Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

N1 élite

Vénissieux c'est fini !

, par Zorman

Vénissieux Handball (crédits : Vénissieux Handball)

Ça y est, c'est terminé. Ce mardi soir, l'association a informé son équipe professionnelle de sa décision de ne pas faire appel à la décision de la COC, entérinant ainsi leur forfait général. Une décision en phase avec les attentes des salariés, qui ne sont toujours pas payés depuis plus de 4 mois.

Alors que la décision de la CNCG avait fait l'objet d'un appel par la société et le club, ce ne sera pas le cas pour la décision de la Commission d'Organisation des Compétitions. Pour rappel, la COC a sanctionné le club de 5 forfaits pour les matchs où il n'avait pas réglé ses frais d'arbitrages. Conformément au règlement, ces 5 forfaits ont donc entraîné un forfait général de l'équipe, ainsi que l'annulation de tous les résultats de l'équipe. Une décision aux lourdes conséquences sur le classement et sur lesquels nous sommes revenus récemment.

L'association met un terme au suspens

Pour rappel, si appel à la décision de la COC il y a, la décision doit être prise par la société et par l'association. Conformément à ce qu'elle avait annoncé, cette dernière s'est positionnée ce mardi, par un mail interne, affirmant ne pas souhaiter déposer d'appel. Une décision claire qui n'impactera  pas les équipes dy club du Baby Hand à la N3, mais vient mettre un terme à l'aventure en Nationale 1 élite de Vénissieux cette saison. Cela ne met pourtant pas fin au calvaire des salariés de la société.
Vénissieux Handball (crédits : Vénissieux Handball)

Casas se retire officiellement du club

Du côté de la société, depuis la décision de la COC, plus de nouvelles. Seul l'investisseur a pu avoir quelques liens téléphoniques, mais son représentant dans la société comme le président sont injoignables. Le lourd mystère de ce silence sera toutefois levé ce mercredi soir, lors de la visioconférence concernant l'appel à la décision de la CNCG. La réunion est expéditive, et 5 petites minutes auront suffi pour permettre à Jean-Pierre Casas d'annoncer son retrait de la société, et le règlement à venir de ses dettes.

Les salariés dans l'incertitude

Du côté de la justice, 5 salariés de la société passaient hier aux prud'hommes et la société n'était ni présente, ni défendue par son avocat. Au total, ils sont désormais 7 à être passés devant les prud'hommes pour attaquer la société, et un autre attaquant l'association. Mais en l'attente des verdicts prévus pour avril, les joueurs sont dans un "no man's land", et gardent le goût amer de ne même pas avoir eu l'occasion de jouer un "vrai" dernier match...

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l'espace Résultats !

Antoine Piollat

Prochain match TV

SG Flensburg

15:00

Sam. 25 Mai.

Dinamo Bucuresti

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Paul_06
Paul_06
1 année il y a

Il faut repenser le système de gestion des clubs de handball en France. Comment peut-on laisser des personnes aussi incompétentes gérer des clubs ? Entre Vénissieux, Strasbourg, Nice…
Un club pro (ou semi-pro), c’est avant tout une entreprise d’une quinzaine de salariés, qui se retrouvent systématiquement sur le carreau parce que des dirigeants incompétents (au mieux, et malhonnêtes au pire mais sans accuser personne ici) les mènent vers le désastre.
La CNCG doit revoir les critères d’éligibilité d’un club professionnel, et exiger davantahe de garanties financières et extrafinancières.

Averell
Averell
1 année il y a
Répondre à  Paul_06

Peut etre tout simplement que ca ne se bouscule pas au portillon pour prendre la gestion d'un club???
Dans la plupart des cas, il doit s'agir de benevolat.
Quant aux investisseurs, ils mettent souvent leur argent perso, ou celui de leurs entreprises, dans l'affaire. Et ils ne s'y retrouvent pas toujours.
Par ailleurs, quand on cree n'importe quelle entreprise, ne serait ce qu'un kebap ou un magasin quelconque, statistiquement il y a de fortes chances que l'entreprise ne depasse pas le cap des 1 ou 2 ans. Avec a peu pres les memes risques et consequences pour les employes.
Est il vraiment necessaire et justifie de traiter les clubs sportifs differement?

Nico
Nico
1 année il y a

Ki(el)ce le prochain ?

PhilChenoisHand
PhilChenoisHand
1 année il y a

Disparition d'un club mythique du hand des années 80/90 – Je me souviens d'un match d'ouverture d'un quart de finale de coupe d'europe à Lyon ou on a eu la chance de jouer devant 1500 supporter contre leur -21
Et croiser Monthurel dans le couloir avec les yeux de chien fou juste avant d'entrer sur le terrain, ça restera un souvenir énorme.
Triste de voir Vénissieux finir comme ça.

Attaque Def
Attaque Def
1 année il y a

Et Lanester qui va suivre… démission du bureau, de certains salariés…

gaelbaron
gaelbaron
1 année il y a
Répondre à  Attaque Def

Bonjour,
il ne faut pas colporter des rumeurs infondées.
Lanester ne va pas suivre.
Il n'y a pas de démissions du bureau.
Certains membres ne poursuivront pas leur engagement à la fin de la saison, et ont pris les devants en prévenant les membres restants de leur fin d'engagement fin juin et travaillent actuellement en tuilage avec les membres restants et nouveaux pour qu'un projet adapté à ceux ci prenne forme.
Tous les engagements financiers sont et seront tenus.
Rien à voir donc.
Il me semble qu'il est important de ne pas déstabiliser les clubs par des annonces à l'emporte pièce.
Le contexte actuel et l'inflation qui touche le monde du handball comme le reste de la société rend difficile la gestion des associations (beaucoup de clubs vont présenter des résultats d'exercice compliqués cette saison).
Ne compliquons pas la tache de la majorité des dirigeants d'associations qui sont bénévoles et font beaucoup et de leur mieux pour tous les pratiquant(e)s.
Gael Baron, Responsable secteur élite, LanesterHB.

Dams92
Dams92
1 année il y a

La DNCG a tenté de mettre en place un système pour justement éviter ce type de problème…. Mais après une grosse dizaine d’années force est de constater que cela ne fonctionne pas, c’est même pire qu’avant statistiquement…. Nous n’avons pas connu autant de faillites que depuis qu’ils ont imposé leurs conditions.
Je fais toutefois une distinction entre l’élite (1ere et 2eme division) qui est « théoriquement » suffisamment contrôlé et les divisions amateures N1 « pseudo-élite » inclue. (Attention je ne dénigre pas le statut et le travail des clubs concernés mais plutôt l’appellation trouvée par la FFHB pour distinguer les clubs riches des autres et ce sans jamais mettre l’apsectvsportif dans la balance).
Il est urgent de revoir la formule et les conditions d’accession à la Proligue depuis la N1 en remettant de la logique avant tout sportive.
La DNCG estime qu’un club capable de se hisser en haut de tableau de N1 et qui ambitionne indirectement une montée en Proligue, ne serait pas suffisamment préparé pour jouer au dessus. C’est possible toutefois l’accompagnement du club par la DNCG devrait alors intervenir à ce moment là pour aider (si besoin) les dirigeants à se mettre en ordre de marche, plutôt que d’imposer des conditions parfois farfelues un an avant une potentielle montée et finalement ne pas être capable d’anticiper et de prévenir des naufrages comme Vénissieux cette année, raison d’être premier me de cette commission!

Cela ne fonctionne pas, il faut donc revenir à ce qui fonctionnait avant et surtout choisir ses combats en mobilisant les forces vives de la FFHB lorsque les clubs en ont réellement besoin.

Accompagnement et telligence collective devrait être les maîtres mots de la FFHB.

Averell
Averell
1 année il y a
Répondre à  Dams92

Il y aurait sans doute beaucoup a dire au sujet de la DNCG et sans doute de quoi etre plus nuance dans l'evaluation de son travail.
C'est vrai que la logique sportive comme critere numero 1 pour l'accession a la Proligue parait sense comme idee. Mais un club "pauvre" qui monterait en D2 et n'aurait pas les moyens de rivaliser a cet echelon, est ce que ca ne fausserait pas la qualite du championnat??
L'idee de la DNCG c'est quand meme d'aider et accompagner les clubs a se pereniser et sructurer pour etre capable d'absorber les couts inherents a jouer en elite.

Par ailleurs, dans le cas present de Venissieux, tel qu'il nous est presente par HN (je n'ai pas d'autres infos), pas sur que la DNCG y puisse grand chose: l'investisseur a rencontre des difficultes inattendues dans son activite economique principale qui se repercute sur son sponsoring sportif. Pas sur que la DNCG pouvait le prevoir… Et puis, comme dans toute activite economique, et la gestion d'un club professionnel est aussi une activite economique, il y a toujours une part d'imponderables. C'est la vie. C'est bien sur triste pour les joueurs et les salaries. Mais ce n'est pas tellement differents pour les salaries de GoSport ou d'autres entreprises qui vont faillite…

Dams92
Dams92
1 année il y a
Répondre à  Averell

Le cas de Vénissieux n’est finalement pas si spécifique…. Il s’agit globalement d’un défaut de trésorerie part le club qu’il s’agisse des fonds d’une SASP ou des fonds propres d’un dirigeant.
Mon mécontentement vis à vis de la DNCG et plus globalement de la FFHB concerne le fait qu’au lieu d’accompagner les clubs (vocation première) ils ont mis en place des process de contrôle, demander des documents pus ou moins officiels (la bonne foie suffit), et justifie tout cela par le fait qu’ils jouent le rôle de garde fous….
Quand on voit le résultat, à savoir qu’il y a eu bien plus de faillites depuis la mise en place qu’avant (le contexte économique et les exigences financières du sport de haut niveau sont aussi et surtout la cause de tout cela), je me dis simplement que le jeu n’en vaut finalement pas la chandelle et que quand quelque chose ne fonctionne pas où au pire est inutile, autant arrêter et réfléchir à une autre solution.
Concernant un club « pauvre » qui montrait en Proligue avec un budget très inférieur aux autres, quel est le problème ? Cela fait parti justement de la beauté et l’essence même du sport, et fait la part belle au sport business….
Est ce que l’argent fait tout? Tous les ans, dan tous les sports et à tous niveaux, nous avons de belles « surprises » de clubs parvenant à faire taire les spécialistes qui les envois avant même le début du championnat dans la charrette de la relégation.
Si l’idée est de ne donner accès aux divisions supérieures aux seuls clubs qui parviennent a aller chercher des fonds auprès des collectivités ou partenaires privés, autant créer des ligues fermées et d’y inviter de n’y inscrire que des franchises !
Pour le cas de Vénissieux, personne ne pouvait vraiment prévoir ou imaginer cette fin ? Les « anciens » du club et les personnes avisées émettaient de (très gros) doutes quand à la crédibilité du dossier financier et ce dès le début.
Vénissieux est passé de N2 à candidat à la Proligue en à peine un an…., Était-ce normal, « l’accompagnement » de la DNCG n’aurait il pas dû être plus poussée ?
Bref, encore un exemple parmi malheureusement tant d’autres qui montre que cela ne fonctionne pas et qu’il est urgent pour ne pas dire vital de réfléchir à autres choses.

Sasori9
Sasori9
1 année il y a
Répondre à  Dams92

Ce n'est pas la faute de DNCG. Tu as vu ce qu'il se passe en Espagne. Il n'y a pas de DNCG et ca n'a pas empecher que les clubs sont dispraru de la scène : Ciudad Real, Portland San Antonio, Itxaco, Cantabria etc…

Le pb est ailleurs. La direction du club est le fautif. La direction connait la regle de DNCG qui est ecrit noir sur blanc. C'est à la direction du club de faire attention. Le gros pb est le choix des personnes que la direction embauche. Souvent par copinage, on embauche les personnes corrompus malgré ses mauvaises réputations !

Nos derniers articles

10
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x