Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

All

Mannheim remporte la coupe d'Allemagne

, par Schmid

Patrick Groetzki (Rhein-Neckar Löwen). Crédit photo : Stéphane Pillaud / EHF

Au terme d'un week-end haletant, les Rhein Neckar Löwen ont remporté la coupe d'Allemagne face à Magdeburg (36-34), dénouement d'un Final4 de très haut niveau. 

Pour une première à Cologne, on peut dire que c'est réussi ! En effet, ce week-end se tenait le premier Final4 de la DHB Pokal, la Coupe d'Allemagne à la Lanxess Arena. Une salle bien remplie, une ambiance au rendez-vous pour 4 matchs au sommet afin de désigner le vainqueur de la Coupe. La première demi-finale a vu s'affronter le SG Flensburg-Handewitt aux futurs vainqueurs, les Lions de Mannheim. Si sur le papier, les deux équipes peuvent s'estimer d'un niveau similaire, Mannheim a tout de même dominé l'ensemble de la rencontre, rentrant au vestiaire avec déjà 6 buts d'avance (13-19 MT). Jamais Flensburg ne va trouver la solution face à un Juri Knorr flamboyant (10 buts), que ce soit à la mène ou en tant que buteur. Les Lions s'imposent aisément et se qualifient pour la finale (31-38 SF). 

La deuxième demi-finale sera bien plus disputée. Alors qu'à l'inverse de la première, on part sur une affiche relativement asymétrique avec Magdeburg - Lemgo. L'écart sera bien moins marqué entre les deux équipes. Gisli Kristjansson (9 buts) et Kay Smits (12 buts) prennent les rênes de l'attaque comme à leur habitude et permettent à Magdeburg de prendre la tête après un bon quart d'heure de chauffe. Au final, l'islandais creuse l'écart juste avant de rentrer au vestiaire (17-13 MT), et ses coéquipiers vont s'installer dans ce matelas relativement confortable de 4 buts pour gérer la deuxième période. Si les gardiens ne sont pas forcément en réussite ni d'un côté ni de l'autre, Magdeburg tire son épingle du jeu et ne lâche prise que dans les derniers instants, trop tard pour Lemgo (33-31 SF). Le SCM se qualifie donc pour la finale, face à la bande d'Uwe Gensheimer. 

Un Final4 décidé aux jets de 7 mètres 

La magie de Cologne aurait-elle une fois de plus opéré ? Dans un combat de tous les instants, Mannheim et Magdeburg se sont livrés un duel haletant, avec un rythme soutenu du début à la fin de la rencontre. Chaque coup est rendu, mais un trio se dégage sur ce week-end : Juri KnorrGisli Kristjansson et Kay Smits. Le premier est le principal danger côté Mannheim et semble ne faire que les bons choix. Alors qu'on approche doucement de la deuxième période, les Lions sont devant et cela reflète bien la physionomie du match jusqu'ici (16-13 MT). Mike Jensen rentré en deuxième période, permet à Magdeburg de combler son retard, et les deux feu follets réduisent l'écart... Pour égaliser au début du moneytime (24-2451'). Enfin, on approche du temps réglementaire, et Magdeburg parvient à arracher un jet de 7m pour la gagne. 

C'est là que la magie opère. Alors qu'Appelgren n'a pas été en réussite dans sa cage, ce n'est non pas le deuxième gardien, mais le troisième qui y va : le jeune Allemand David Späth. Kay Smits échoue face à Späth et on est parti pour une prolongation. À l'issue de celle-ci, Christian O'Sullivan rentré avec la chasuble va arracher un ultime jet de 7m pour égaliser et aller jusqu'à la série finale. Kay Smits ne tremble pas : ce Final4 sera décidé sur une série de jets de 7m. Et c'est Gisli, tout brillant qu'il a été ce weekend, qui va pourtant échouer face Joel Birlehm. 

Rhein Neckar remporte son premier trophée depuis 5 ans, et après une saison dernière catastrophique : la pire du club depuis la saison 2005-2006. La saison est encore loin d'être finie cependant pour nos voisins d'outre-Rhin, alors qu'il reste pas moins de 9 journées de Bundesliga, dont le derby du Nord KielFlensburg ce dimanche. 

Prochain match TV

Füchse Berlin

18:00

Sam. 25 Mai.

Rhein-Neckar Löwen

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
rkj4
rkj4
1 année il y a

Trop peu de nouvelles du handball allemand (et des autres) dans ces pages. Et il y avait quelques temps déjà que RNL ne s'était pas mis en lumière, non ?
Sinon, ça doit être un peu pénible pour celui qui n'est pas super familier des clubs allemand de lire un coup Manheim, un autre les Lions quand ce n'est pas Rhein Neckar Leuwen… Un jour, j'ai finis par comprendre que c'était les mêmes. Mais disons que tout ça fait travailler les connexions cérébrales.

Nos derniers articles

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x