’EDF fini 4 ème ok elle pouvait faire mieux mais le dernier carré était annoncé comme objectif 1er.J’ai confiance a l’avenir notamment les J.O même si c’est loin et pas si loin en fin de compte.

Imladrik
Imladrik
1 année il y a
Répondre à  jpf_hb

Sur le nombre de commentaires, c’est aussi qu’en cas de défaite, on débat et on n’est pas d’accord, beaucoup d’échanges en plus.

Sur une victoire, on est quand même souvent tous et toutes d’accord.

Sur le bilan, oui et non, 4e c’est pas si mal, mais on a un parcours relativement facile et c’est surtout la manière des défaites qui est consternant.

jpf_hb
jpf_hb
1 année il y a
Répondre à  Imladrik

C'est pas faux pour le nombre de commentaire.

Mais perdre contre la Norvège n'est jamais consternant je pense. Elles font jeu égal pendant 45 min, et ensuite s'effondrent. Le match pour la 3ème place est pour moi anecdotique.
C'est pour ça que je trouve que le bilan n'est pas mauvais. Sachant que l'objectif principal reste les JO 2024, il reste encore 1 compétition l'an prochain pour progresser, et celle d'après (les JO) pour gagner.

Leçon
Leçon
1 année il y a

Cette 4e place de l’EDF n’est pas un échec mais une expérience !

58
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x