Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LdC - 1/8

Petit avantage pour le PSG

, par Dalibor

Hansen PSG Après un premier round plus que disputé, le PSG est reparti du Nord avec un petit matelas de deux buts sur Dunkerque (23-21), en attendant le match retour dimanche prochain.

On s'attendait à une bataille, on n'a pas été déçu du voyage. Quatorze exclusions temporaires, deux cartons rouges, un score étriqué, finalement l'intensité à été égale à celle qui avait animé les précédentes oppositions entre les deux équipes. Si le PSG était bien mieux entré dans les débats, Dunkerque a mis cinq minutes à se réveiller, le temps de refaire son retard (3-3, 7'). Côté Dunkerque, on a surtout vu la puissance de loin de Soudry et Nagy. Mis en orbite par un Lamon d'une grande justesse, les deux arrières concluaient parfaitement les offrandes de leur demi-centre et les locaux passaient devant à l'approche de la mi-temps. Heureusement, côté parisien, Mikkel Hansen tenait la baraque. Son bras droit était aussi précis que celui d'Accambray était imprécis. Entré au relais de Narcisse, l'international français passait complétement de son sujet et pointait à 0/5 au shoot à la pause. Malgré cela et l'impuissance d'Omeyer à endiguer les vagues adverses avec seulement trois arrêts à la pause, le PSG restait dans la course à la mi-temps, mené 12-13.

PSG l'emporte malgré les sanctions

Nagy DunkerqueMais la défense du PSG va sérieusement monter le ton dès le retour des vestiaires. Les relations entre Lamon et Mokrani étaient coupés, les arrières ne trouvaient plus de positions de shoot et le PSG en profitait. Avec difficulté, certes, mais le retour de Narcisse permettait aux hommes de Philippe Gardent de retourner la situation et de prendre deux buts d'avance à un quart d'heure de la fin (15-17, 45'). Mais les sanctions pleuvaient sur la défense parisienne, dix en tout et sept pour la seule première mi-temps. N'Diaye voyait rouge pour trois exclusions, suivi quelques minutes plus tard par Barachet. En profitant, et grâce aux arrêts d'un Annotel très bon ce soir, Dunkerque recollait, sans toutefois en profiter autant que possible. Et quand on n'en profite pas, on est souvent chatié. Accambray, transparent en première, rentrait avec de bien meilleurs intentions et déplaçait tout dans son passage. Trois buts, additionnés à ceux d'Hansen, permettaient au PSG d'avoir un but d'avance à vingt secondes de la fin. Mais Nagy gâchait la balle de l'égalisation avec un passage en force, permettant à M-Tima d'enfoncer le clou à l'ultime seconde (21-23), sans pour autant ruiner les espoirs de qualification, comme le soulignait Bastien Lamon : "On est satisfait vis à vis de l'objectif, on ne voulait pas partir avec plus de deux buts de retard avant le match retour. Maintenant, on est déçus parce qu'avec un peu plus d'efficacité, si on avait été un peu plus propre, on pouvait espérer un match nul ou même mieux. On est dans le coup à la mi-temps en tout cas." Mikkel Hansen, lui, notait "la bonne performance collective produite ce soir, surtout en défense. Aucune des deux équipes n'a vraiment trouvé son rythme en attaque, à cause des deux minutes, et forcément nous n'avons pas marqué beaucoup de buts. Entre les sanctions et le fait que Dunkerque fasse beaucoup durer en attaque, c'était compliqué."

De notre envoyé spécial à Dunkerque, Kevin Domas

Handball - Dunkerque 21 23 PSG - 14/03/2015 par Handnews
Champions League, 1/8ème de finale aller
US DUNKERQUE HB 21 (13) PSG HANDBALL 23 (12)
Dunkerque, Stade de Flandres Arbitres: Marcus Helbig, Lars Geipel (ALL)
Billant Afgour Lamon Nagy Caussé Hoarau Soudry Emonet Nieto Grocaut Pejovic Pelayo Mokrani Butto 0/0 3/4 3/4 6/9 3/4 0/0 3/5 2/6 ont 1/2 pén 0/0 0/0 0/0 0/0 0/0 1/2 Melic Accambray Vori Kounkoud N'Diaye Barachet Gojun Gunnarsson Hansen Narcisse Honrubia Kopljar M'Tima Bojinovic 1/1 3/8 0/1 0/0 0/0 1/3 0/0 0/1 11/14 dont 7/7 pén 2/4 3/6 0/3 2/2 0/0
Annotel 13 arrêts / 43 tirs dont 0/7 pén Omeyer 8 arrêts / 34 tirs dont 1/2 pén
Entraîneur: Patrick Cazal Entraîneur: Philippe Gardent
Exclusions: 8 min (Mokrani x2, Butto, Grocaut) Exclusions: 20 min (N'Diaye x3, Barachet x3, Gojun x2, Accambray x2)

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean
Jean
9 années il y a

Énorme une fois je trouve le jeu collectif du PSG bien timide , tout repose sur des exploits individuels de Hansen ou Narcisse. Il y a des joueurs qui ne sont pas a leur niveau , Kopjar ou Accambray par exemple. Dunkerque s est battue avec ses armes , beaucoup d engagement comme d hab , le retour sera tout de même difficile avec deux buts de retard . A domicile le PSG devrait passer mais franchement avec un tel effectif il n y a rien d étonnant et pourtant c est pas très emballant .

Valentin
Valentin
9 années il y a

C'est vraiment étrange, sur certains matchs les automatismes sont là, et sur d'autre impossible de trouver le moindre. Le match retour sera complètement différent, d'une part Dunkerque aura retrouvé un banc d'ici là et aura plus de fraîcheur, d'autre part le PSG aura je l'espère reglé ses problèmes de jeu placé en attaque. en tout cas le score sera plus élevé sur le match retour je pense.

chavi
chavi
9 années il y a
Répondre à  Valentin

Ce match a été très spécial avec la collection de 2 minutes prise par le PSG.
L'arbitre allemand a apparemment été surpris de l'intensité défensive des 2 équipes françaises (qui sont cette année les 2 meilleures défenses de LNH). Mais son arbitrage a été le même pour les 2 équipes.
On peut donc éventuellement reprocher au PSG de ne pas avoir assez cherché à provoquer la défense de Dunkerque (Par exemple, Mokrani fait toute la 2ème mi-temps avec ses 2 fois 2 minutes).
Mais bon, on critique le PSG mais ils ont fait +2 à l'extérieur face à une très bonne équipe de l'USDK. Il y a pire comme performance.

breza9
breza9
9 années il y a

le gros problème du PSG c'est pas l'attaque c'est la défense (malgré ce petit score). Comment tu veux etre performant quand tu passes 1/3 du match avec un joueur de moins! Le PSG n'a jamais réussi à prendre les pivots, et Dunkerque en a bien profité en jouant toujours sur Mokrani/Afgour. Et a chaque fois, ca faisait but / peno / 2 min.

rkj
rkj
9 années il y a

Certes, le match du Psg n'a pas été grandiose et le score assez misérable, loin des standards maison. Mais on doit pourtant retenir que, pour la 1e fois depuis 2 ans, ils battent Dunkerque à l'extérieur : pas mal. Et tout ça, avec un Omeyer moyen (on attend impatiemment son réveil), un jeu avec les pivots bien stérile depuis plusieurs match et un côté droit assez innoffensif.
Pourvu que ces problèmes nedurent pas trop longtemps et, au fait, il revient quand Abalo ?

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x